Harry Potter RPG
 

Partagez
 

 [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Quinn Selwyn
Mangemort
Quinn Selwyn

Emploi/loisirs : Dirigeante de l'animalerie Wonderland

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeMar 3 Juil - 20:49

Deux jours avant son arrestation... Taverne des Embrûmes.


Le sang déferla des lèvres de l'homme. Elle avait frappé fort cette fois-ci. Sa main aurait sérieusement besoin d'une poche de glace une fois qu'elle en aurait terminé. Son talon vint se poser contre l'entre-jambe de sa victime et elle appuya sans nul état d'âme :

- Vous vous croyez tous si supérieurs, si parfaits et plus forts que nous...

Elle lui cracha au visage et raffermit sa prise. Ses yeux étaient injectés de haine et même de démence. Personne n'osait intervenir. Tous contemplaient le spectacle en silence. La vermine sous ses yeux avait osé remettre en question le choix du Seigneur des Ténèbres. "Tu parles, elles ne valent rien sans leur baguette. Le Seigneur des Ténèbres ferait mieux de nous choisir nous, à ses côtés. Des femmes à son bras, et pourquoi pas des belles poulettes tant qu'on y est ? Lestrange est folle et dépassée..." avait-il dit sans pouvoir aller plus loin. Quinn avait bondi à sa gorge, plus sauvage qu'une lionne. Sa dague se planta dans la main du malotru et le cloua au mur. Là alors elle avait brisé sa baguette et planter les morceaux de bois dans sa seconde main. Les coups s'étaient ensuite enchaînés, à mains nues, laissant à la mangemort le soin de se défouler et de venger ses camarades.

[Pour des raisons de bienséance, nous choisissons de censurer le reste du règlement de compte. Merci de votre compréhension.]

Le Tavernier lui apporta une poche de glace tandis qu'elle essuya sa dague lentement. Quinn posa la glace sur sa main et s'installa au boire pour un remontant bien mérité. Les conversations avaient repris dans des murmures, presque craintifs. Lui ne murmurait plus. Il n'avait plus l'outil nécessaire pour. La mangemort avala deux Whisky pur feu cul sec, paya son dû et remercia le Tavernier pour sa main. Elle avait besoin de calme désormais, aussi transplana-t-elle dans la forêt de Dean, l'oeil encore noir.

Le Lapin Blanc ? Elle l'avait cherché pendant un nombre certain d'heures, sans jamais le retrouver. Elle n'y pensait même plus pour le moment, peut-être par amertume. Lentement, elle s'avançait parmi les arbres tandis que son ombre se mêlait aux leurs. La nuit était pratiquement tombée maintenant et ses sens étaient plus que jamais aux aguets. Ah les hommes ... Toujours les hommes.

_________________
Long live the Quinn.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjy Fenwick
Auror
Benjy Fenwick

Localisation : forêt de Dean
Emploi/loisirs : Auror, professeur de métamorphose

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeMar 3 Juil - 23:27

*Benjy n'arrivait pas à dormir. Il était beaucoup trop tourmenté pour cela. Chaque fois qu'il fermait les yeux, les images défilaient, alternant entre Quinn Selwyn, Orcus Wilkes et Alastor Maugrey. Et comme à chaque fois qu'il avait l'esprit embué et des pensées sombres, il se réfugiait dans la forêt, soit pour trouver une solution, soit pour oublier l'espace d'un instant. Wilkes ... il avait passé une soirée incroyable avec lui. Il s'en souvenait maintenant, ça lui revenait par bride. Il se rappelait aussi qu'ils avaient dansé, et qu'il l'avait fait rire. Mais alors pourquoi diable avait-il fait en sorte qu'il se réveille dans le lit d'une prostituée le lendemain ?

Un pas, deux pas, trois pas. Un écureuil passe devant lui, il s'attarde un instant pour le regarder avant de poursuivre son chemin.

Et Quinn Selwyn ? Il n'avait toujours aucune nouvelle d'elle. Lui qui pensait qu'elle le rattraperait vite... Peut-être avait-il fait quelque chose de mal ? D'un autre côté il avait traversé une phase délicate, après s'être aperçu que bien souvent, face à elle il était sans défense et qu'en sa présence il se compromettait. Il repensa à Alastor, au doute qu'il avait émis ouvertement sur lui la dernière fois. Mais en même temps, ces quelques jours qu'il avait passé sans la voir... chaque fois, il était plus attiré par la forêt que d'ordinaire, se rendant compte sans vraiment se l'avouer, qu'il espérait secrètement la voir. Quatre jours. ça faisait quatre jours qu'il ne l'avait pas revu.

Inspire, expire, inspire, expire. Il fallait qu'il se détende. Il posa ses yeux sur ses mains tremblantes avant de serrer ses bras sur sa poitrine. Il continuait d'avancer inlassablement. Il n'avait aucune idée d'où il était ni d'où il allait. Tout ça n'avait plus d'importance. Il voulait juste continuer de marcher, pour arrêter de penser. Chaque détails de la forêt lui faisaient penser à elle. Au jour de leur rencontre où sans même se connaître, ils avaient joué le jeu de l'autre et avait noué un instant de complicité. Il serra un peu plus sa montre dans son poignet droit, les lettres composant son nom s'incrustant dans sa chair. La nuit tombait autour de lui, mais il n'y prêtait pas attention, ses yeux s'habituant petit à petit à l'obscurité le trahissaient.

Il marchait, marchait, marchait. Il voulait juste ne penser à rien, ne plus penser à elle. Il traversa une clairière éclairée par la lune et en profita pour fermer les yeux, espérant en vain trouver une forme de sérénité. Il était beaucoup trop absorbé par ses pensées et son mal-être intérieur pour prêter suffisamment attention à ce qui l'entourait. Raison pour laquelle il ne l'entendit pas du tout arriver dans son dos, avant de la sentir près de lui.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Selwyn
Mangemort
Quinn Selwyn

Emploi/loisirs : Dirigeante de l'animalerie Wonderland

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeMer 4 Juil - 9:35

La glace s’estompait tandis qu’elle avait suffisamment engourdi sa main pour qu’elle endure le reste. Sa colère peinait à retomber. Enfant, elle avait toujours dû faire ses preuves, montrer sa valeur, répondre aux défis et surtout vaincre, peu importait le prix à payer derrière. Si elle s’y était habituée et se défendait plutôt bien, Quinn n’en était pas moins lasse. Seul son masque de mangemorte la protégeait de cette perpétuelle remise en question. La raison en était fort simple. Derrière son masque, personne ne savait à quel mangemort ou à quelle mangemorte il avait à faire. Le respect et la crainte inspirés étaient donc total. Cet homme, ce soir, se souviendrait de son nom et cette pensée lui arracha un bien maigre sourire. Le sang appelait le sang et elle n’était toujours pas rassasiée. Ses pulsions en appelaient d’autres encore et elle s’arrêta quelques instants pour les calmer.

Contre l’épais tronc d’un arbre, elle s’adossa pour réendosser sa carapace et son regard d’enfant. Mais tous deux, ce soir, étaient biaisés. Une pensée alors, ou plutôt un souvenir, refit surface. Elle Le revit, en pleine fusion avec l’arbre. Quelle était donc cette magie ? Quel pouvoir dissimulait le beau lapin blanc derrière ces fuites perpétuelles face à elle ? Etait-ce seulement dû à son statut d’auror ? Elle en doutait fortement et comptait bien le découvrir.
Ce fut ainsi « calmée » qu’elle reprit son errance dans la forêt, savourant le calme naturel et les jeux d’ombres jusqu’à ce que ceux-ci la conduisent dans une clairière, et pas n’importe laquelle : celle qui avait été témoin de leur premier face à face. Quelle ne fut pas sa surprise de le trouver là, sous le spot lunaire. La mangemort s’arrêta et un sourire amusé se profila sur ses lèvres. Quelle chance !

Ses yeux balayèrent la clairière pendant qu’elle restait dissimulée dans l’ombre. Etait-il seul ? Apparemment. Ce qui la ravit, bien sûr. Elle s’en serait pourléchée les babines si elle avait pu. Silencieusement, Quinn s’avança sans le quitter du regard. Le lapin blanc semblait penser bien fort, presque tourmenté dans son silence et son immobilité. Il était certain qu’il sursauterait à son approche, à son toucher peut-être. Et si à nouveau, il se dérobait ? Pas question. Discrètement, elle jeta un sort antitransplanage sur la clairière. Ce soir, il lui ferait face, le petit cache-cache était terminé !
Elle le contourna pour venir lui faire face et le contempla l’espace de quelques secondes. Pauvre lapin blanc perturbé, complètement à sa merci. Un petit rictus moqueur apparût sur ses lèvres et elle susurra, plantée à moins de deux pas.

- Maintenant que je t’ai trouvé, petit lapin blanc, quelle est ma récompense ?

_________________
Long live the Quinn.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjy Fenwick
Auror
Benjy Fenwick

Localisation : forêt de Dean
Emploi/loisirs : Auror, professeur de métamorphose

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeMer 4 Juil - 19:04

*Effectivement, il sursauta, surement de façon mémorable. Il avait eu l'impression que son coeur s'était complétement décroché de sa poitrine. Il posa la main dessus, comme pour s'assurer que c'était bien qu'une illusion et essaya de reprendre sa respiration. Une fois la surprise passée, il releva les yeux vers toi et te détailla, cherchant en vain la raison pour laquelle tu n'étais pas venue plus tôt. Comme hypnotisé par ce qu'il voyait, il tendit la main vers toi, n'y croyant pas encore tout à fait. Avec le visage d'un enfant empli de curiosité, il laissa ses doigts glacés se poser doucement sur ta joue alors que l'autre serrer toujours sa montre. Le contact le fit frissonner et comme s'il s'était pris une décharge, il retira immédiatement sa main.*

- Le Chat de Cheshire, j'aurai dû me douter que vous apparaitriez ainsi. Toutefois ... j'avoue avoir douté un instant de votre présence, après quatre jours, je commençais à croire que vous ne viendriez plus.

*Il tiqua sur le mot récompense et esquissa un demi-sourire.*

- hum ... mais dis-moi, quelle récompense pourrait bien faire plaisir à Madame Quinn Selwyn ?

*Ses yeux pétillèrent de malice, alors qu'il te contournait pour aller s'asseoir sur un rocher. Il avisa un second rocher qu'il déplaça d'un tour de poignet pour l'amener face à lui. Une étincelle violette jaillit de sa baguette et il se transforma en un fauteuil confortable aux allures de celui du Chapelier fou. Un large bout de bois à la surface aplanit s'éleva alors dans les airs et vint trouver sa place tandis qu'elle se transformait doucement en table. Souhaitant s'amuser encore un peu et aussi parce qu'il savait que cela te ferait plaisir, il fit danser quelques lianes, des cailloux et un peu d'herbe qui se posèrent sur la table et se fondirent dans le bois, dessinant un paysage.*

- Aguamenti

*Chuchota-t-il. L'eau jaillit alors de sa baguette et ruissela sur la table qui par un nouvel enchantement en fit sienne. Il regarda quelques instants le paysage d'une rivière s'écoulant à travers une forêt qu'il venait de graver dans le bois. Avant de passer lentement son doigt sur les reliefs, songeur, tandis qu'il rangeait sa baguette.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Selwyn
Mangemort
Quinn Selwyn

Emploi/loisirs : Dirigeante de l'animalerie Wonderland

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeMer 4 Juil - 20:21

Ta réaction lui parut d’abord amusante, puis étrange. Quinn ne s’était pas attendue à tant d’émotivité. A tel point que son premier réflexe avait été de reculer légèrement devant ta main tendue avant de comprendre ton souhait. Elle se laissa faire, en apprécia même le contact dans un sourire aussi doux qu’amusé. Mais elle n’en percevait pas la raison. Tu semblais presque … content peut-être même soulagé de la voir. Pourtant, de vous deux, c’était bel et bien toi qui avais osé fuir. Que s’était-il donc passé pour qu’elle te retrouve dans un tel état de déboussolage ? La seconde réaction eut le don de la rassurer quelque peu, même si elle regrettait déjà l’instant de sincérité dont elle venait de faire l’objet.

- T’ai-je manqué, cher lapin blanc ?  


Apparemment. « Quatre jours » avait-il dit. Etrange … vraiment très étrange. Il avait été jusqu’à compter les jours. Mais elle ne s’en plaindrait pas. Oh que non ! Quelle récompense lui plairait ? Mmh une question qui méritait réflexion. Immobile, la mangemort se mit à réfléchir avec grand sérieux. Il y avait tant de choses à réclamer ! Comment pouvait-elle choisir ? Elle ouvrit la bouche plusieurs fois avant de se raviser. Soudain, une idée lumineuse lui vint. Ses yeux se mirent à briller d’excitation. Oui, cette idée était parfaite ! Quinn allait justement la partager lorsqu’elle suivit ton petit ménage. Le spectacle était magnifique. Le rendu alla même jusqu’à l’impressionner tandis qu’elle s’approchait à pas feutrés.
La mangemorte te soupçonnait de vouloir convoquer l’enfant en elle, de retrouver le temps de l’inconnue où chacun ignorait l’identité de l’autre. Sauf qu’elle s’y refusait ou du moins n’aurais-tu pas gain de cause aussi rapidement. L’enfant t’aurait donné un moyen de fuite, un moyen d’apaiser ta conscience. C’était trop facile, et Quinn en avait décidé autrement pour ce soir. Elle applaudit alors doucement, dégrafa sa cape qu’elle posa sur le fauteuil et s’approcha de toi pour venir te susurrer à l’oreille.

- Voici ma récompense…

Elle vint caresser la montre encore dans ta main et reprit.

- … Je demande à arrêter le temps pour voir l’homme au-delà de son devoir, le temps d’un soir.


Quinn plongea alors son regard dans le tien, le conserva de longues secondes comme pour y observer ton âme, et se redressa. Lentement, elle se détourna, non sans caresser les reliefs à son tour, et gagna sa place.

- Pour quelles raisons le lapin blanc est-il si tourmenté ?

Autrement dit, pour quelles raisons étais-tu aussi soulagé de la voir ?

_________________
Long live the Quinn.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjy Fenwick
Auror
Benjy Fenwick

Localisation : forêt de Dean
Emploi/loisirs : Auror, professeur de métamorphose

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeMer 4 Juil - 22:43

*Il te regarda, muet. Puis il reporta son attention sur sa montre, réfléchissant à ta demande. Il la retourna, passa son doigt sur ton nom, puis la retourna à nouveau. Il l'ouvrit, l'observa, la referma. Il la fit tournicoter entre ses doigts puis l'ouvrit à nouveau et la referma. Il n'arrivait pas à se décider. Il s'était amusé à dresser la table mais il avait bien senti que c'était la femme qui avait demandé la récompense et non l'enfant. Là était le problème. Il savait qu'il ne pouvait faire confiance à la mangemorte, car sinon il signait sa perte. Il reposa finalement sa montre et décida de répondre d'abord à sa seconde question.*

- La femme que tu es doit le savoir, ça n'en fait pas de doute. Mais je suppose que tu désires me l'entendre dire non ?

*Il jeta à nouveau un regard à la montre, et brusquement s'en saisit. Il pressa le bouton, et, sans plus de cérémonie, referma la montre et la reposa sur la table.*

- La dernière fois... tu avais visé juste. En fait, depuis le début tu vises juste. C'est là qu'est tout le problème. Tu es venue me trouver dans mon temple; lieu où je me ressource. Par conséquent c'est aussi là que je suis le plus fragile. Tu l'as compris. Et jusqu'à présent tu as toujours exploiter cette faille. J'en avais conscience mais je croyais que je pourrais surmonter ça, je croyais qu'en poursuivant dans cette voix, tu me permettrais de palier à cette faiblesse. Mais en réalité, tu n'as fait que la creuser davantage, élargissant la faille sur ton passage, y laissant tes empreintes de pas dans la roche.

*Il poussa un soupir. Il avait fixé la montre tout le temps de sa tirade, jouant avec les reflets de la lune. Lorsqu'il s'arrêta de parler, il releva son regard et chercha à croiser le tien pour ne plus le quitter.*

- "Qui êtes-vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Selwyn
Mangemort
Quinn Selwyn

Emploi/loisirs : Dirigeante de l'animalerie Wonderland

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeMer 4 Juil - 23:25

Elle perçut ton hésitation, observa ce débat intérieur qui était le tien. Jusque-là tu n’avais jamais été aussi transparent, aussi tiraillé. Qu’est-ce qui avait bien pu changer ? Etait-ce dû à ces derniers jours ? A ce jeu qui, finalement, n’avait duré que quatre malheureux jours ? Elle devait bien avouer être perplexe mais assez satisfaite de la tournure des événements. Quinn trouva ta réponse à sa seconde question sèche, presque froide. Ainsi donc c’était sa marque, ses mœurs et ses valeurs qui te tourmentaient autant. Pourtant elle s’était montrée honnête dès votre première rencontre. Pourquoi maintenant ? Soudainement sérieuse, la mangemort s’approcha de la table et y posa ses coudes prête à entendre tout ce qu’il avait « sur le cœur ». Quelle curieuse situation !

Ce fut silencieusement qu’elle écouta chacune de tes paroles, ou plutôt chacune de tes accusations. Il était certes vrai qu’elle n’était pas vraiment innocente. Mais en toute honnêteté, elle n’était pas réellement coupable non plus ! Sa stupéfaction dérida son visage au fur et à mesure de la tirade. Si elle s’y était attendue… Quinn eut un petit sourire moqueur et reposa son dos contre le dossier du fauteuil. Elle mit du temps à répondre, notamment parce qu’elle réfléchissait à ce qu’elle allait dire. La sorcière ne comptait absolument pas se cacher, mais ton malaise si honnête la décontenançait légèrement. « Qui êtes-vous ? », une question sacrément ouverte !

- Tant d’accusations dans une si belle bouche. Mais encore une fois, Bel Ami, tu te mens à toi-même. Je n’ai exploité aucune faille, je suis ta faille. Je l’ai lu dans ta fébrilité quand tu m’as touchée, je l’ai vu dans ton hésitation à accéder à ma requête, je l’entends dans tes accusations. Tu m’as trouvée dans cette forêt et tu y es toujours revenu depuis au lieu de me fuir comme la peste.

Elle se tut un court instant pour t’observer à satiété, à l’aise dans son fauteuil. L’instant de vérité allait advenir d’un moment à l’autre. Elle l’aurait imaginé bien plus tard, mais de toute évidence, le cours des choses en avait décidé autrement.

- Ainsi donc tu bluffais lors de notre dernière rencontre Bel Ami, tu ne sais pas qui je suis. Tu connais mon nom, tu sais de qui je reçois mes ordres, mais tu ne sais rien d’autres, et c’est ce qui te dérange, je me trompe ? Je me demande si … Bien sûr … Tout serait plus facile si je t’attaquais, n’est-ce pas ? Si j’agissais comme tous les mangemorts. C’est ce que tu veux, Bel ami ? Que je t’attaque, là sur le champ, pour te libérer de cette attraction qui te lie à moi ?

Elle eut un rire un peu jaune et termina.

- Tu veux savoir qui je suis, ce que représente l’enfant en moi, savoir si la mangemort est secourable. Nous savons, toi et moi, que te raconter mon histoire ne te rendra pas service, petit lapin blanc. Ton tourment n’en serait que plus grand, et bien que j’adore hanter ton esprit, Bel ami, je ne te veux aucun mal. Satisfait ?


_________________
Long live the Quinn.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjy Fenwick
Auror
Benjy Fenwick

Localisation : forêt de Dean
Emploi/loisirs : Auror, professeur de métamorphose

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeSam 7 Juil - 16:50

*Il t'écouta attentivement et plus tu parlais, plus son malaise disparaissait. Il se sentait faible face à toi il y a quelques minutes, mais à présent c'était l'inverse, à chacune de tes phrases il retrouvait un peu de vigueur. Inconsciemment son corps se redressait sur la chaise et à la fin, il y eut même un petit sourire en coin qui vint s'inscrire sur ses lèvres. Quand tu t'arrêtas de parler, il t'observa en silence quelques instants, tu venais de le libérer d'un poids sans même t'en rendre compte. Il savoura encore un peu l'instant, ça faisait des jours qu'il ne s'était pas senti aussi bien qu'en cet instant.*

- Tu te repais de mes faiblesses, cherchant chaque fois à en savoir plus que moi pour me mettre sous la lumière et rester dans l'ombre. Ce que tu ne sais pas c'est que tu caches tes propres faiblesses derrière les miennes, à l'abri. Du moins ... c'est ce que tu pensais. Et cette méthode a toujours dû fonctionner car il n'est pas évident de les démasquer. Toutefois quand on reconnaît ses faiblesses comme je viens de le faire, c'est presque comme si je les avais faites disparaître, laissant les tiennes en pleine lumière...
Notre première rencontre était due au hasard mais ensuite, c'est toi qui est venu me trouver par deux fois. Toi, la mangemorte qui ne m'a pas tué en me voyant comme tu l'as si bien fait remarquer. Tu m'as laissé pénétrer dans ton intimité, j'y ai vu ce que personne d'autre n'a pu voir sans que tu ne fasses rien pour m'arrêter. *Il repensa alors à ce que tu avais dit sur lui, et à ce qu'il avait compris sur toi, sur ta façon de fonctionner. Malgré lui, il sentit la colère l'envahir quelque peu. Et même s'il parvint à la refouler en partie, elle transparut dans la suite de son discours.* Si tu savais vraiment tout de moi comme tu cherches à me faire croire, tu saurais que je n'ai jamais pris la solution de facilité contrairement à toi, et à présent je sais que si tu ne m'as pas encore tué c'est juste parce que tu as peur de mourir d'ennui ensuite. Crois-tu vraiment que je n'ai pas senti la barrière anti-transplanage que tu as dressé tout autour de cette clairière ? Voilà ce que je sais sur la femme, mais heureusement la petite fille ne voit pas le monde de la même façon. Etait-ce vraiment ça que tu voulais entendre ? te sens-tu mieux maintenant ?

*Il bondit de sa chaise et te tourna le dos. Se dirigeant vers le centre de la clairière, il marcha d'abord vite, évacuant sa colère, puis ralentit le pas jusqu'à finalement s'arrêter complètement. Il resta là immobile, toujours dos à toi. Une unique larme s'échappa de son oeil et perla jusqu'à son cou avant de se perdre dans le tissu de sa robe noire. Il respirait lentement, la tête penchée en arrière, les mains dans les poches. Sous ses paupières closes, ses yeux percevaient la douce lumière de la lune tandis que ses oreilles étaient à l'affut du moindre bruit.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Selwyn
Mangemort
Quinn Selwyn

Emploi/loisirs : Dirigeante de l'animalerie Wonderland

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeSam 7 Juil - 19:36

Une fois de plus, tu venais de la surprendre. Et pour cela, elle t’en aurait applaudi de bon cœur. Quinn ne comprenait pas ce soudain accès de colère. Bien au contraire, elle avait parlé en toute franchise, s’était même cru gentille en le protégeant de son tiraillement. Mais la gentillesse ne payait pas, elle ne payait jamais ! Au gré de tes paroles, son visage changea lentement mais sûrement en une moue boudeuse, vexée jusqu’à ce que la colère apparaisse enfin dans ses iris. Chercher à séparer la femme de l’enfant, à les opposer l’une à l’autre, était un acte mesquin. Il y avait beaucoup de prétention dans tes paroles, à l’image des siennes, probablement. Si elle avait eu suffisamment de recul pour analyser la situation, Quinn y aurait vu une scène de ménage, ni plus ni moins. Seulement, la mangemorte était bien trop capricieuse et susceptible pour y voir quoi que ce soit.

Si tu n’aimais pas la mangemort qu’elle était, elle n’aimait pas cette version de toi non plus. La qualifier de faible était une insulte qu’elle t’aurait bien fait ravaler. Machinalement, elle joua avec son alliance. Le petit jeu avait assez duré, l’ennui venant s’entremêler à la colère. Elle n’avait jamais été très douée pour les disputes, peut-être parce qu’elles avaient toujours pour but de la soumettre. Cette réprimande-là ne faisait pas exception. Tu avais raison sur un point néanmoins : elle n’aurait jamais dû mettre cette barrière antitransplanage, car en cet instant précis, elle aurait pu disparaître. Une disparition définitive jusqu’au jour de l’Affrontement, et alors Quinn ne t’aurait fait aucun cadeau, bien au contraire, elle aurait tout fait pour te planter sa dague dans ton cœur.

Elle garda le silence un bon moment, observant ton petit manège distraitement. Elle avait manqué de tuer un homme pour les avoir qualifiées de « faibles », ses camarades féminines et elle. Pourquoi n’en ferait-elle pas de même avec toi, après tout ? Les aurors étaient tous les mêmes : un même regard, une même condescendance, à se croire parfaits ou trop purs. Quinn regrettait de ne pas avoir joué suffisamment avec toi, de ne pas s’être rendue maîtresse de ton coeur pour mieux en finir ensuite. Elle regrettait de t’avoir laissé vivre, de s’être montrée sous son plus beau jour… finalement … de s’être montrée faible. A cette pensée, ses mains formèrent des poings, non sans une grimace puisque l’une d’entre elles était toujours blessée. Son père lui avait dit de ne jamais se montrer ni gentille, ni clémente : de ne pas jouer avec la nourriture.

Quinn soupira et releva sa manche sur sa marque. Là dans sa tête, elle récita les dix règles mangemoresques que son père lui avait martelées durant de longues années. Jamais elle n’avait douté et ce n’était pas maintenant qu’elle commencerait. Sa dévotion aux ténèbres était une fierté. Plutôt mourir que de faire marche arrière.
Elle rabaissa la manche de son chemisier et observa l’astre blanc. Aucun mot n’avait franchi ses lèvres encore. A dire vrai, elle ne les avait pas. Il n’y avait que des émotions à l’état brut. Le silence était parfois plus significatif que des paroles. La sorcière finit pourtant par se lever pour aller se poster à côté de ton immobilisme, sans un regard.

- Va-t’en avant que je ne te tue, déclara-t-elle d’une voix blanche, et la prochaine fois que nos routes se croiseront, je te tuerai puisque c’est la tranquillité d’esprit que tu souhaites, Auror. Ne t’en fais pas, l’enfant-même, ne t’épargnera pas. Pars, tant que tu le peux encore.

_________________
Long live the Quinn.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjy Fenwick
Auror
Benjy Fenwick

Localisation : forêt de Dean
Emploi/loisirs : Auror, professeur de métamorphose

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeSam 7 Juil - 21:15

*Il te laissa arriver près de lui sans rien faire, sans bouger. Ton ton glacial n'augurait rien de bon. La colère avait disparue aussi rapidement qu'elle était venue. Il s'en voulait. Terriblement. Il avait tout brisé. "Auror". Elle ne l'avait jamais appelé ainsi, réduit à sa propre fonction.*

- Je ne suis pas auror. Pas ce soir. Pourquoi les sentiments et les émotions sont-ils toujours aussi compliqués ? Je te demande pardon Quinn Selwyn. J'ai laissé ma colère parler à ma place. Je ne sais même pas pourquoi. Je ne pense pas que tu sois faible. Je serai bien incapable de tuer. [...] Nous avons des caractères bien similaires en somme *un petit sourire passe sur ses lèvres mais s'évanouit aussitôt*. Je ne veux pas être libéré de mes tourments. Et je préfère de loin en souffrir toute ma vie plutôt que de ne t'oublier Petit Chat de Cheshire.

*Il ouvrit les yeux et baissa son regard vers toi.*

- Tues-moi la prochaine fois si c'est ce que tu souhaites et si cela peut t'aider à duper l'ennui qui te ronge. Mais pour ce soir je t'ai fait une promesse.

*Il sortie sa main de sa poche et la leva doucement vers ta joue. Une nouvelle larme s'échappa et perla sur sa joue alors que sa main se posait sur la tienne. Il semblait hésiter, l'espace d'un instant avant de fondre sur tes lèvres. Il t'embrassa, fougueusement, d'un baiser empreint de passion et d'interdit. Un baiser de regret aussi, de ne pas avoir eu le courage de le faire plus tôt, un baiser nimbé d'un dernier espoir. Sa main gauche se glissa doucement dans sa poche où il récupéra sa baguette. Tout doucement, pour ne pas t'effrayer, il la pointa vers la table et y fit apparaître un tourne-disque. Une douce musique remplie l'air de la forêt alors, tout doucement, il se sépara de toi. Quittant l'agréable sensation qu'étaient tes lèvres sur les siennes pour t'inviter à danser.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Selwyn
Mangemort
Quinn Selwyn

Emploi/loisirs : Dirigeante de l'animalerie Wonderland

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeSam 7 Juil - 22:10

Non, en effet, le ton de Quinn était on ne peut plus sérieux. Elle n’était pas de celles-ceux qui faisaient deux fois les mêmes erreurs. Elle était impulsive, caractérielle, et susceptible. Un cocktail suffisant pour qu’elle soit toujours dans la réplique, toujours dans la confrontation dès lors qu’on lui faisait du tort. Sur le champ, elle aurait pu trancher l’air de sa baguette, et ce, sans le moindre remords. La mangemort savait déjà qu’elle péchait à se trouver ici. Mais elle péchait doublement à ne pas faire payer l’affront qui venait de lui être fait.
Souvent, pour apaiser la cruauté de certaines de leurs actions, on se demandait s’il y avait seulement un humain derrière le masque mangemoresque ou s’il n’y avait qu’une haine profonde, glacial. Dans le cas de Quinn, il y avait bien une femme derrière, bel et bien humaine, dotée d’une relative sensibilité à ses heures. Sensibilité qui venait d’être heurtée suscitant une déception aussi amère que cruelle. Oui, la sorcière pesait ses mots.

Tes excuses, si belles pouvaient elles paraître, ne l’apaisèrent en rien. Quinn n’avait toujours eu qu’une piètre estime pour les excuses. A ses yeux, elles n’étaient que faux-semblants, un symbole de facilité. Il était toujours simple de revenir sur ses mots mais parvenir à les effacer l’était beaucoup moins. En l’occurrence, Quinn ne bougea absolument pas et ne répondit pas plus. Elle n’eut qu’un demi-regard, impérial. Constatant que décidément tu préférais jouer avec le feu, elle s’apprêta à partir d’elle-même et commença à se tourner avant de stopper net devant ton geste. Cette fois, elle n’eut aucun mouvement de recul. Son œil unique observa d’un œil noir d’abord ta main avant d’apercevoir cette larme qui la déstabilisa légèrement. Le contact de ta main finit par la pousser à se tourner totalement vers toi, à te confronter. Elle n’avait pas la moindre idée de ce qui se passait dans ta tête mais la sorcière se refusait à la moindre empathie. Peut-être avais-tu raison finalement, vous aviez des caractères assez similaires : la preuve, tu étais aussi lunatique qu’elle si ce n’était pire ! D’abord une critique virulente, ensuite une déclaration ? L’espace d’un instant, elle se demanda même si ce n’était pas un traquenard dans lequel elle venait de tomber, tête la première. Mais Quinn était encore loin du compte.

Ce baiser la laissa d’abord figée de surprise avant que ses instincts ne prennent finalement le dessus. Son corps entier y réagit avant d’y répondre. Sa main agrippa ta nuque, laissant à ses lèvres le soin de s’imprégner, d’imposer leur caractère, leur force. La détermination de Quinn était sans équivoque et elle paierait chèrement cette soirée. Parfaitement consciente de ses actes, la mangemort estima que, quitte à payer le prix de ce moment avec l’ennemi, elle se devait d’en profiter largement. Aussi, après la dureté et la fougueuse amertume, elle laissa place à un peu de douceur jusqu’à la séparation. Un rictus ornait traitreusement ses lèvres. Ce baiser ne lui avait aucunement déplu, bien au contraire. Son œil observa ta main tandis qu’elle hésitait quelque peu. Ce romantisme-là n’avait été donné qu’à une unique personne. Mais elle céda avant de t’observer, circonspecte et sur ses gardes. Sans compter que la danse n’était vraiment pas son talent premier…

- Je suis curieuse de savoir, pour ce baiser aussi tu vas t’excuser ?
souffla-t-elle finalement entre l’humour et le sarcasme.

_________________
Long live the Quinn.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjy Fenwick
Auror
Benjy Fenwick

Localisation : forêt de Dean
Emploi/loisirs : Auror, professeur de métamorphose

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeLun 30 Juil - 14:34

- Oh non, je ne voudrais pas que tu y prennes goût !

*Il esquissa un petit sourire en coin avant de commencer à danser. Ses mouvements étaient doux et lents. Il sentait que tu n'étais pas très à l'aise et essayait de te guider au mieux. Un pas en avant, ramène, pivote. Bientôt, les mouvements devinrent comme la musique, une longue litanie. Il n'avait plus à prêter attention à ses pas ou aux tiens, il pouvait se consacrer pleinement à l'instant. Il avait l'impression que toute la forêt criait sa peine. Les oiseaux s'étaient tus tandis que le vent d'automne emportait les dernières feuilles, les faisant virevolter un temps avant de les laisser s'éteindre sur le sol humide.
Comme toujours, la danse mêlée à la musique avaient finies d'apaiser Benjy. Il fit taire ses pensées, même s'il savait que ce n'était que temporaire et que bientôt elles reviendraient l'assaillir de toute part, ce moment de silence intérieur lui faisait du bien, le temps de reprendre sa respiration.

Lorsque la musique finie par s'arrêter, il fit glisser lentement ses mains en se reculant d'un pas pour te saluer, te remercier pour cette danse partagée.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Selwyn
Mangemort
Quinn Selwyn

Emploi/loisirs : Dirigeante de l'animalerie Wonderland

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeLun 30 Juil - 15:14

Elle eut un léger rictus avant d’entrer dans la danse. Peu amène, elle se laissa porter tandis qu’elle essayait tant bien que mal de plonger dans ces iris voilés, voilés par la multitude d’émotions. A tout instant, elle s’attendait à y lire de la culpabilité, du regret. Parce qu’elle n’était pas dupe. Ce baiser, quand bien même avait-il porté le poids de la passion, allait avoir certaines conséquences, et pas des moindres. Ni l’enfant, ni l’adulte ne voulaient de mal à l’auror ; mais Quinn avait-elle le choix sur la marche à suivre ? Il n’avait pas tort après tout, elle aimait s’engouffrer dans les failles qu’on lui offrait, et celle-ci, il venait de la lui présenter sur un plateau d’argent. A la limite de l’appel silencieux, l’appel viscéral qui fait tant honte au camp dit « du bien ». Si elle prenait l’ascendant sur l’homme, alors non seulement elle se protégeait, mais elle protégeait Selwyn et son craquant petit auror. Dans le cas contraire, elle mettait à jour une faiblesse considérable, et elle ne pouvait se le permettre. Pas quand l’auror cherchait à sauver ce qu’il y avait de bon en elle. La femme qu’elle était ne supporterait pas de tout perdre.
Un pas après l’autre, elle glissa sa main dans la nuque de l’auror, ses doigts venant jouer avec les quelques cheveux s’y trouvant. Elle avait ce sourire à la fois amusé et calme sur les lèvres, quant à son œil unique, il avait rendu la fenêtre donnant sur son âme, inaccessible. Il n’y avait que le mystère. La danse finit par s’arrêter mais pas son observation.

- Assieds-toi.


Son ton ne laissait entendre aucune réplique possible. Elle-même montra son attention de faire de même sur l’herbe fraîche. Patiemment elle attendit que tu obtempères, les mains parfaitement paisibles au cas où tu douterais de ses intentions. Une fois au sol, elle s’approcha et fit de même. Sa main, lentement, vint glisser sur ta joue. Un geste récurrent qui en devenait presque symbolique, finalement. Comme un code pour éviter tout effraie et pour susciter la confiance. Du bout de ses doigts, elle fit le contour de ton visage, le contour de tes yeux, de ton nez, de tes lèvres sur lesquelles elle s’arrêta finalement.

- Et si c’est moi qui t’en donnais un, est-ce que tu aurais peur ?


_________________
Long live the Quinn.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjy Fenwick
Auror
Benjy Fenwick

Localisation : forêt de Dean
Emploi/loisirs : Auror, professeur de métamorphose

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeJeu 2 Aoû - 15:06

*Face à l'ordre de la mangemorte, l'auror lui hurla de ne pas obtempérer. Mais Benjy avait fait une promesse, et il se devait d'y tenir. Alors l'homme saisit doucement, docilement, tandis que l'auror pestait contre lui-même et sa manie de tenir ses promesses.
Il te regarda t'asseoir à ses côtés et ne fit aucun geste lorsque tu approchas ta main. Il te laissa faire, sans te quitter des yeux, essayant en vain de lire en toi à travers ton regard. Tu semblais absorbée, complétement concentrée dans ta tâche, comme un jeune enfant voulant colorier sans dépasser. Il n'aurait pas été surpris si comme pour eux, ta langue s'était pointée entre tes lèvres.

C'est vrai ça, est-ce qu'il aurait peur ? en voilà une question pertinente ! il balaya mentalement cette petite voix pour se concentrer sur ta demande. Tu voulais l'embrasser ? Tu en redemandais déjà ? Il ne s'était donc pas trompé, malgré le contrôle que tu t'acharnais à montrer il semblerait qu'en vérité tu ne maitrises pas plus la situation que lui.*

- Le chat de Cheshire serait-il déjà en manque de ma personne ?

*il haussa un sourcil mi amusé, mi provocateur, tandis qu'un petit sourire en coin apparaissait sur ses lèvres.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Selwyn
Mangemort
Quinn Selwyn

Emploi/loisirs : Dirigeante de l'animalerie Wonderland

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeJeu 2 Aoû - 19:35

Une question pour une question. La dérobade, l’arme de tous les hommes. Quinn fit la moue et resta silencieuse, de longues, très longues secondes. Naturellement, elle aurait préféré une toute autre réponse, davantage d’honnêteté peut-être, car elle en était toujours au même point : qu’y avait-il dans cette jolie tête brune ? Elle devait savoir s’il y avait des regrets ou au contraire, quelque chose de plus secret. Contrairement aux apparences, elle contrôlait la situation autant qu’elle savait qu’à tout moment, celle-ci pouvait lui échapper. Avait-elle envie d’aller plus loin ? Assurément. N’était-ce pas là tout l’intérêt du jeu, le cœur-même de son projet ? Le jeu ou la solitude d’une épouse ? Elle eut un sourire intérieur. Elle adorait jouer avec le feu, peut-être trop.

- Tu es trop prétentieux, trésor.

Un rictus naquit sur ses lèvres. Puis lentement, elle pencha son visage comme pour venir cueillir les lèvres provocatrices et s’en détourna au dernier moment pour susurrer d’une voix de velours à son oreille.

- Pourquoi ne réponds-tu donc jamais aux questions que l’on te pose, Lapin blanc ? La nuit est tombée depuis un moment maintenant, seule la forêt nous contemple et pourtant, tu es là à te dérober.

De ses lèvres, elle vint frôler le cou de l’auror, y déposant son souffle chaud, et reprit :

- Tu souhaitais que le chat apparaisse plus tôt et maintenant qu’il est là, tu te refuses à l’accepter auprès de toi. Avoue que c’est contradictoire.

En même temps qu’elle prononçait ces mots, elle se demanda si ce n’était pas là ta motivation mystérieuse : le manque. Elle en perdit son sourire, un instant, songeuse. Etait-ce là un indice, une clef à prendre en considération ? Ou alors était-ce son propre manque qu’elle projetait sur toi ? Elle frotta sa joue contre la tienne doucement, et se recula pour s’allonger et contempler la nuit claire. Elle allait devoir faire mieux que ça pour t’avoir dans ses filets – sans y tomber elle-même -.

- De toute façon, le chat de Cheschire est insaisissable, déclara-t-elle enfin comme pour clore un quelconque débat.

_________________
Long live the Quinn.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjy Fenwick
Auror
Benjy Fenwick

Localisation : forêt de Dean
Emploi/loisirs : Auror, professeur de métamorphose

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeDim 12 Aoû - 21:26

*Benjy sourit malicieusement et arqua un sourcil interrogateur.*

- N'est-ce pas ce que fait le Lapin Blanc ? Il ne cesse de courir, se dérobant d'une situation pour plonger dans une autre ?

*Il ne fit aucun mouvement, observant avec attention tes moindres gestes, curieux de savoir comment tu allais te comporter. Chaque fois tu étais plus proche, mais finalement, d'une certaine façon tu te dérobais toi aussi.
Et si c’est moi qui t’en donnais un, est-ce que tu aurais peur ? cette phrase résonna dans son esprit. Peut-être était-ce elle qui avait peur ? Après tout, depuis le début ils évoluaient en miroir l'un de l'autre. Il se raidit face à ta question et te regarda surpris. Il détourna alors son attention de toi et se perdit dans ses pensées. Doucement, il s'allongea dans l'herbe sous lui et regarda le bout de ciel étoilé entre les arbres. Elle avait raison. Lorsqu'elle n'était pas là, il avait ressenti comme un vide. Cette complicité qu'il avait vécu avec elle dans la forêt, cet instant loin de toute réalité, c'était ça qu'il chérissait. Un monde d'amour sans guerre et sans peur.

Ta dernière remarque le fit sortir de ses pensées. Il sourit, puis tourna la tête vers toi, espérant trouver ton regard.*

- Insaisissable oui. Mais ce que je préfère chez lui c'est son immense sourire fendant l'air et illuminant le chemin.

*Alors que tu t'allongeais à côté de lui, il tourna son corps vers le tien pour se rapprocher. Doucement, il glissa sa main vers tes cheveux, jouant avec tes mèches. Il tira doucement sur la baguette qui les maintenait en chignon, libérant d'un coup ta chevelure.*

- Pourquoi avoir choisit le Pays des Merveilles ?

*Chuchota-t-il alors qu'il s'était légèrement redressé pour mieux te contempler. Sa tête appuyée sur sa main, il continuait à jouer avec tes cheveux, s'enivrant de la sensation que procurait la douceur de ceux-ci contre sa main.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Selwyn
Mangemort
Quinn Selwyn

Emploi/loisirs : Dirigeante de l'animalerie Wonderland

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeLun 13 Aoû - 19:40

Naturellement qu’une part d’elle se dérobait. La mangemort était mariée et ne s’était jamais aventurée aussi près d’un auror. Des aventures, elle en avait eues, de temps à autre. Mais là, elle savait en son for intérieur que c’était différent. La tentation était plus forte qu’à l’habituée, et par conséquent, bien plus dangereuse. Quinn était tout sauf folle. Sauf qu’elle ignorait comment résister. C’était viscéral. Les nombreuses dérobades, bien sûr, n’arrangeaient rien. La sorcière était bien décidée à avoir la main mise sur son beau lapin blanc !
Elle te laissa approcher, désireuse de voir jusqu’où tu te risquerais, car si les provocations étaient bien jolies, le chat de Cheschire préférait de loin l’action. A la remarque sur son sourire, la mangemort te décocha un regard de velours, provocateur mais … ne sourit pas. Il n’était absolument pas question que cette séduction ne soit qu’à sens unique ! Aussi finit-elle par demeurer immobile, véritable cobaye des expériences de l’auror. La question vint alors et elle inspira profondément pour répondre avec une sincérité déconcertante :

- Parce que les apparences ne sont pas ce qu’elles semblent être. Le Pays des Merveilles est infini, tout comme le possible. Aucune barrière, aucune limite, il n’y a que l’instant et les sensations. Seule l’existence y est importante, quand bien même elle y est remise en question à tout moment. C’est le premier monde qui s’est présenté à moi, il y a fort longtemps. Il s’appelait Monsieur Imaginarius, et c’est là tout ce que tu as besoin de savoir, Lapin Blanc.

Et c’était surtout là tout ce qu’elle voulait révéler de son passé. Rien que d’évoquer son ancien lapin blanc provoqua chez elle un pincement au cœur. Mais Quinn avait surmonté ce deuil depuis bien longtemps désormais. Du coin de l’œil, elle eut un regard pour celui qu’elle appelait du même nom désormais. A quoi jouait-elle ? C’était dangereux, et même bien trop dangereux pour elle. Jamais elle n’aurait dû se trouver ici, en une telle présence. Si Lui la trouvait, il en serait fini d’elle. Pourtant Quinn en cet instant était tout sauf mangemorte. Ce qu’on lui reprochait à juste titre, elle en avait parfaitement confiance. Mais le jeu … le jeu … était bien trop délicieux pour s’en séparer si tôt ! Alors la sorcière leva légèrement sa tête et du bout de langue, frôla les lèvres de l’auror, avant de reposer sa tête sur l’herbe de nouveau.

- Les choses auraient été différentes si je t’avais rencontré dans une autre vie, Lapin blanc,
murmura-t-elle d’une voix de velours.

Elle le contempla un cours instant, avant de reporte son œil sur les étoiles. Vérité, sincérité ou séduction, là était tout le mystère de la question. Tout était possible avec un tel personnage. Insaisissable.

_________________
Long live the Quinn.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjy Fenwick
Auror
Benjy Fenwick

Localisation : forêt de Dean
Emploi/loisirs : Auror, professeur de métamorphose

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeSam 18 Aoû - 16:21

*Mr. Imaginarius Ce nom le laissa songeur. Qui était-il ? Il avait occupé une place importante dans ton enfance, ça n'en faisait pas de doute. Le premier monde qui s'est présenté à moi. Le Pays des Merveilles s'était présenté à Alice alors que celle-ci courrait après un lapin blanc ... Cela se pourrait-il que ... ? Il était passé de Bel ami à Lapin Blanc, il était donc la clé. Mais pour aller où ? A quel monde pouvait-il bien lui permettre d'accéder ? Il repensa à sa montre gravée, et à leur première rencontre. Peut-être qu'elle aussi elle chérissait ces moments loin de la réalité des choses. Ou peut-être était-ce autre chose, quelque chose de plus profond, quelque chose à laquelle il n'avait pas encore accès. La réponse s'arrêta nette, presque tranchante. Comme s'il avait tendu la main pour saisir quelque chose et qu'on l'en avait empêcher d'une petite tape. Ce Mr. Imaginarius, quel qu'il soit, avait occupé et occupait peut-être toujours une place importante dans la Quinn qui était aujourd'hui face à lui. Peut-être était-ce lui le lien entre la fillette et la femme ? Cela faisait beaucoup de peut-être et plus encore de question. Cette femme demeurait pour lui une énigme complexe. Plus il avait le sentiment d'avancer, d'en découvrir plus sur qui elle était, plus il s'apercevait que ce n'était qu'un leurre car plus loin, l'espace s'approfondissait.
Il fut tiré de ses pensées par ta langue qui effleura ses lèvres. Tu t'aventurais de plus en plus loin ... jusqu'au irais-tu ? et lui, jusqu'où irait-il ?*

- Mais je n'aurai surement pas eu la même saveur...

*chuchota-t-il d'une voix suave. Il approcha doucement sa tête de ton cou, plaçant ses lèvres à quelques millimètres à peine, il remonta ta clavicule lentement, très lentement, laissant échapper par endroit un souffle chaud. Il arriva enfin devant tes lèvres, cherchant ton regard. Il était suffisamment proche pour que ses lèvres frôlent à peine les tiennes alors qu'il murmurait, amusé et avec une pointe de défi.*

- Il me semble que tu m'avais promis un baiser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Selwyn
Mangemort
Quinn Selwyn

Emploi/loisirs : Dirigeante de l'animalerie Wonderland

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeDim 19 Aoû - 10:20

Pas la même saveur... Peut-être. Qui aurait pu le dire ? A la croisée des chemins, le sortilège de la mort s'était imposé, mettant un terme au choix qu'elle aurait pu avoir si elle avait davantage résisté. Quinn n'était pas à plaindre, elle n'était pas victime non plus, elle ne regrettait rien, quand bien même elle aurait voulu l'avoir auprès d'elle dans une autre vie. Même un mangemort dénué de remords pouvait parfois effleurer du doigt la vie qu'il aurait pu avoir, et en cet instant, la sorcière semblait avoir un pied dans sa vie actuelle, et un autre dans une vie parallèle. C'était une étrange sensation, un tiraillement involontaire et conscient. Elle aurait pu lui en vouloir, Quinn n'aimait que très peu ses faiblesses, et en l'occurrence, il en était devenu une, sans même qu'elle n'y prit garde. Une erreur grossière qui lui vaudrait probablement la mort.

Ignorante du futur qui l'attendait, Quinn hésitait encore légèrement. Une hésitation qu'elle aurait pleinement niée si elle avait pu savoir que son temps était réellement compté. Les frissons chassèrent ses pensées aussi rapidement qu'elles étaient venues. Son corps, esseulé depuis plusieurs mois maintenant, ne pouvait qu'y répondre et attendre davantage. L'attraction venait d'atteindre son acmé alors que tes lèvres frôlaient les siennes. Elle ne prit plus la peine de te prévenir du danger qui te menaçait si tu continuais tes provocations, elle estimait avoir fait suffisamment pour protéger cette conscience qu'elle aurait dû broyer depuis le début. D'autant plus que son regard en disait long sur ses intentions. Non, Quinn songea plus tôt à comment te pousser à une seconde demande, puis à une troisième. Il fallait que la femme te séduise autant que la fillette, finalement. Ce n'était que de cette manière qu'elle pourrait apposer une marque certaine sur ton coeur.

Ses lèvres acceptèrent le défi et gagnèrent les tiennes avec douceur. Dans un même temps, elle accepta d'abaisser ses barrières car elle savait qu'elle avait davantage à y gagner qu'à y perdre. Quinn misait sur ce qui restait de son humanité pour envelopper son lapin blanc d'une tendresse qu'elle n'avait accordée qu'à un autre, un seul autre. Mieux valait pour elle ne pas s'attarder sur ce choix et sur les raisons - fausses - qui l'y poussaient. Sa main glissa contre le torse du lapin blanc et remonta jusqu'à sa mâchoire, lentement, pour finir dans sa nuque et y marquer une légère pression possessive. Des frissons avides parcouraient son propre corps, mais elle refusa de les entendre pour le moment. Il devait céder avant elle... Quinn intensifia son baiser pour y murmurer sa convoitise, son désir, son besoin d'avoir davantage. Ne le méritait-elle pas, après tout ? Elle était seule et il n'y avait pas plus agréable que la chaleur de deux corps pour tenter d'aveugler le vide qui était le sien ou peut-être même le leur. Si elle avouait ses propres tentations, peut-être répondrait-il par les siennes.
Elle ne mit fin à ce baiser qu'au malheureux moment où le souffle lui manqua, sans relâcher pour autant son étreinte dans ta nuque. Aucun mot ne franchit ses lèvres, il ne lui restait plus qu'à attendre de connaître la décision du bel auror.

_________________
Long live the Quinn.



Dernière édition par Quinn Selwyn le Mar 21 Aoû - 8:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjy Fenwick
Auror
Benjy Fenwick

Localisation : forêt de Dean
Emploi/loisirs : Auror, professeur de métamorphose

[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitimeLun 20 Aoû - 23:17

*Sa conscience ? Elle était partie depuis longtemps. Depuis qu'il avait accepté de chasser l'auror pour n'être plus que l'homme ce soir. Il le regretterait peut-être demain, surement même. Mais s'il n'en faisait rien, il se posera la question toute sa vie. Il s'était jeté dans la gueule du loup sans même avoir conscience du danger qui l'entourait. Le piège des sentiments s'était refermé autour de lui sans même qu'il ne s'en aperçoive, sans qu'il ne fasse rien pour le contrer. Il était resté seul si longtemps, trop longtemps. Mais depuis que tu étais apparue, Elle avait quitté ses pensées, chaque fois que tu l'avais emmené avec toi au Pays des Merveilles. C'est pour cette raison que ces quatre malheureux petits jours lui avaient paru une éternité. Tu avais su réveiller quelque chose en lui, une chose qu'il avait oublié lorsqu'il était arbre.

Oui, ils allaient atteindre le point de non-retour, mais n'était-ce pas ce qu'il avait fait depuis le début ? repoussant chaque fois les limites à ne pas franchir. Orcus lui avait conseillé d'arrêter de trop penser aux conséquences, il fallait agir et savourer dans le présent, il fallait vivre. Il repensa à Echtra aussi, à leur conversation. Vivre ou survivre ? que choisirait-il cette fois-ci ?

Une douce lueur dansa dans ton regard alors que tes lèvres se déposèrent enfin sur les siennes. Un frisson de désir le parcouru, décuplant ses sensations. C'était tellement doux et puissant à la fois qu'il ferma les yeux pour mieux savourer encore. Le contact de vos lèvres le faisait frémir de bonheur mais déjà son corps en demandait plus. Alors que l'air commença à lui manquer ses deux iris rencontrèrent le tien y découvrant les mêmes attentes, les mêmes besoins. Le souffle court, il sourit toutefois, heureux de t'avoir avec lui. Il déposa un baiser sur son front, comme pour te dire un dernier au revoir. Vivre ou survivre ? Son regard croisa une dernière fois le tien et cette simple pupille eut le don de faire tomber l'ultime barrière. Il était fou, passionné. Plus rien n'avait d'importance que ce qu'il ressentait pour toi en cet instant. Alors il nicha sa tête dans le creux de ton cou et s'y abandonna. Vivre oui, ce soir, il allait VIVRE.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Empty
MessageSujet: Re: [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...   [Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Benjy] Je compte jusqu'à trois ! 1...2...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Trois Mousquetaires
» Compte de Narcisse
» Trip à trois!
» Cession du compte Administeur - Fondateur
» Sommet CARICOM/USA: Compte-rendu du Forum de la diaspora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Pensine :: Pensine-
Sauter vers: