Harry Potter RPG
 

Partagez
 

 [Ronald] Houston, nous avons un problème.

Aller en bas 
AuteurMessage
Eleanor Branstone
Elève
Eleanor Branstone


[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeMer 19 Juin - 17:50

Houston, nous avons un problème.

Les semaines étaient passées. Trop vite à son goût. Entre surveiller le rétablissement de Kevin, l'extinction magique sur 24h, les révisions pour ses Aspics et trouver des réponses aux nombreuses questions qui étaient les siennes, Eléanor s'était déconnectée de tout le reste. Si bien qu'elle n'avait pas encore eu l'occasion de prendre des nouvelles de Ron autrement que par l'intermédiaire des lettres de Lavande. Lavande... Elle lui avait promis du temps, une après-midi autour d'une bièraubeurre et pourtant n'avait encore proposé ni date ni horaire. Mais ce weekend elle se rattraperait ! Sa priorité du jour était pour le moment le meilleur ami de Harry Potter.

De mémoire, l'adolescente ne lui avait jamais réellement adressé la parole. Le fait est qu'elle ne savait pas encore ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire. Seulement, elle sentait le besoin de le chercher, d'engager la discussion avec. Il avait été retenu avec son petit ami, entretenait des liens amicaux avec lui, c'était la moindre des choses que de sociabiliser. En outre, elle devait aussi s'assurer que quelqu'un veillerait sur Kevin quand elle quitterait Poudlard, ce qui arriverait bien trop tôt. Si Eléanor avait toujours ressenti de l'impatience à quitter le château pour la vie adulte et pleine de responsabilités, aujourd'hui elle déchantait. L'idée de devoir quitter le Serdaigle dans quelques mois lui pesait plus qu'elle n'osait le dire. Mille scénarios se bousculaient dans sa tête et dans le peu de temps qu'il lui restait, elle souhaitait parer à toutes les éventualités. Kevin avait le don de se sentir rapidement abandonné. Ron pouvait probablement y remédier en son absence..

Par conséquent, dès que les cours furent terminés en ce jour de mai, elle se mit en quête du rouquin, livres sous le bras. Elle commença par les salles de classe, monta jusqu'au septième étage pour interroger un gryffondor, redescendit jusqu'à la Grande Salle et enfin prit le chemin du Terrain de Quidditch. Une forme rouge dans le ciel lui informa rapidement qu'elle venait de mettre la main sur le plus célèbre des Weasley. Ne souhaitant en aucun cas compromettre son entraînement, la Poufsouffle gagna les gradins et l'y attendit. Après tout, il n'était pas question pour elle de faire des acrobaties sur un balai. Se rompre le cou juste avant les examens les plus importants de son adolescence n'était pas conseillé !


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
You may say i'm a dreamer. But i'm not the only one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ron Weasley
Elève
Ron Weasley

Localisation : Le Terrier, Loutry Ste Chaspoule
Emploi/loisirs : Elève

[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeJeu 20 Juin - 17:30

I will always love youuu
La vie de Ron avait bien changé depuis les derniers événements, être au centre de l'attention et avoir une petite amie lui avait fait gagner une toute nouvelle confiance en lui. S'il avait été plutôt grognon le reste de l'année, il avait à présent retrouvé sa pleine joie de vivre et sociabilité naturelle. Seule son froid avec Hermione pouvait gâcher cette période, mais il ne comprenait vraiment pas pourquoi elle l'évitait et encore moins pour quelle raison elle se montrait aussi cassante avec lui. De mémoire, ils ne s'étaient pas disputés récemment, en tout cas pas plus que d'habitude et il n'avait fait aucun commentaire sur ses cheveux depuis Noel. Non vraiment, cette fille était vraiment incompréhensible ! Un cauchemar, comme il l'avait dit dès leur première année !

Être enlevé par des mangemorts n'avait rien d'anodin, ça vous changeait un homme, le rouquin y avait d'ailleurs gagné un chouilla de maturité. Un chouilla, mais il n'était pas encore aussi mature que ses amis et avait donc très vite retrouvé le sens des priorités : bien manger et préparer le dernier match de l'année qui l'opposerait aux Serdaigles. Soutenu par Lavande qui ne ratait jamais le moindre de ses entraînements, il se sentait pousser des ailes et prêt à affronter pire que les cognards et les souaffles : le regard de la foule. Du moins, Lavande n'avait jamais raté un seul de ses entraînements depuis qu'ils avaient échangés leur premier baiser, pourtant alors qu'Harry venait de siffler la fin de l'ultime exercice du jour, toujours perché sur son balai, Ron Weasley ne trouvait pas sa petite amie à la garde-robe presque aussi chatoyante que celle de Luna Lovegood dans les gradins. À sa place, il y reconnut l'amie de sa Lav-lav qui était venue à leur secours. Depuis, elle lui en avait bien parlé une fois ou deux (ou plutôt une cinquantaine de fois), mais comme souvent dès qu'une fille alignait plus de trois phrases, le gryffondor perdait le fil et se mettait à rêvasser à tout autre chose. Il descendit en piqué pour effectuer un vol stationnaire devant la poufsouffle.

- Hey, salut Eleanor ! Tu n'as pas vu Lavande ? Elle est partie aux toilettes ?

Il se tordit le cou dans tous les sens pour chercher du regard sa future harceleuse, encore bercé par la douce illusion de l'amour.

- Comment va Kevin ? Ça fait un bail qu'on ne s'est pas parlé, depuis tu-sais-quoi même,
ajouta-t-il après avoir perdu tout espoir de voir Lavande effectuer le "R.O.N" de la victoire avec ses pompons rouge et or.
:copyright:️ 2981 12289 0

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Branstone
Elève
Eleanor Branstone


[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeVen 21 Juin - 16:49

Houston, nous avons un problème.

Eléanor n'était pas franchement à l'aise sur un terrain de Quidditch. Si elle n'avait pas le vertige, c'était tout comme. L'idée de perdre pieds l'effrayait au plus haut point. Pourquoi vouloir voler quand la terre ferme était si rassurante ? Pourtant Ronald n'était pas le premier Weasley qu'elle croisait ici. En début d'année, tandis qu'elle s'était isolée du brouhaha du parc, elle y avait fait la rencontre de Ginny. Dès lors la famille Weasley était entrée dans son champ de vision. Le fait est qu'elle était bien plus proche des Gryffondors qu'elle ne le croyait elle-même. Vicky, puis Ginny, Lavande et enfin Ron : elle était en train de s'entourer de rouge et or pour affronter le restant de son année. Etait-ce une bonne chose ? Étonnamment elle n'en était pas tout à fait sûre. Les Lions étaient des têtes brûlées, ce n'était plus un secret pour personne. Sauf qu'ils avaient bons coeurs.

- Salut Ronald, répliqua-t-elle dans un sourire amical en levant la tête vers lui. Lavande ? Non je ne l'ai pas croisée. Je dois d'ailleurs lui parler, mais je voulais d'abord voir comment tu te portais. Et de ce que je vois, tu as l'air en forme !

Ce qui la soulagea. Certes la blessure ne datait pas d'hier, mais voir Ron sur son balai, à jouer aux acrobates était rassurant. Kevin culpabiliserait moins. Et peut-être pourraient-ils tourner tout doucement la page...

- Il se remet tout doucement ...


Elle hésita à poursuivre. Après tout elle n'était pas certaine que Kevin aille bien. Il culpabilisait certes, mais elle avait vu autre chose dans son regard. Et ce dès son réveil à l'infirmerie. Il y avait comme de l'hésitation, une certaine crainte, et par-dessus tout, il avait gentiment refusé de lui raconter ce qu'il s'était passé. Ron avait-il été plus bavard auprès de Lavande ?

- Je crois que "tu-sais-quoi" l'a plus chamboulé que ce qu'il n'ose bien m'en dire,
confessa-t-elle dans un sourire de regrets. Mais comment lui en vouloir? Il vient tout juste d'arriver et voilà qu'il est déjà confronté à la réalité du dehors. Je pense qu'il s'inquiète, ce qui est notre lot à tous, non ? Tu es le mieux placé pour savoir qu'il est nécessaire de réaliser ce qui nous entend derrière les grilles de Poudlard.

Un bref instant, elle eut un regard pour l'horizon. Le château les surprotégeait trop, si bien que la moindre faille pouvait se révéler fatale. Kevin n'était pas au bout de ses peines. Ce qu'ils avaient vécu n'était rien face au pire. Eléanor s'interrogeait encore sur l'issue de ce kidnapping. Son Serdaigle avait laissé bien des blancs sur les motivations des mangemorts et sur le fait qu'ils avaient été aussi épargnés. Est-ce que Ronald lui donnerait davantage de réponses ? Elle n'était pas certaine d'être en droit de le lui demander de peur de lui remémorer de mauvais souvenirs. A la place, elle évoqua un autre sujet :

- Alors toi et Lavande ? Elle s'est faite un sang d'encre pour toi. Je n'avais encore jamais vu une telle démonstration de courage. Tu es un grand chanceux, Ronald Weasley.






Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
You may say i'm a dreamer. But i'm not the only one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ron Weasley
Elève
Ron Weasley

Localisation : Le Terrier, Loutry Ste Chaspoule
Emploi/loisirs : Elève

[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeLun 24 Juin - 0:09

I will always love youuu
Un peu déçu, il se ragaillardit vite en se disant que si elle n'était pas là, c'est qu'elle devait avoir une bonne raison comme un cours particulier avec Trelawney ou avoir eu un accident de chaudron. Comprenant qu'il ne verrait pas la jolie blonde pour le moment, il fit un volte face pour se positionner au-dessus des gradins et sauter à quelques pas d'Eleanor, ainsi ils auraient tout le temps de papoter en prenant le chemin des vestiaires, 25 mètres plus bas.

- Oui, j'ai bien récupéré. La première nuit a été difficile, se faire repousser les os des deux jambes est une épreuve que je ne souhaiterais même pas à Tu-sais-qui, plaisanta-t-il tout en rappelant à la pouffy combien il avait atrocement souffert ! Mais je me dis aussi que ce genre d'expérience nous apprend à apprécier ce que l'on a : deux jambes qui fonctionnent, de l'air dans les poumons, une petite-amie aimante (et aimantée)...

Il attendit que la jeune fille le félicite ou prenne un air ébahit comme la plupart de ses camarades quand il récitait son laïus d'ado-survivant-casé, mais c'était Eléanor...

- Hum... Et bien-entendu, à poursuivre la lutte contre les forces obscurs. Je ne lâcherai rien, oh ça non alors !


Il partagea l'espace d'un instant la vue sur le paysage écossais puis se mit doucement en route pour entamer la très longue descente dans les escaliers en bois. Ils étaient presque seuls à présent, les rares supporters étaient tous déjà redescendus et les joueurs en train de se chamailler dans les vestiaires.

- Je ne sais pas quoi te dire Eleanor, j'ai moi aussi été confronté à Tu-sais-qui et ses sbires, deux en un pour tout dire, dès ma première année, mais j'ai décidé que le risque en valait la chandelle. Tu crois que c'est ce que se dit Kevin aussi ? Demanda-t-il innocemment. Ron était encore un gros bébé, il manquait souvent de tact, mais il n'était pas stupide. Il tâtait le terrain pour savoir s'il pouvait confier ses doutes à ce qui allait peut-être devenir une nouvelle alliée. On a pas vraiment vécu notre enlèvement de la même façon, je crois.

Un sourire niais étira ses traits, Lavande était parfaite jusqu'à présent. Il répondit sans rougir, un exploit qu'il devait à Miss Brown.

- Ouais, je crois qu'on s'est bien trouvé elle et moi. On partage tout.


"Tout" comme leurs petits secrets, leurs devoirs, une écharpe quand il y avait du vent, une part de pudding au repas, leur salive et leurs microbes aussi.
:copyright:️ 2981 12289 0

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Branstone
Elève
Eleanor Branstone


[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeLun 24 Juin - 19:26

Houston, nous avons un problème.

A sa plaisanterie, Eléanor eut un petit sourire amusé. Un comportement de moins en moins rare depuis que Kevin était entré dans sa vie. D’ordinaire, elle se serait contentée de pincer les lèvres prête à rappeler au petit blagueur qu’on ne rigolait pas avec le Seigneur des Ténèbres.

- Je veux bien croire que ce ne soit pas agréable, acquiesça-t-elle dans un hochement de tête. Je t’ai entendu … quand tu avais mal. Madame Pomfresh m’avait prévenue que tu aurais un sommeil agité et que si je t’entendais c’était normal, que je ne devais pas m’inquiéter. Mais heureusement pour l’équipe de Gryffondor, te voilà sur pied, comme neuf !

Pas habituée à se montrer aussi sociable, la Poufsouffle essayait d’y mettre du sien, comme poursuivre sur un sujet avant d’en amener un autre, ne pas laisser de silence prolongé dans une discussion ou encore parler de sport, car les Poudlariens aimaient qu’on leur parle Quidditch.

- Une telle philosophie n’est pas si simple à tenir. Sauf quand on frôle la mort je suppose,
concéda-t-elle le regard songeur. Cela te change un homme, non ? On doit voir les choses autrement et notre définition du bonheur doit s’en trouver relativiser.

Malheureusement pas de lauriers ou d’air ébahi pour Ronald Weasley. Stock épuisé avant même d’avoir existé. Néanmoins …

- J’admire ta détermination, Ronald et ton courage aussi. Tu ne sembles absolument pas avoir peur. Je sais ce que vous avez traversé, tout Poudlard le sait, et pourtant toi, Harry, Hermione, vous êtes encore là à vous battre et à prendre les devants. Cela demande beaucoup de bravoure. Vous êtes un exemple pour tous ceux qui souhaitent se battre.


Se levant des gradins, elle le suivit, l’esprit concentré sur les paroles du rouge et or. Est-ce que Kevin avait le même raisonnement que Ron ? Elle l’ignorait. Elle l’espérait bien évidemment, mais au fond d’elle-même quelque chose la faisait douter.

- Je ne sais pas. Comme je te l’ai dit, Kevin vient d’arriver. Tout ça est nouveau pour lui, il a ses propres batailles à gérer et …

Ce fut à ce moment précis qu’elle commença à se sentir gênée, presque honteuse de ne pas pouvoir répondre clairement. Ils avaient communément accepté de ne pas en parler à son grand regret. Regret qu’elle hésitait à confier à Ron. Non pas à cause de Ron, bien sûr, mais parce qu’elle ne se confiait pas. Et quand elle le faisait, ce n’était sûrement pas à ses camarades. Toutefois, Ron n’était-il pas le plus à même de comprendre sa profonde envie d’en être, mais aussi sa profonde crainte d’y perdre Kevin ou même son propre père en chemin ?

- Il a refusé d’en parler, confessa-t-elle finalement dans un léger regard de détresse vers le Gryffondor suggérant par là que ça devait rester entre eux. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lui dire que je voulais me battre, que je traquais la moindre information sur Eux. A Poudlard nous avons fait face à de nombreux dangers, vous trois en première ligne bien sûr, mais Kevin lui n’a pas connu tout ça. Il cherche de la stabilité, des repères personnels pour se trouver lui-même enfin. Et je ne veux pas lui retirer ses espoirs-là. J’aimerais moi aussi apporter ma pierre à l’édifice, mener les mangemorts devant la justice, qu’ils soient condamnés pour leur crime, mais j’ai peur qu’en le faisant Kevin et mon père moldu en paient le prix. Comment fais-tu, Ron, pour foncer baguette en main et ne pas te sentir paralysé par la crainte de perdre ta famille ?

Oui, c’était certain, les deux garçons n’avaient pas vécu leur enlèvement de la même manière. Ron avait de l’expérience dans le domaine mangemoresque a contrario de Kevin. Et si double sens il pouvait y avoir dans le simple commentaire de Ron, Eléanor ne le comprit pas tant elle était à des années lumières de douter d’un quelconque pacte entre Kevin et les forces du mal. Jusque-là, elle n’avait pas perdu son sourire. Il se faisait tantôt aimable, tantôt confus ou sincère. Puis vint la dernière phrase du Gryffondor : « On partage tout ». Son sourire se fit crisper avant de disparaître dans un soupir.

- Ce qui n’est pas notre cas.

Puis elle se ressaisit tout aussi vite pour ne pas mettre à mal ses bonnes résolutions : soit d’être sociable.

- Vous allez former un couple solide,
le complimenta-t-elle dans un nouveau sourire. Lavande semble déterminer à se battre aussi.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
You may say i'm a dreamer. But i'm not the only one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ron Weasley
Elève
Ron Weasley

Localisation : Le Terrier, Loutry Ste Chaspoule
Emploi/loisirs : Elève

[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeVen 28 Juin - 0:00

I will always love youuu
- Oui heureusement, dit-il en se tapotant la cuisse, sinon ils auraient été obligés de se coltiner MacLaggen. Tu t'imagines passer deux heures trois fois par semaine avec Cormac en train de beugler "tu devrais faire comme ci plutôt que comme ça" ? Demanda-t-il dans une parfaite imitation de l'aboiement du gryffondor, toujours prompt à se moquer de ce voleur de poste et d'amie. Évite tout de même de nous souhaiter trop de bien devant les joueurs de ta propre équipe !

Il agrémenta sa conclusion d'un clin d’œil et poursuivit son chemin. Les plaisanteries avaient servi à détendre l'atmosphère, mais tous deux savaient que la discussion allait rapidement prendre un tournant beaucoup moins léger.

- Je ne me suis jamais posé tant de questions, je sais seulement que l'on doit faire ce qui nous semble juste, peu importe les risques, c'est ce qu'on a toujours fait dans ma famille, enfin à une exception près, tempéra-t-il en grimaçant en pensant à Percy. On ne tourne pas le dos à quelqu'un qui a besoin d'aide, encore moins si c'est un ami.

Il attendit pourtant les lauriers, un bon moment, facile 30 secondes ce qui est très court et très long à la fois. Lorsqu'il comprit que les flatteries s'arrêteraient là, il détourna le regard pour cacher le pourpre à ses joues en se donnant l'air de regarder l'horizon. Sauf qu'ici, l'horizon était un enchevêtrement de poutres plus ou moins vermoulues soutenant les gradins, rien qui ne vous donnait un air profond et mystérieux. Il se pinça les lèvres et machinalement, plongea la main dans la poche de son short pour toucher son médaillon de l'AD quand il fut question de se battre.

- Hum... bien sûr que si j'ai peur. Honnêtement, j'apprécierais assez que personne ne cherche à attenter à nos vies une année, juste pour voir ce que ça fait.

Il osa à nouveau regarder sa camarade et lui offrit son plus beau sourire Ronaldien alors même que les propos qu'elle lui tenait sur Kevin n'avaient rien de rassurant.

- J'ai peur de perdre chaque personne qui m'est cher, mais j'ai aussi confiance en eux pour qu'ils s'en sortent... Sauf peut-être Ginny, elle ne veut en faire qu'à sa tête alors qu'elle devrait profiter et penser un peu plus à ses Buses si tu veux mon avis, répliqua le grand-frère poule. Je ne sais pas pourquoi elle tient toujours à venir se fourrer dans nos ennuis ! Lavande et toi avez fait preuve de beaucoup de courage, j'étais surpris de te voir tu sais, je ne pensais pas que tu étais du genre à vouloir te battre. Tu as déjà songé à t’entraîner ? Peut-être que c'est ce qu'il faudrait à Kevin aussi, vu ce qu'on lui a fait, je comprends qu'il ait été chamboulé, peut-être qu'il a seulement besoin de retrouver confiance en lui et de se faire plus d'amis ?... Il ne t'a pas dit quel mauvais tour il a joué aux mangemorts ? Demanda-t-il avec un sourire timide, ce qui n'était pas le genre de Ron, lequel ne savait pas comment aborder le sujet pour avoir l'avis de la pouffy sur le comportement pour le moins ambivalent du serdaigle.
:copyright:️ 2981 12289 0

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Branstone
Elève
Eleanor Branstone


[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeVen 5 Juil - 14:08

Houston, nous avons un problème.

Il a l’air particulièrement horrible ton Cormac, commenta doucement la Poufsouffle sans savoir de qui Ronald était en train de lui parler. Et ne t’en fais, ma maison pense que je ne connais rien du Quidditch, même si Whitby serait bien capable de m’accuser de trahison s’il venait à apprendre que je supporte le grand gardien des Gryffondors.

Elle n’était même pas certaine de connaître le nom de son propre gardien. A sa décharge, Eléanor estimait qu’il y avait des choses bien plus importantes à l’heure actuelle que le Quidditch. Sauf s’il y avait des chances pour que la guerre se règle à coup de matchs. L’idée la fit rouler des yeux et sourire en coin. Le Seigneur des Ténèbres en quête du vif d’or … que c’était saugrenu !
A la suite de leurs propos, Eléanor avait fini par perdre son sourire petit à petit pour une moue plus sérieuse quoi que tout aussi peinée.

- Tu as raison, nous n’avons pas le droit de renoncer. Eux ne renonceront pas, ils n’ont rien à perdre et Azkaban n’est plus apte à les dissuader non plus. Cette prison est devenue un véritable gruyère, ce qui y entre s’en échappe aussitôt.


Savoir que Ronald avait tout aussi peur que n’importe qui eut le don de la rassurer quelque peu. A l’en croire, le courage et la peur n’étaient pas si opposés l’un de l’autre. Ils pouvaient co-exister. La suite des propos de Ron eut alors le don de la faire rire de bon cœur.

- Je peux te dire qu’on se sent parfaitement normal et banal. Beaucoup moins intéressant qu’une année remplie d’aventures et de rebondissements ! Vois le bon côté, tu ne manqueras pas d’histoires à raconter à tes enfants et petits-enfants. Les aventures du fameux trio de la maison Gryffondor les passionneront et je suis certaine qu’ils voudront te ressembler. Grand-père Ron, illustra Eléanor d’une voix enfantine, dis-nous encore comment tu as remporté la plus grande partie d’échecs de Poudlard !

A son tour elle lui offrit un sourire plein de chaleur et d’amusement. La Poufsouffle alla jusqu’à regretter de ne pas lui avoir adressé la parole plus tôt. Peut-être était-il en effet dans l’ombre de Harry, mais il méritait tout autant d’être connu, Eléanor en était convaincue.

- Je suis pleine de surprises, ironisa-t-elle avant de poursuivre. M’entraîner ? A dire vrai, jusqu’à maintenant j’étais convaincue de ne pas être à la hauteur. Je pensais pouvoir me battre sur un terrain plus familier, mais peut-être que finalement ce ne serait pas une mauvaise chose que de m’entraîner aux sorts d’attaque et de défense. On a conscience que trop tard de ce qui nous attend dehors, peu d’élèves y sont préparés. Mais tu as raison, Kevin et moi devrions nous y mettre. Tu serais prêt à nous coacher ?

Perspective qui ne lui déplaisait pas. Sa magie avait besoin de se renforcer et, elle, d'acquérir des automatismes qu'elle était loin de posséder. Face à ce qu'ils venaient tous de vivre, les propos de Ron étaient plus que sages. Peut-être était-ce d'ailleurs une occasion de souder davantage les liens naissants.
Soudain, le visage de l’adolescente se ferma totalement. Une étincelle de crainte passa dans son regard et elle s’arrêta, sa main venant se poser dans un même temps sur l’épaule de Ron, dans une très légère pression, comme pour le retenir d’aller plus loin.

- Un mauvais tour ?
répéta-t-elle avec sérieux.

Est-ce que c'était pour cette raison que Kevin avait étrangement pris ses distances avec elle ? Lui avait-il caché le véritable problème ?
Son inquiétude et sa fatigue quotidienne venaient de biaiser sa compréhension des propos du Gryffondor. Eléanor n’avait pas compris que Kevin était l’auteur du mauvais tour, mais l’inverse. Ce qui expliquait cette réaction inattendue.

- Ron, raconte-moi tout ce qu’il s’est passé, s’il te plaît. Si Kevin me cache quelque chose, s’ils lui ont fait quoi que ce soit, je … je veux le savoir. Sinon je ne pourrai jamais être entièrement là pour lui ni même l'aider à se remettre.

Sans compter la rumeur qui circulait sur le retour éventuel d’Adam. Rumeur qui ne lui était parvenue que tout récemment jusqu’aux oreilles et qu’elle n’avait pas pu approfondir par manque de temps. Les Aspics avaient le don de faire de vous un zombie coupé de toute société.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
You may say i'm a dreamer. But i'm not the only one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ron Weasley
Elève
Ron Weasley

Localisation : Le Terrier, Loutry Ste Chaspoule
Emploi/loisirs : Elève

[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeVen 5 Juil - 20:09

I will always love youuu- Cormac ? Cormac MacLaggen, vous êtes dans la même année il me semble. Il n'arrête pas de se vanter de connaitre le premier ministre, de pratiquer la chasse aux licheurs et fait tout le temps des paris idiots, tu ne vois pas ? Mais si ! Il a la taille et l'intelligence d'un troll et ses cheveux ressembles à des poils de c... comète, le balai bien sûr !

Il parvint à se rattraper sur le fil pour ne pas dévoiler à une fille la véritable comparaison qu'il réservait à la tignasse de son rival, rougissant autant pour le coup de stress que les termes de "grand gardien". C'était suffisant pour que Ron commence à considérer sa camarade de Poufsouffle comme digne de confiance, car comme le disait si bien le proverbe, "qui n'aime pas le quidditch, n'aime pas les hommes", ou quelque chose dans ce goût-là.

- Franchement, les gens n'aiment pas qu'on en parle, mais je crois que les détraqueurs sont à la botte de Tu-sais-qui et si Lucius Malefoy n'est toujours pas sorti, c'est seulement parce qu'Il l'a décidé. C'est assez désespérant quand on y pense, même si on arrête des mangemorts, c'est seulement pour les envoyer en vacances sur une île !

La peur et le courage étaient deux notions intrinsèquement liées. Le courage, c'était de surmonter ses peurs pour défendre une idée ou une personne. Sans la peur, le courage ne serait rien de plus que de l'inconscience ou de la bêtise.

- Des enfants et petits-enfants ? dit-il rougissant en passant une main sur l'arrière de son crâne. Je crois que je me contenterai de les raconter à mes cousins dans un premier temps.

C'est que s'imaginer devenir parent avec Lavande avait de quoi vous effrayer encore plus qu'une confrontation avec le Lord, surtout quand on avait à peine 17 ans et que vos connaissances en amour charnel se limitaient à un vieil exemplaire de "Braguette Magique" planqué sous un lit. S'il est vrai que Ron n'était pas le plus admiré du trio, il était au moins le plus terre à terre des trois et surtout le plus sociable.

- Moi ? Vous coacher ? Tu... tu ne préférerais pas que ce soit plutôt Harry ou Hermione ? Tu sais, on s’entraîne déjà en quelque sorte entre n... Bafouilla-t-il avant de se faire arrêter dans les escaliers. Ils n'étaient qu'à mi-chemin d'ailleurs, Poudlard avait le don d'offrir à tous ses élèves des mollets en acier trempé.

Conscient que c'était maintenant que tout allait se jouer, Ron posa le manche de son balai contre la rambarde pour se consacrer entièrement à Eleanor, là à l'abri des regards et oreilles indiscrètes. Il aurait largement préféré que cette tâche revienne à Hermione, pour la simple et bonne raison que le rouquin avait à peu près autant de finesse que Graup, mais nous y étions et il devait à tout pris partager ses doutes avec la seule personne qu'il savait être assez proche de Kevin pour le rassurer, surtout avant de leur parler à tous deux de l'AD.

- Tu vas... tu vas trouver surement ça hilarant, dit-il en se forçant à ricaner, mais il a fait croire à ces nigauds de Mangemort qu'il allait les aider à piéger Harry. Apparemment, ils ne l'ont pas cru, ils ont dû lire dans ses pensées ou un truc comme ça. Après ça on a été séparé. Je ne sais pas pourquoi il ne te l'a pas dit, c'était plutôt malin, non ? Tu ne penses pas ? Demanda-t-il en faisant de son mieux pour sourire, le regard braqué sur la poufsouffle pour observer la moindre de ses réactions, espérant qu'elle lui prouverait qu'il avait tort de se méfier de son nouvel ami.
:copyright:️ 2981 12289 0

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Branstone
Elève
Eleanor Branstone


[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeDim 7 Juil - 10:49

Houston, nous avons un problème.

Eléanor se mit à rougir. Elle ne connaissait absolument pas ses camarades de 7ème année, c’était tout juste si elle connaissait les noms de ceux de sa maison. Les cours étaient mille fois plus importants à ses yeux. Et de ce que lui disait Ron, ce n’était plus mal.

- Avec une telle description, je crois que je suis bonne pour le repérer maintenant,
s’amusa-t-elle en pouffant légèrement avant de reprendre tout son sérieux sur la question d’Azkaban, question qui lui tenait à cœur. Je suis assez d’accord avec toi, Ron. La justice magique mérite quelques révisions, à commencer par les châtiments qu’elle donne parfois sans fondement. Quant à mettre de nouveaux mangemorts à Azkaban, à l’heure actuelle, c’est comme les renvoyer à leur maître. Soit le Ministère est trop aveugle pour prendre conscience du piège, soit c’est lui qui cherche à nous berner.

Et évidemment, elle commençait à pencher pour la seconde option. Ce qui ne présageait rien de bon pour l’avenir du monde magique et du monde tout court.
Un sourire pour l’évocation des cousins, un second devant le bafouillage de Ron, avant qu’elle n’acquiesce avec un léger entrain.

- Bien sûr toi. Déjà parce que Kevin et moi n’avons jamais parlé à Harry ou Hermione, et parce que tu vaux tout autant que tes meilleurs amis, Ronald Weasley. Je suis certaine que tu ferais un excellent coach.


La tournure que prit le restant de leur conversation eut le don de faire perdre ses couleurs à l’adolescente. Ron semblait hésitant et elle extrêmement tendue à l’idée d’avoir enfin le récit complet de ce qui s’était passé. Et de toute évidence, à juste titre, car elle était loin de s’attendre à une telle révélation, pourtant si innocente en apparence.

- Je … Je … quoi ? Vraiment ?

Le choc instantané. Eléanor n’en croyait pas ses oreilles. Pourquoi Kevin lui en avait-il rien dit ? Mentir aux mangemorts pour sauver leur peau, c’était un acte héroïque non ? Mais peut-être en avait-il honte. En effet, parier sur la tête de Potter n’était à ses yeux pas la chose la plus maligne du monde. Trop de vies en dépendaient. Est-ce que c’était là la réponse qu’elle cherchait ? La cause de l’éloignement de Kevin et son étrange comportement lorsqu’ils étaient rentrés du manoir ? Car il y avait bien eu un voile dans son regard cette nuit- là.

- Malin oui, bien sûr, répondit-elle évasive le regard songeur tourné vers le sol.

Pour autant, quelque chose ne collait pas. Eléanor étudiait les mangemorts et leurs actes depuis un bon moment maintenant. Elle n’était certes pas spécialiste en la matière, mais elle les savait cruels, déterminés et suffisamment liés - par la peur ou la conviction -  au Seigneur des Ténèbres pour savoir que Kevin et Ronald n’auraient jamais dû s’en sortir à si bon compte. Ronald surtout, l’appât de choix. La pensée que Kevin pouvait trahir tout ce pour quoi ils se battaient lui paraissait improbable. C’était littéralement inconcevable. Son Serdaigle était un garçon avec des valeurs et intelligent de surcroît. Rien ne collait et cette situation lui était tout bonnement insupportable. Eléanor croyait dur comme fer en Kevin, et il n’était pas question qu’elle se mette un seul à douter de lui. Pourtant, le mal venait d’être fait et l’alerte donnée : elle allait devoir le questionner sur cet acte héroïque dont il n’avait même pas daigné lui parler.
La Poufsouffle, décidée, releva enfin son regard sur le Gryffondor qui semblait attendre une quelconque réponse de sa part. Lui-même semblait … étrange.

- Je ne comprends pas pourquoi Kevin ne m’en a pas parlé, déclara Eléanor avec honnêteté. Pour tout te dire, nous parlons peu ces derniers temps. Mais ça doit être dû à mes révisions un peu trop intensives. De toute façon, Kevin n’a pas suffisamment confiance en lui pour se vanter d’héroïsme ou autre, ajouta-t-elle dans un léger sourire. Dans tous les cas, ils lui ont fait payer son mensonge. Il … Il était dans un sale état, Ron, quand je l’ai retrouvé. Même si, bien sûr, cela n’a rien de comparable avec ce qu’on peut lire dans la Gazette. Et c’est bien tout le problème, finit-elle par soupirer en se laissant tomber sur un gradin.

« La solution au puzzle ne peut pas être Kevin. La solution au puzzle ne peut pas être Kevin. » continuait-elle de se répéter avant de se sentir coupable à l’idée d’avoir cette seule pensée. Comment pouvait-elle seulement croire ne serait-ce qu’une seule seconde que Kevin avait quelque chose à voir dans tout ça ? Ron venait de lui dire que les mangemorts ne l’avaient pas cru. Il ne pouvait pas être la clef de tout ça. Impossible.

- Ecoute Ron, toutes les nuits j’y repense. J’ai tout fait pour essayer de comprendre pourquoi ce schéma différait de tous les enlèvements précédents. Tu n’aurais pas dû survivre Ron,
lâcha-t-elle sans aucun tact. Et Kevin avait toutes les chances d’y rester aussi parce qu’il n’est rien pour eux, pour cette guerre. Les mangemorts ne sont pas des « nigauds », du moins pour le plus gros d’entre eux. Ils sont réfléchis, forts et calculateurs. Est-ce qu’on les a pris par surprise ? Peut-être oui, ils ont peut-être été interrompus. Je suis sûrement parano, vous êtes entiers et c’est tout ce qui compte, même si cette mission sauvetage avait 99% de chance d’échouer. Kevin doit penser qu’il attire la poisse maintenant et veut me protéger.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
You may say i'm a dreamer. But i'm not the only one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ron Weasley
Elève
Ron Weasley

Localisation : Le Terrier, Loutry Ste Chaspoule
Emploi/loisirs : Elève

[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeDim 7 Juil - 23:33

I will always love youuu
- Ah ça ! J'ai encore en mémoire l'incarcération d'Hagrid quand le basilic terrorisait Poudlard. Il a été enfermé par simple suspicion à cause de son gigan... enfin de sa grande taille et n'a été relâché que bien des semaines après qu'on ai prouvé son innocence. Et je crois qu'ils multiplient les arrestations arbitraires sur de simples soupçons pour masquer le fait qu'ils sont incapables de mettre la main sur les véritables mangemorts et encore moins Tu-Sais-qui. Même mon père le dit.

Il poussa un soupir en appuyant ses mains sur les hanches. Quand il était aussi sérieux, il avait toujours un peu l'air ridicule, sans doute parce que c'était un état particulièrement rare chez lui. Son sourire s'élargit au point qu'il en baissa la tête en se passant la main sur la nuque. Lui, coach ? Hermione serait moins prompt à la traiter d'idiot si elle entendait ça. Dommage qu'elle n'était pas là. Il éluda encore la question pour éclaircir d'abord le point Entwhistle. Il releva ses yeux et se surprit à constater qu'Eleanor était encore plus pâlichonne que d'habitude.

- Il nous fallait gagner du temps. Je savais que quelqu'un allait venir nous chercher d'une minute à l'autre, on ne se sépare jamais très longtemps avec Harry et Hermione et je ne rate jamais le dîner même avant un match ! Et puis nous avons d'autres moyens... enfin bref, je le savais et je suis bien content que Kevin n'ai pas pris mes paroles à la légère quand je l'ai dit aux mangemorts. Lui aussi a dû comprendre qu'il nous suffisait de gagner du temps, n'est-ce pas ? Il est sacrément perspicace ton petit-copain.

La dernière phrase manquait pourtant d'entrain, le rouquin observant toujours la jeune fille. Même s'il n'était pas très fin, il voyait bien qu'elle se retranchait derrière autant de faux-semblant que lui. Il aurait sans doute dû être plus franc, partager ses doutes quitte à blesser la poufsouffle en l'invitant à se remémorer et critiquer d'avantage le comportement de Kevin. Mais Ron avait (trop) bon cœur et l'élan de compassion qu'il était plus facile à faire naître que ce qu'Hermione disait (oui, encore elle !) le poussa à vouloir la rassurer. La rassurer du mieux qu'il pouvait, car il était plutôt piètre menteur.

- Peut-être... qu'il n'aime pas être sous les feux des projecteurs ? Ou qu'il ne voulait pas te perturber juste avant tes ASPIC. Je crois qu'Hermione me tuerait si je l'empêchais une seule journée d'aller à la bibliothèque, moi j'y réfléchirais à deux fois avant de l'embêter !

Il s'approcha d'elle pour poser sa main sur son épaule, se mettant à frotter le haut de son bras pour la réconforter avant d'ajouter.

- Il t'apprécie beaucoup, il ne copinerait jamais avec eux. Il ne te ferait jamais ça Eleanor. S'ils gagnent, toi et moi, les traîtres et les né-moldus, nous serions fichus. Il n'est pas un imbécile, il le sait. Et puis, dit-il avec un sourire plus chaleureux, je n'aurais dû survivre à aucune de mes années à Poudlard et pourtant je suis toujours là ! Ils ne sont pas très intelligents, si tu veux mon avis le port du masque les empêchent de correctement oxygéner leur cerveau ! Tu sais, concernant ton entrainement, on devrait commencer par toi toute seule. Si Kevin est encore sous le choc, on devrait peut-être éviter de le confronter à des sorts d'attaques tout de suite. On pourrait faire un essai avec toi et si tu penses que ça lui irait aussi, on lui proposera de nous rejoindre. Qu'est-ce que tu penses de cette idée ? Ce n'était bien entendu qu'un stratagème pour ne pas que l'AD arrive jusqu'aux oreilles du Serdaigle tout de suite. Même si les membres avaient des moyens de se protéger, ils n'étaient jamais qu'une brande de gamins s’entraînant avec un simple sortilège de furoncle comme secours.
:copyright:️ 2981 12289 0

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Branstone
Elève
Eleanor Branstone


[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeJeu 11 Juil - 22:27

Houston, nous avons un problème.

La Poufsouffle offrit un sourire légèrement contrit au Gryffondor. Elle était loin de le trouver ridicule, il avait même quelque chose de réconfortant si on faisait abstraction de son manque de tact. Mais comme elle-même en manquait tout autant, Eléanor était loin de s’en formaliser. Ses explications étaient tangibles et une fois de plus illustraient la profonde amitié qui les unissait Potter, Granger et lui. Comment ne pas être envieuse devant un tel lien, une telle complicité et complémentarité ? Kevin était perspicace oui, elle n’en doutait pas. Pourtant les paroles de Ronald lui semblaient si creuses. Le doute et la culpabilité s’entrechoquaient en elle d’une façon qu’elle-même n’aurait pu décrire. Seulement l’adolescente était une terre à terre, sa confiance, bien qu’infinie, avait ses limites. Et si c’était contradictoire pour le commun des mortels, ça l’était tout autant pour elle. Un long soupir franchit ses lèvres. Elle avait toujours détesté les non-dits. Malheureusement force était de constater que Kevin s’y connaissait en la matière, il y excellerait même dans le futur. Ce qu’une part d’elle ne pouvait tolérer.

A chaque fait, elle trouvait un argument, aidée par Ron naturellement. Une pointe de soulagement naissait alors dans son cœur pour disparaître aussitôt. Quelle situation ridicule. Tout lui paraissait si difficile et pourtant si facile à croire. Elle leva finalement un regard doux quoique mélancolique vers le Weasley. Sa reconnaissance était grande à son égard et son empathie la touchait réellement. A tel point qu’un petit rire se faufila hors de ses lèvres à l’évocation de la contrariété d’Hermione Granger, bref néanmoins.

- Non, Ron, il ne le sait pas, finit-elle enfin par répondre dans une moue amère. Il n’en a aucune fichue idée parce qu’il ne s’intéresse en rien à la guerre et que personne n’a eu la riche idée de lui mettre un mode d’emploi dans la main !

Ce fut à ce moment précis qu’elle apparut enfin : la colère. La colère contre elle-même, la colère contre le silence de Kevin, la colère contre cette guerre interminable, la colère contre ses sentiments meurtris par les « et si ». Leur amour était encore jeune, les failles ne manquaient pas. Il était solide et pourtant démontable pièce par pièce parce qu’Eléanor était ainsi : son devoir et sa raison passaient avant toute chose.

- Comment peut-on rester impassible devant l’orage qui gronde à l’extérieur de nos murs ? Comment peut-on seulement imaginer que vendre Harry à l’ennemi serait la solution ? Ron, il y a des murmures dans les couloirs. Les élèves s’interrogent et personne ne leur montre la voie à suivre. Kevin est innocent, je le sais. A l’image de tous ces élèves,
précisa-t-elle comme pour nuancer l’utilisation de son propre adjectif. J’aimerais croire que Kevin est un héros, le mien, rougit-elle avant de poursuivre, mais lui-même a été clair sur le sujet. Je ne suis pas certaine que ses paroles … Je ne crois pas Kevin calculateur et habitué à la pression que toi et tes amis avez pu subir. Il survit depuis sa plus jeune enfance, Ron, il n’a pas eu la même vie que nous. Je te le répète, il est innocent. Et je ne veux pas avoir à douter de lui. Ce ne serait pas juste.

Ses mots étaient sans appel. En tant que Poufsouffle, Eléanor avait le cœur loyal : loyal envers Kevin, loyal envers la cause de Harry Potter et du monde entier. Elle ne cachait pas son tiraillement ni qu’elle essayait de s’en dépêtrer de toutes les manières possibles. En vain bien sûr. Doucement sa main vint se reposer sur celle de Ronald et elle la serra avec gentillesse.

- Merci, Ron. J’irai lui parler, confronter ses silences. Il y a forcément une explication derrière toute cette étrange et douteuse situation. Je ne peux pas croire qu’il en soit autrement. Et si malheureusement Kevin doit faire partie des élèves qui murmurent, alors je le convaincrai et m’interposerai dans ses idées. Mais ce ne sera pas nécessaire d’en arriver jusque-là n’est-ce pas ? Je crois qu’il est en effet judicieux que tu sois mon coach personnel un temps, Ronald Weasley le survivant. Nous verrons ensuite ce que les prochaines semaines nous réservent, mais je démêlerai le faux du vrai.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
You may say i'm a dreamer. But i'm not the only one.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ron Weasley
Elève
Ron Weasley

Localisation : Le Terrier, Loutry Ste Chaspoule
Emploi/loisirs : Elève

[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitimeMar 16 Juil - 0:53

I will always love youuu
- Alors on le lui dira ! S'exclama-t-il avec un grand sourire. De toute façon, il suffit qu'il tende un peu l'oreille pour se rendre compte de ce que ça signifierait pour nous, Malefoy et sa bande s'en donnent à cœur joie en ce moment, à les entendre ils vont devenir mangemorts demain, comme si Tu-sais-qui pouvait en avoir quelque chose à faire de cette bande de cornichons !

Voilà, elle était là la solution pour mettre fin à tous ses doutes. Kevin était un bon gars, il en était persuadé, rien que l'idée de suivre le même chemin que le peroxydé devrait suffire à lui faire ouvrir les yeux et même à faire de lui une nouvelle recrue pour l'AD.

- Plus d'élèves que ce que tu crois en on conscience et sont prêts à se battre, Eleanor, je te le promets. La gazette n'est pas le meilleur moyen de s'informer sur le sujet, mais aussi farfelu que ça puisse paraître, tu devrais commencer à t'abonner au chicaneur et tu verras que nous ne sommes pas seuls. Nous ne sommes pas seuls dehors et nous ne sommes pas seuls ici, je vais te le prouver !

Dit-il en reprenant son balai et en souriant de plus belle, se sentant pousser des ailes à jouer le rôle de mentor. Douter de Kevin n'était peut-être pas juste, mais ça restait nécessaire, l'histoire d'Harry le leur avait bien appris, ses parents avaient été trahis par ce que tout le monde croyait être un gentil garçon un peu naïf, mais même Ron et son tact légendaire savaient que ce n'était pas une chose à dire à la petite amie de l'accusé. Et pourtant, si trahison il y avait, Eleanor était sans doute celle qui courrait le plus de danger, elle était seule et née-moldue, des réflexions que feraient sans doute Hermione lorsqu'il leur raconterait toute l'histoire.

- Je n'en doute pas, j'ai confiance en Kevin aussi. Toutes ces précautions, c'est aussi pour lui. J'ai déjà été attaqué par des mages noirs deux ou trois fois et quand même, ça fait toujours quelque chose ! On doit s'assurer qu'il est au clair dans sa tête, qu'il ne fait pas une PST... TDP... enfin un traumatisme !

Il tendit un bras pour récupérer son balai et sentit une effluve venir lui chatouiller les narines. Baissant la tête, il entreprit de se renifler vite fait une aisselle, le constat était sans appel : sa douche ne pourrait pas attendre une minute de plus.

- Hum... je dois rejoindre le reste de l'équipe pour le debrief'. Parle-lui et on se tient au courant, d'accord ? Tout ira bien, tu verras.

:copyright:️ 2981 12289 0

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Ronald] Houston, nous avons un problème. Empty
MessageSujet: Re: [Ronald] Houston, nous avons un problème.   [Ronald] Houston, nous avons un problème. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ronald] Houston, nous avons un problème.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ✶ Houston, nous avons un problème ! 》AYUMI&SHOKO《
» Mayday ! Mayday ! Houston, nous avons un problème !... [PV qui n'en veut]
» Pwojè yo ap devlope toutbon, ann ale
» HERMIA - I put a spell on you ♠
» Expression Belge...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Poudlard :: Extérieur :: Terrain de quidditch-
Sauter vers: