Harry Potter RPG
 

Partagez
 

 [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.

Aller en bas 
AuteurMessage
Némésia Vasquez
Professeur
Némésia Vasquez

Emploi/loisirs : Professeure de Runes.

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeLun 24 Juin - 15:06

Repérages sur le territoire ennemi.Les grilles de Poudlard s’ouvrirent enfin pour elle. C’était comme entrer dans l’antre de la bête. Son pouls s’accéléra. Elle était excitée, impatiente et angoissée. Le concierge vérifia qu’elle ne portait aucun objet de magie noire. Dumbledore l’avait prévenue et elle en avait affiché une parfaite indifférence. La guerre était à mille lieux de son esprit. Si le directeur souhaitait protéger ses élèves, elle n’y voyait aucun inconvénient. Elle avait même hésité à lui révéler la véritable nature de Scabior. L’homme semblait suffisamment sage pour ne pas évaluer judicieusement le danger qu’il pouvait représenter. Seulement, dénoncer Scabior reviendrait à le mettre en fuite. Or elle ne pouvait laisser pareille tragédie avoir lieu. Nathanaël était sien. Jamais plus il ne lui échapperait.
Elle adressa un sourire poli au concierge et abandonna ses bagages à son bon soin avant d’éternuer subtilement cinq fois d’affilée.

- Monsieur Rusard, est-ce bien cela ?
demanda-t-elle d’une voix chantante en tournant un regard faussement mielleux vers le concierge. Posséderiez-vous un chat à tout hasard ?

- Et elle est très efficace,
se vanta Rusard en bombant le torse de fierté. Miss-Teigne est la meilleure chatte de ce château. Elle a le regard acéré et aucun élève ne lui échappe. Elle…

- Cela ira, merci. Vous veillerez à la tenir la plus éloignée possible de moi ou de mes appartements. Croyez-moi, c’est dans notre intérêt à tous les deux.

Elle détestait les chats : leurs poils déclenchaient chez elle une série interminable d’éternuements. Décidée à s’éloigner le plus vite et le plus loin possible du concierge, la nouvelle professeure de runes prit congé sans laisser au concierge le soin de répondre. Il valait mieux ne pas se faire remarquer dès le premier jour. Scabior apprendrait sa présence bien assez tôt. Pour le moment, elle n’avait qu’une hâte : celle de l’observer sous sa forme animale. A cette pensée, sa main vint caresser son alliance machinalement. Enfin, ils étaient de nouveau réunis sur un même territoire. Il lui avait jadis dérobé et perverti le sien. Il était l’heure de remettre les compteurs à zéro.
Némésia aperçut sur son chemin la cabane du garde-chasse. Etait-ce donc là qu’il logeait ? Là que se trouvaient tous ses biens ? Sa mémoire reconnut le jardin pris en photo par la Gazette. Elle était déjà tentée d’y jeter un petit coup d’œil alors que son cœur battait de plus en plus fort. C’était aujourd’hui qu’elle le revoyait. Pour l’occasion elle avait pris soin de s’habiller d’un tailleur noir qui laissait sa gorge déployée et lui octroyait une apparence assurée. Pas question qu’il doute un instant de son bien-être intérieur. Ses cheveux étaient quant à eux détachés afin que leur parfum lui parvienne. Il fallait attirer l’odorat de la bête.
Son appréhension ne cessait de croître. Se jetterait-elle à son cou ? Peut-être. Toute la question était : dans quel but ?

Ses pas la menèrent finalement dans le hall. Némésia ne pouvait s’empêcher de ressentir une légère admiration pour cette bâtisse. Certes, c’était la seconde fois qu’elle y mettait les pieds. La première n’avait été que trop rapide pour s’émerveiller. Cette journée-là, elle avait été bien trop obnubilée par son entretien et sa vengeance. Poudlard n’avait été alors qu’un dédale de couloirs, ni plus ni moins. Aujourd’hui, elle prenait le temps d’observer les détails un à un. Tout était si différent de son école à elle. Elle prit la direction des étages, afin d’en atteindre le cinquième, et comme on pouvait s’y attendre de la part d’une étrangère, elle manqua de tomber aux premiers mouvements des escaliers.
Trois quarts d’heure plus tard, elle s’y agrippait encore, complètement perdue.
:copyright:️ 2981 12289 0

_________________


Until the end, they said.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Whitby
Elève
Kevin Whitby

Localisation : London
Emploi/loisirs : Poursuiveur

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeSam 29 Juin - 0:35

Mrs Vasquez
&
Kevin
Pour la visite c'est par ici !

- Vous ne me laissez pas le choix, le Professeur Rogue crie déjà à l'injustice et le concierge parle d'attacher vos membres à des sombrals pour vous écarteler ! Et je ne parle même pas des "fut fut" qu'a fait Miss Teigne.

- Mais je n'ai pas quitté le château !

- Le couvre-feu était dépassé de 3h.


- J'étais juste dans le jardin !

- Sur un balai.

- Evidemment sur un balai, sinon j'aurais fait comment pour voler ?

- Voler dehors sur un balai en dehors du couvre-feu est strictement interdit, Mr Whitby. Je vous ai déjà protégé 7 fois ce trimestre et 5 au dernier. Allons, ce n'est pas grand chose. Si vous faites ça, les autres professeurs seront plus enclin à fermer les yeux sur vos écarts au règlement.

- Mais j'ai un entrainement...

- Mr Whitby ! Ou c'est ça, ou c'est le renvoi.

- Pfff, je m'en fiche.

- ... le renvoi de l'école inclue de facto le renvoi de l'équipe.

- Hein de fact... QUOI ? Ah non pas question, on peut finir second de la coupe, ce serait notre meilleur perf'
depuis 21 ans ! Bon ok, je m'en occuperai. Mais faudra pas se plaindre si mes souaffles sont moins précis que d'habitude !


Il s'avachit sur sa chaise en boudant encore un peu, mais ne résistant qu'environ 30 secondes à l'appelle des bonbons sur la table du professeur, il finit par céder un sourire à ce dernier avant de fourrer dans sa bouche une dragée surprise goût savon. C'était pas terrible, mais ça aurait pu être pire.

[...]

Il était en retard, ce qui lui avait bien signifié Rusard en ricanant qu'il allait enfin être renvoyé cette fois, refusant catégoriquement de lui dire par où était partie la nouvelle prof de Runes ! Qu'à cela ne tienne, Kevin se mit à courir dans tout Poudlard, enchaînant les escaliers au pas de course tout en s'arrêtant de temps à autres pour questionner les tableaux. Il ne savait même pas à quoi la dénommée Mrs Vasquez pouvait bien ressembler, mais il l'imaginait vieille, grisonnante, maigre et avec des lunettes, une seconde MacGonagall quoi. Courant là où le hasard des couloirs et des escaliers le menait, ce fut au bout d'un bon 20 minutes qu'il finit par se prendre un mur à la sortie d'un virage qu'il avait un peu trop sous-estimé. Il se frotta le front en reculant, un peu groggy et surtout bien essoufflé, lorsqu'il tomba nez à nez avec une femme encore bonasse pour son âge.

- Hey ! Salut, je veux dire... Bonjour ! Je cherche un professeur de Runes, assez âgées, type heu... porte d'Azkaban ? C'est moi qui suis de corvée pour lui faire visiter le château, j'ai été puni et j'aimerais bien m'en débarrasser vite fait sinon je vais rater tout l'entrainement !


Il souffla un bon coup en se redressant, s'étirant même un peu en arrière les mains sur les hanches, tout sourire.
:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Némésia Vasquez
Professeur
Némésia Vasquez

Emploi/loisirs : Professeure de Runes.

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeSam 29 Juin - 11:31

Repérages sur le territoire ennemi.Mais pourquoi donc ces escaliers bougeaient-ils autant ? Ils lui donnaient le mal de mer. Elle les pria d’arrêter par quelques flatteries et chansons voluptueuses. Rien n’y faisait. Déterminée pourtant à ne pas se laisser ainsi martyrisée par des escaliers, elle s’essaya à quelques marches supplémentaires. Où aller cependant ? Elle revenait toujours au point de départ. Soudain un grand fracas se fit entendre.

- Pauvre trésor, commenta-t-elle pour elle-même en levant ses yeux vers le jeune garçon sonné.

Compatissante, Némésia se demanda tout de même si elle ne venait pas de tomber dans une maison de fous. Ce qui expliquerait l’étrange présence de son époux. Elle se redressa à l’invective du Poufsouffle et le détailla de la tête aux pieds sans s’en cacher le moins du monde.

- Type porte d’Azkaban ?

Son sourcil s’arqua tandis qu’elle ravalait son sourire naissant. Ce jeune homme semblait sérieux, et pourtant, elle trouvait la description particulièrement drôle. Peut-être parce qu’elle en aurait réellement ri si cette description était sortie de la bouche de Scabior. Loin de s’offusquer donc, la nouvelle professeure choisit de faire marcher, et même de faire courir, l’élève sous ses yeux.

- Quelle affreuse punition ! Qu’avez-vous donc fait pour mériter un tel supplice ? Faites-moi donc voir votre front, pendant que vous regardez à droite et à gauche si votre professeure n’est pas ici. Il ne faudrait pas la manquer.

Avant de laisser à l’élève le soin de protester, Némésia s’approcha pour passer des doigts tièdes sur son front qu’elle pensait endolori. Elle tâtonnait doucement sur sa peau à la recherche d’une bosse quelconque. La petite rougeur qu’elle perçut alors ne laissait aucun doute possible : le mur ne l’avait pas manqué ou alors il n’avait pas manqué le mur. Question de perspective.

- Vous avez une tête bien solide mais ne soyez pas trop brusque dans les prochaines minutes, vous pourriez y perdre plus d’une fois votre équilibre,
dit-elle avec malice en reprenant une distance raisonnable. Vous parliez d’entraînement ?

Avec une telle carrure, il ne pouvait être question que de Quidditch. Ce mot n’avait pas résonné à son oreille depuis un bon moment. Un léger sourire sur les lèvres, la sorcière agrippa le bras de l’élève pour y enrouler le sien, bien décidée à quitter ce dédale pour toujours.

- Que diriez-vous, jeune homme, de nous sortir de ces escaliers capricieux pendant que vous me parlez de votre équipe préférée ? Nous partirons ensuite à la recherche de votre professeure disparue avant de vous ramener sur le terrain. A deux, nous pourrons plus facilement la trouver. Elle a peut-être commencé la visite sans vous, nous devrions donc emprunter ce même-chemin, suggéra-t-elle dans un sourire convaincu.

:copyright:️ 2981 12289 0

_________________


Until the end, they said.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Whitby
Elève
Kevin Whitby

Localisation : London
Emploi/loisirs : Poursuiveur

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeLun 1 Juil - 0:33

Mrs Vasquez
&
Kevin
Pour la visite c'est par ici !

- Type porte d’Azkaban ?

- Heu ouais, ou porte de prison comme dit mon père. C'est comme ça qu'il surnomme mamie Jeanette quand ma mère n'est pas là !


Il fit une grimace, à moitié amusé, à moitié s'excusant pour le verbe hilarant de son paternel. En bon sportif de bientôt haut niveau, Kevin avait déjà presque récupéré son souffle. Il observa un peu plus la femme en face de lui, il ne l'avait jamais vu au château, il ne la connaissait pas tout court et depuis 6 ans qu'il étudiait à Poudlard, il savait que les visiteurs étaient extrêmement rares, même en ces temps troublés. Est-ce que l'idée que c'était étrange lui venait à l'esprit ? Non. Qu'il devrait au moins avertir quelqu'un qu'un étranger était rentré dans l'école ? Même pas.

- On m'a reproché de trop m’entraîner au quidditch, mais il ne reste plus qu'un match ! Dit il en écartant les bras avant de les faire claquer sur ses cuisses d'un air choqué. Bien sûr, c'était son interprétation toute personnelle de l'histoire.

Il se laissa manipuler sagement, Kevin n'avait jamais eu un caractère de rebelle. De tête brûlée oui, mais il ne se mettait jamais dans l'opposition par simple principe.

- Ne vous en faites pas, même Mrs Pomfresh, notre infirmière, dit que s'il y avait quelque chose à casser au niveau de ma tête, ça fait longtemps que c'est fait !
Déclara-t-il sans saisir l'ironie du propos. J'ai l'habitude de me faire mal madame, je suis poursuiveur, je me prends en moyenne 7 cognards par match et pourtant je n'ai pas été désarçonné une seule fois de la saison !

Le poufsouffle était toujours très fier de partager les impressionnantes statistiques concernant son jeu tout en finesse. Tandis que la milf enroulait son bras autour du sien, le jeune homme "réfléchit" rapidement. D'un côté il trouvait ça plutôt chouette d'avoir de l'aide, d'un autre il pensait qu'elle allait le retarder et qu'il allait vraiment être obligé de tirer un trait sur son entrainement du lundi. Cependant, la dame était jolie, elle sentait bon et il avait reçu une meilleure éducation que ça.

- Je crois qu'en ce moment ce sont les Frelons de Wimbourne, ils peuvent gagner la coupe nationale si vous voulez mon avis. Vous avez joué au quidditch vous aussi ? On devrait peut-être commencer par passer devant la grande salle, peut-être qu'elle a eu faim ? Moi j'ai toujours faim après un voyage, mais à son âge ça doit être pire.

Grâce aux escaliers particulièrement en forme ce matin, ils n'étaient situés qu'au second étage, aussi il entreprit de descendre non sans faire un léger détour à cause du capharnaüm entre les marches.

- C'est une vraie plaie quand ils font ça. Le secret c'est de prendre des raccourcis, il existe des plus petits escaliers en colimaçon, mais comme ils sont coincés entre les murs, ils ne peuvent pas bouger.
Si tu étais une mangemort en puissance, tu allais être bien renseignée ! Vous rendez visite à quelqu'un ?
:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Némésia Vasquez
Professeur
Némésia Vasquez

Emploi/loisirs : Professeure de Runes.

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeMar 2 Juil - 18:48

Repérages sur le territoire ennemi.Mamie Jeanette. « Pauvre Mamie, en voilà un bel exemple. » pensa Némésia dans un sourire amusé. Ses yeux bruns ne cessaient d’analyser l’élève qu’elle avait sous les yeux. Il était amusant, entraînant-même, parfait pour ce qu’elle avait en tête.

- Et il apparaît évident que vous êtes l’homme de la situation !
surenchérit la professeure. L’entraînement est nécessaire en ce qu’il mène à la perfection, n’est-ce pas ? Je comprends bien et je trouve cette corvée parfaitement injuste. Ne devrait-elle pas être celle de votre garde-chasse ? Que fait-il donc au juste s’il n’est pas là pour accueillir les visiteurs ? Vous donne-t-il des cours ?

Sa voix était curieuse et douce. Némésia ne souhaitait pas réellement le charmer, mais obtenir ses faveurs afin de lui dérober toutes les informations liées de près ou de loin à Scabior. Son instinct lui préconisait de s’intéresser à la passion de l’élève pour le rendre bavard et le mettre dans les meilleures conditions qui soient.
Les performances de l’adolescent la firent arquer un sourcil. Sept cognards ? Impressionnant ! Doux Jésus mais personne n’agissait donc pour protéger les élèves dans ce château ? Stupéfaite, elle n’en observa que davantage la tête blonde.

- Ma foi, vos prouesses sont exemplaires, commenta-t-elle finalement en imaginant le garçon en plein rodéo. Votre balai et vous semblez inséparables. Il n’est pas étonnant que vos professeurs cherchent à s’interposer. Vous n’aimez donc pas les cours que l’on vous donne ici ?

Ce qui n’était pas de très bon augure. Toutefois la jeune professeure n’était pas dupe. Elle savait que sa matière n’intéresserait que les plus érudits et travailleurs, sauf si elle trouvait le moyen de les stimuler. Après tout, il y avait tant à faire avec des runes.
D’une oreille quelque peu distraite, elle écoutait les pronostics de l’élève tout en saluant les tableaux qu’ils croisaient en chemin.

- Naturellement,
finit-elle par lui répondre dans un sourire mutin. Nous avions également des cours de vol et de Quidditch à Beauxbâtons. J’ai eu de belles performances. Le vif d'or et moi nous nous entendions particulièrement bien.

Une confidence qui n’était pas tout à fait fausse, certes, mais pas tout à fait vraie non plus. Némésia omettait ici un détail : le nombre de ses chutes en première année ainsi que sa peur panique qu’elle ne vainquit qu’en troisième année. Quant au Quidditch-même, elle se souvenait des cognards volant à ses trousses lorsque leur professeur essayait d’entrevoir leurs prédispositions. Deux fois pourtant, et par le plus grand des hasards, elle réussit à capturer le vif d’or à la surprise de tous. Des salves d’applaudissements qu’elle n’oublierait jamais.

- La Grande Salle semble judicieuse en effet.


Maintenant qu’il en parlait, elle n’aurait pas été contre une bonne tasse de thé accompagnée de quelques quartiers de pomme et des biscuits à la cannelle. Il n’était en revanche pas certain que cette petite pause fût dans les plans de l’élève.

- Et il vous faut des forces pour votre entraînement assidu, ajouta Némésia pour plaider sa cause. Quelle couleur défendez-vous, Monsieur … ?

Des raccourcis avait-il dit ? Voilà qui était des plus intéressants !

- Vous pourriez me les énumérer ? Je ne tiens pas à faire appel à vous à chaque fois que je me perdrais dans ce dédale. Quant au reste, je rends visite à m…


Elle s’apprêtait à répondre tout naturellement « à mon mari », mais se retint de justesse. Déjà que l’élève s’attendait à voir en elle – ou plutôt en son prof de runes – une vieille femme, il n’était pas utile de lui révéler le détail maintenant. Aussi l’image de Sephira dans son esprit vint lui sauver la mise. Heureusement qu’elle s’était renseignée !

- … à ma cousine, le Professeure Rockwood. Votre Grande Salle, tout le monde y dîne ou bien y a-t-il des horaires particuliers pour le personnel du château ?

:copyright:️ 2981 12289 0

_________________


Until the end, they said.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Whitby
Elève
Kevin Whitby

Localisation : London
Emploi/loisirs : Poursuiveur

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeMer 3 Juil - 0:38

Mrs Vasquez
&
Kevin
Pour la visite c'est par ici !

Et très ingénu surtout, Kevin aurait déballé toute sa vie au premier venu qui lui paraissait vaguement sympa, pas méfiant pour un sou. Il fallait dire que le garçon avait mené une vie des plus agréables jusqu'à présent, de son point de vue le monde était à l'image de son esprit : simple.

- Le garde-chasse ? Oh non, je le conseille pas, il est presque aussi pire (oui c'est très français) que le concierge et sa chatte ! Quoique pas dans le même genre, lui n'est pas agressif et ne menace personne de les suspendre par les pieds, mais les filles le trouvent dérangeant et il n'est pas très patient. Enfin, celles qui craquent pas sur lui si vous voyez ce que je veux dire ? Parait que même Ginny Weasley a fait un tour dans sa cabane... Cependant, il peut se montrer arrangeant quelques fois.


Pour l'alcool ! Si les elfes fournissaient aux Poufsouffles de quoi se sustenter et se rafraichir pendant leurs fêtes, les boissons alcoolisées étaient toutes infiltrées par Scabior, moyennant une somme tout à fait raisonnable pour reprendre ses termes... raisonnable dans la mesure où il n'avait pas de concurrence ce qui lui permettait de fixer le prix de son choix.

- Des cours ? Oh non. J'ai entendu une rumeur dire qu'il en avait fait la demande, mais que Rogue à dit qu'il devrait commencer par apprendre à frotter correctement le sol avant de vouloir enseigner aux autres comment se servir d'un balai.

Et accessoirement, les Poufsouffles adoraient les rumeurs, les cancans et autres bruits de couloirs. Nul n'était parfait, pas vrai ? Flatté des propos sur son jeu, il redressa le minois et se mit à sourire en déambulant de couloir en couloir, les mains dans les poches, cet air décontracté faisait toujours fureur chez les filles de son âge. C'est toujours avec ce même air qu'il entama sa réponse sur la qualité des cours par un haussement des épaules.

- Disons qu'ils sont assez chiants à part les cours de SACM qui sont parfois rigolos. Je suis monté sur un hippogriffe une fois ! Le pire, c'est la divination, heureusement la prof est complètement miro et la fumée fait qu'on y voit pas à 2 mètres de toute façon, on peut faire la sieste pépouze !

Ils étaient redescendus dans le hall où il désigna du doigt la grande salle, l'appelant "la salle à manger" d'ailleurs. Il descendit quelques marches de plus pour parvenir au sous-sol, passant devant l'entrée de sa maison reconnaissable à la horde d'adolescents habillés en jaune trainant dans les parages, un détour nécessaire pour emprunter l'un de ces fameux passages permettant de grimper dans les étages en toute quiétude.

- Vous étiez à Beauxbatons ? C'est en Finlande, c'est ça ? Vous étiez attrapeur ? Je suis un blaireau, comme mes camarades, pas vrai Ernie ! Dit-il en tapant dans la main de Macmillan qui passait par là. Vous en faites pas pour moi, je mange toujours un double petit-déjeuner le matin et j'ai... il sortit de sa poche un morceau de quarte-quart enroulé dans une serviette en papier, toujours un encas sur moi. Vous en voulez ? Les repas sont servis entre 7 et 9h le matin, 11h30 et 13h30 le midi et à 18h00 le soir. Et c'est chaud ! Je veux dire, les repas sont servis chaud, c'est plaisant. Certains disent que la tourte aux rognons est bof, mais moi je trouve que ça passe. Dit le garçon qui avait sans doute le moins de palais au monde, sa mère l'avait même surnommé "le compost", c'était le cran au dessus de la poubelle de table. Il mordit dans la part de quatre-quart puis le proposa à sa professeure.

- Mrs Rockwood ? Ah... Ça va elle est bien, mais un peu sévère. Y'a trop de raccourcis madame, moi-même je me perds encore parfois. Heureusement, je connais tous les chemins qui mènent au parc, à partir de là il me suffit de revenir dans le hall.
:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Némésia Vasquez
Professeur
Némésia Vasquez

Emploi/loisirs : Professeure de Runes.

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeSam 6 Juil - 12:44

Repérages sur le territoire ennemi.Ravie de son petit manège, la nouvelle professeure de runes buvait religieusement les paroles de son guide. Ce concierge avait tout l’air d’être un drôle de personnage, un individu qu’elle remettrait à sa place pour toutes les fois où elle ne pourrait assouvir ses désirs avec Scabior. Pendre les élèves par les pieds … Est-ce qu’Albus Dumbledore laissait faire pareille pratique ? Certes le traitement devait être radical et des plus concluants mais il allait parfaitement à l’encontre de l’éthique. Ce qui déplaisait particulièrement à la jeune femme.
Lorsque vinrent les rumeurs sur son époux, le visage bienveillant de Némésia se crispa. Les filles le trouvaient dérangeant. Il n’en fallut pas plus pour l’imagination de l’épouse. Elle n’était malheureusement pas au bout de ses peines. Ainsi donc certaines demoiselles en pinçaient pour lui. Cette information eut le don de la rendre jalouse au plus haut point. Elle rêvait de l’étriper, lui et personne d’autre. Les donzelles pouvaient bien se cumuler à sa porte, faire mumuse avec lui pour son simple divertissement, aux yeux de l’épouse elles n’étaient que des victimes, à son image, avec une bonne couche de naïveté, cela allait sans dire. Jamais cependant elle n’y toucherait, sauf si son époux y montrait un peu trop d’importance. Ce qui était à lui était à elle, non ? N’était-ce pas là ce qu’ils s’étaient promis en se mariant ? Scabior avait appliqué à la lettre leur serment, il était on ne peut plus normal de lui rendre aujourd’hui la pareille.

- Il ne sait pas lui-même s’en servir,
commenta-t-elle distraitement en se remémorant toutes les corvées ménagères que Scabior lui avait si gentiment légué. Ce Rogue a l’air d’être plutôt un homme futé non ? ironisa ensuite la sorcière d’une voix plus claire.

« La sieste pépouze » avait-il dit, laissant une Némésia bien songeuse sur la qualité des cours en ces lieux. Cet élève-là n’était assurément pas un érudit. Il fallait espérer maintenant qu’il fasse exception, autrement la professeure au tempérament volcanique perdrait très vite patience.  

- Si la divination ne vous plaît pas, en quoi croyez-vous donc ? On croirait pourtant qu’un jeune sorcier tel que vous apprécierait d’avoir des cours pratiques entre la Défense contre les forces du mal, les cours de sortilèges, de métamorphoses ou enfin les potions. A moins que tous vos professeurs ressemblent à s’y méprendre à des « portes de prison » ?

Sa voix était doucereuse. En tant que professeure, Némésia n’appréciait pas particulièrement les élèves désintéressés, prenant les cours par-dessus l’épaule. Elle accordait une place importante à l’enseignement et au savoir. Or si l’adolescent lui paraissait des plus sympathiques, elle savait d’ores et déjà qu’il lui ferait perdre patience dans ses cours, sauf intérêt miraculeux pour sa matière.

- La Finlande ?
répéta-t-elle sans cacher sa surprise ou plutôt son choc tout en disant adieu à sa collation dans la grande salle. Par tous les saints, non. Beauxbatons se situe en France. Et non, je n’étais pas une attrapeuse. J’étais une de ces élèves ennuyeuses qui passaient ses journées à lire des livres, le provoqua Némésia en observant les deux Poufsouffles se saluer. Poufsouffle donc, n’est-ce pas ? C’est une jolie maison.

Elle l’avait lu dans l’Histoire de Poudlard, ouvrage qu’elle avait potassé avant de passer son entretien. Némésia était minutieuse et organisée, rien n’était fait au hasard. Jamais. Elle travaillait toujours son sujet.
Quant au quatre-quart, elle apprécia la proposition mais la refusa poliment lorsque la tarte aux rognons fut citée. Elle avait une sainte horreur des abats ou de tout ce qui s’y rapprochait, de près comme de loin. La méthode sûre pour lui ôter toute appétit. Aussi ne pouvait-elle que compatir avec les élèves.

- Si vous n’étiez pas arrivé en retard, j’aurais dit que vous étiez un jeune homme très organisé. Au moins savez-vous ce que vous voulez. […] Un peu sévère ? Et dites-moi, qu’est-ce qu’un bon professeur à vos yeux ? Que devrait-il faire pour avoir votre attention et votre sympathie ? A moins que ce soit Poudlard qui ne vous convient pas ?


La Grande Salle. La Cabane de Scabior. Le Hall. Le Bureau du Directeur. Némésia connaissait désormais les emplacements des lieux qui lui seraient les plus utiles. Il ne restait plus qu’à mettre la main sur ses appartements avant que le Poufsouffle ne regagne les terrains.

- J’ai entendu votre concierge dire que votre professeure de runes devait loger au cinquième étage. Peut-être pourrions-nous y aller, puisque je suppose que l'infirmerie n'est pas une option pour vous et votre bosse. Je suis certaine qu’elle doit nous y attendre, vous serez ensuite libéré de votre corvée, je m’occuperai des détails restants. Qu’en dites-vous ?

:copyright:️ 2981 12289 0

_________________


Until the end, they said.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Whitby
Elève
Kevin Whitby

Localisation : London
Emploi/loisirs : Poursuiveur

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeMer 10 Juil - 0:11

Mrs Vasquez
&
Kevin
Pour la visite c'est par ici !

- MMh ? Oh oui ça c'est bien vrai, on dit que le peu de tâches qu'il accomplit est en réalité fait par une elfe qui le suit partout. Pourquoi vous dites ça, vous l'avez vu en arrivant ? Rogue ? Je sais pas, il en connait un rayon sur les potions, la magie noire et tout ça, mais il n'est pas très bavard et n'aime pas plus qu'on lui pose des questions. Il m'a lancé un bloclang en retenue et depuis je dois toujours les faire avec Rusard sous prétexte que je lui donnais mal aux cosinus où un truc dans le genre. Il aime pas beaucoup les Bizarr's Sisters non plus.

Avait constaté celui qui ne pouvait s'empêcher de chatonner dès qu'il devait se coller à une tâche rébarbative, or quoi de plus monotone que de récurer des chaudrons ? En plus, il ne chantait pas si faux que ça, c'était surtout qu'étant donné qu'il avait des difficultés pour retenir les paroles, il marmonnait des paroles dans un yaourt assez peu supportable.

- Je m'ennuie dans tout ça, je vois pas à quoi ça me servirait de savoir me métamorphoser en verre à pied sur un balai ! Les cours de soin aux créatures magiques sont assez sympas, ceux de botanique ça passe encore, c'est dehors et les travaux pratiques c'est toujours moins chiant que de gratter des mètres et des mètres de parchemin. Surtout que moi, avec mon poste de poursuiveur, je suis facilement sujet aux ampoules aux mains, r'gardez !
Dit-il en tendant sa paume sous le nez de l'inconnu pour lui montrer ses blessures de guerre.

N'importe qui d'autre aurait commencé à avoir des doutes sur l'identité de la femme ou, à minima, de comprendre qu'elle venait d'être vexée par une parole ou une autre du garçon, mais même au fond du trou, Kevin restait capable de creuser d'avantage. On ne pouvait au moins nier que le poufsouffle ne manquait pas de ressources à sa manière.

- Ah oui, la France. Je les confonds toujours ces deux là. Poufousffle est la meilleure maison,
dit-il en reprenant l'ascension par un chemin plus étroit, mais plus sur. Il montait alors les escaliers en crabe, un poil devant la dame pour la regarder pendant qu'il continuait de palabrer. Personne n'est parfait. Vous savez, j'ai des amies qui passent leur temps le nez dans leurs livres aussi. Ma cousine est comme ça, c'est une chic fille quand même. Vous aimez quand même voler ? J'ai parfois l'impression que soit on aime les livres, soit les balais, à croire que les têtes d'ampoules sont incapables de tenir un manche correctement. Je m'efforce à changer ça.

Rapport aux cours de vol qu'il donnait à Emma et Eleanor et non à un quelconque effort de sa part pour améliorer ses notes. Il s'arrêta sur un pallier situé quelque part entre les 3ème et le 4ème étage, c'est que la question sur ses besoins était sérieuse et le décontenançait un peu. À Poudlard, comme dans toutes les écoles, on ne questionnait guère les enfants sur leurs besoins, les adultes se chargeant de faire les questions et les réponses comme bien souvent.

- Plus de liberté, des cours moins long et pas trop tard pour nous permettre de nous reposer et de passer plus de temps dans ce qui nous intéresse. On a de chouette profs aussi. Le professeur Flitwick est sympa, Hagrid est cool, Mrs Bibine est pète-sec, mais elle a toujours de bons conseils pour améliorer mon jeu et à part Rogue, aucun n'est si méchant que ça. Lets'go !
Reprit-il en se remettant à monter les escaliers 4 à 4 avant de se retourner pour contempler la dame déjà quelques mètres derrière. Heu, vous voulez que je vous aide ? Ce serait vraiment sympa de lui faire faire le tour de Poudlard à ma place, maintenant que je vous ai montré, ça ne devrait plus être un problème pour vous !
:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Némésia Vasquez
Professeur
Némésia Vasquez

Emploi/loisirs : Professeure de Runes.

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeSam 13 Juil - 20:36

Repérages sur le territoire ennemi.- Vu en arrivant ? Oh non non, se rattrapa-t-elle afin de ne pas trop en dévoiler. Disons qu’il m’est déjà arrivé de côtoyer ce type d’hommes : aussi charmeurs que manipulateurs, aussi voyous que cupides. Ces hommes-là savent vous empoisonner le cœur jusqu’à vous laisser pour morte. De la mauvaise herbe ni plus ni moins, conclut Némésia non sans amertume. Rassurez-moi, cher guide, vous n’êtes pas de ceux-là n’est-ce pas ? Vous saurez respecter votre petite-amie, d’ailleurs en avez-vous une ? Aime-t-elle le Quidditch autant que vous ?

Suivi par une elfe donc. L’avait-il soumise ou bien volée ? Etait-elle sa prisonnière, l’objet d’un chantage quelconque lequel contraignait la pauvre créature ? Mystère. Une chose était sûre néanmoins : Scabior continuait d’échapper à ses responsabilités. Et personne n’osait rien y dire. Pour quelle raison ? La nouvelle professeure de ces lieux doutait de la bonne réputation du château, à moins que tout ceci ne fut le fruit d’une nouvelle manipulation tout droit sortie de la tête de son époux. Elle devait bien le reconnaître, il était un artiste en la matière, le plus grand manipulateur qu’elle n’eut jamais rencontré. Elle en venait presque à l’admirer. Son esprit était ingénieux, machiavélique et libre, éternellement libre. Ce qu’elle ne pouvait plus tolérer. Parfois, il lui arrivait encore de regretter le temps passé, le temps où Scabior était encore un homme attirant. Jamais homme ne l’avait fait rire autant que lui. Son cœur n’avait jamais battu aussi fort que dans ses bras, du temps où il était encore homme. Aujourd’hui, il n’était plus que le [placez ici le qualificatif qu’il vous plaira] qui avait osé l’enterrer six pieds sous terre, dépourvu de cœur et de moralité, et qui n’avait surtout pas sa place dans une école. Madame Maxime ne l’aurait jamais permis !

- Les hommes ne sont pas bavards, généralement, le taquina-t-elle alors en lui lançant un regard entendu. Sauf si on trouve le bon sujet de conversation pour les faire parler. Dites-moi, vous écopez de beaucoup retenues, cela pourrait vous jouer des tours pour votre avenir, vous le savez n’est-ce pas ?

Son petit doigt lui disait que ce détail n’intéresserait guère le garçon. L’adulte lança un coup d’œil rapide à la main que lui présentait le grand blessé. Si ses traits étaient des plus bienveillants, son regard trahissait son exaspération. Comment ce garçon était-il parvenu jusqu’en sixième année avec si peu d’intérêt pour ses cours ? Un brin naïve, l’étrangère préféra croire qu’elle avait sous les yeux un génie refoulé.

- Les têtes d’ampoule ?
répéta-t-elle les sourcils arqués. Quelle étroitesse d’esprit ! ajouta la sorcière en persiflant d’indignation. Je vous rassure jeune Poufsouffle, ce n’est qu’une impression ou plutôt un jugement de valeur de votre part. Votre cousine sait-elle que vous l’appelez « tête d’ampoule » ?

Malheureusement pour Kevin, la patience et la susceptibilité de Némésia avaient leurs limites, notamment quand on voyait en elle « une tête d’ampoule ». Quelque peu fâchée, elle suivit à la hâte l’élève, les traits cette fois crispés. En son for intérieur, la jeune femme cherchait de quoi ragaillardir son amour propre.

- Je n’ose vous demander ce que vous pensez des runes, déclara-t-elle alors avant de s’arrêter à son tour pour écouter l’appréciation de l’élève.

« Des chouettes profs ». Ces mots lui arrachèrent un sourire, lequel détendit l’intégralité de son visage. Cet élève n’était pas un mauvais bougre, il manquait cruellement de motivation, rien de plus. Une idée qui soulagea son pauvre amour propre.

- Les professeurs ne cherchent qu’à vous transmettre leur savoir. C’est la vocation qu’ils se sont choisi de la même manière que vous avez choisi la vôtre. Vous ne voudriez pas que vos heures ou vos matchs de Quidditch soient abrégés n’est-ce pas ? Dites-vous qu’il en est de même pour vos professeurs, ils ont leurs obligations.


A peine eut-elle fini sa défense de l’enseignant, qu’elle le voyait déjà partir au galop devant elle. Il était fougueux, énergique ; il n’y avait donc rien d’étonnant à son incapacité de tenir en place. Némésia soupira et décida de prendre son temps, faisant mine de pas entendre l'insultante proposition du garçon. La précipitation pouvait la rendre maladroite, voilà tout, sans compter que sa respiration n’était plus ce qu’elle avait été durant ses folles années…

- Naturellement, naturellement. Sommes-nous bientôt arrivés ?

Les escaliers commençaient à l’ennuyer grandement. Les Londoniens avaient eu la chic idée d’inventer des ascenseurs. Pourquoi Poudlard n’avait-il pas jugé bon d’en faire autant ? déplora-t-elle les pieds douloureux.
Une fois en haut du mont Everest, Némésia posa sa main sur le Poufsouffle, essoufflée. Elle se retint de jurer en espagnol et leva son regard vers celui de l’adolescent.

- Règle numéro 1, jeune homme, ne jamais faire visiter votre château à une inconnue. Vous êtes en état de guerre non ? Je pourrais être votre ennemie.

:copyright:️ 2981 12289 0

_________________


Until the end, they said.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Whitby
Elève
Kevin Whitby

Localisation : London
Emploi/loisirs : Poursuiveur

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeVen 19 Juil - 23:38

Mrs Vasquez
&
Kevin
Pour la visite c'est par ici !

Il la regarda avec un regard de chouette, même ses clignements de paupières avaient l'air paresseux en écoutant le charabia de la dame sur les hommes. Il fallait avouer que primo, ça lui passait bien au-dessus, deuxio, il avait décroché au premier mot qu'il ne connaissait pas, soit "cupide".

- Heu ouais, ouais. Beaucoup.

Sa pupille se réanima quelque peu dès qu'il entendit le mot "quidditch".

- Hein  ? Qui ça ? Aahh ! Non, pas en ce moment, mais oui, généralement ce sont des supportrices alors ça coule de source. Rogue est pas bavard, ça c'est sûr. Mais moi ça va, je m'entends bien avec tout le monde à peu près vous savez, même certains serpentards ! Je n'ai pas tant que ça de retenues.


Il détourna le regard en rosissant un peu, il savait qu'il aurait dû en avoir beaucoup plus si on avait appliqué le règlement à la lettre dans son cas. Fort heureusement, même le corps enseignant avec bien d'autres chats à fouetter qu'un blondinet un peu idiot uniquement intéressé par le sport.

- Oui je sais, c'est pour ça que je dois trouver cette maudite prof ! Genre, elle pouvait pas m'attendre cinq minutes ? Mais j'ai eu assez de Buses, après les aspics... faut juste que j'évite de me faire virer, ça ferait mauvaise impression sur les recruteurs d'après Mrs Bibine ! Il fit une nouvelle halte à quelques pas seulement du pallier de l'étage tant convoité, refaisant son regard incompris, peut-être un peu ahuri d'ailleurs. La dame était charmante pour une femme de son âge, mais par Merlin elle n'était pas très vive d'esprit ! Ben non, une tête d'ampoule ! Une ampoule c'est... c'est comme ça ! Dit-il en mimant la forme arrondie typique des systèmes d'éclairage moldus. C'est pas étroit d'esprit justement, ça veut dire que c'est gros et qu'on peut en mettre plein dedans !

Et qu'on se le dise, il ne comprenait absolument pas Emma, mais il éprouvait en son for intérieur une véritable admiration pour elle. Elle était tout ce qu'il ne serait jamais.

- Les runes ? Je préfère les ribs mais c'est pas mauvais.
Dit-il en franchissant le dernier pallier. Il tourna sa tête tout de suite à droite en direction d'une porte avec un air particulièrement austère. Il s'agissait, bien entendu, de la salle de classe allouée aux runes, option qui l'avait rejeté dès sa 3ème année, mais dont la rupture n'avait été hélas consommée qu'aux résultats de ses aspics. Comme quoi, il ne fallait pas s'entêter à rester dans une relation qui n'était manifestement pas faite pour réussir ! Franchement, ils ne se gênent pas pour les réduire et mettre des heures d'études à la place. Elle n'est pas là, dit-il sur le même ton apathique en se retournant vers la sorcière.

C'est à ce moment-là qu'elle posa sa main sur la sienne. Sa première réaction fut de penser très fort un "oh non, ça recommence !" en songeant à la couguar qu'il avait rencontré de très très près une fois alors qu'il traînait seul dans une rue piétonne de Londres. Sa seconde réaction fut un soulagement en comprenant que ce n'était pas le cas. L'expérience ne lui avait pas déplu, mais sa mère s'était montré beaucoup moins enthousiaste que lui, et oui Kevin confiait beaucoup de choses à sa maman. Ce ne fut qu'à la troisième vague de réflexions que la lumière s'alluma à tous les étages.

- Vous êtes mon ennemie ? Fut tout ce qu'il trouva à dire dans un premier temps. La question était posée avec une sincérité évidente.
:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Némésia Vasquez
Professeur
Némésia Vasquez

Emploi/loisirs : Professeure de Runes.

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeMer 24 Juil - 10:26

Repérages sur le territoire ennemi.Au doux son de la « maudite prof » qui aurait pu ou dû l’attendre cinq minutes, Némésia roula des yeux dans un soupir qui n’avait rien d’aimable. Elle n’était pas habituée aux élèves capricieux, encore moins aux élèves inintéressés par ses cours ou obsédés par le sport. Ses élèves à elle, moldus, s’étaient toujours montrés sérieux, enthousiastes et attentifs. Ils avaient tous choisi sa matière à défaut de Kevin qui, lui, n’avait d’yeux que pour le Quidditch et encore le Quidditch.

- Oui, cela serait fort dommage, répliqua la professeure avec ironie.

La professeure de runes n’était cependant pas au bout de ses peines. Tandis qu’elle espérait un peu plus de considération pour sa matière, elle s’arrêta soudainement ébahie devant la comparaison gourmande du Poufsouffle. Le temps d’une seconde, Némésia s’interrogea sur le degré d’humour de Kevin. Seulement le regard de l’adolescent lui fit perdre toute illusion. Aussi la professeure se rebiffa-t-elle, au comble de l’exaspération et du désespoir. Son ego était-il vexé ? Un tantinet. Et dire qu’elle avait pris le jeune sportif en pitié… Quelle naïveté.

- C’est ce qui arrive lorsque le guide attribué est en retard. Vous seriez arrivé à l’heure, peut-être seriez-vous déjà sur le terrain à vous entraîner pour le prochain match.


Un brin revancharde, certes. Un défaut dû à nul autre que Scabior en personne.
Enfin, la dite-ampoule finit par s’allumer au-dessus de la tête du Poufsouffle. Les grands yeux de la sorcière l’observèrent un instant. Un peureux se serait demandé quelle punition elle était en train de lui réserver. Némésia s’approcha alors de l’adolescent et lui attrapa le menton pour orienter son visage vers le sien.

- La question arrive un peu tard, vous ne pensez pas ?
rétorqua-t-elle d’une voix de velours, prête à donner une bonne leçon à son élève un peu trop innocent. Vous m’avez révélé tout ce que je voulais savoir sans la moindre hésitation. Obnubilé par votre passion, vous venez de mettre tout le château en danger. Il serait pourtant dommage qu’une attaque de mangemorts vienne compromettre votre ultime match, n’est-ce pas ?

L’enseignante tira alors sa baguette et ouvrit d’un petit mouvement de poignet la porte de sa salle de classe. Sans faire preuve d’aucune violence, elle tourna la tête de l’élève en direction de la salle et susurra un rictus aux lèvres :

- Je suis votre ennemie, mon garçon. Je suis la « maudite prof » laquelle vous cherchez depuis tout ce temps. Imaginez le nombre de retenues que je pourrais vous mettre. Votre franchise vous honore autant qu’elle vous perdra. A l’avenir, arrivez à l’heure, cela vous causera moins de déboires.

Elle décrocha finalement ses doigts du menton de sa jeune victime et soupira. Maintenant que sa « revanche » était prise, un nouveau sourire planait sur ses lèvres tandis que son regard avait retrouvé sa bienveillance. Toutefois, elle n’en avait pas fini avec la tête blonde qu’elle était persuadée de ne pas revoir de sitôt dans sa classe. Cette langue bien pendue, digne des plus beaux commérages, pourrait lui être utile pour découvrir d’autres frasques de son époux. Aussi décida-t-elle de flatter l’ego du poursuiveur des Poufsouffles :

- Parce que vous m’avez mené à bon port et donné les derniers commérages de Poudlard, j’offre dix points à Poufsouffle. Mais insultez-moi encore une fois, cher poursuiveur, et je vous promets que le terrain de Quidditch ne sera plus qu’un doux souvenir pour vous. Ce qui serait une perte immense pour votre maison.

Némésia lui offrit alors un clin d’œil comme pour sceller la promesse qu’elle venait de lui faire, puis elle se dirigea vers le seuil de sa salle de classe.

- Si vous n’avez pas d’autres questions, vous pouvez retourner sur le terrain. Evitez juste les murs. Oh et, s’arrêta-t-elle alors pour se tourner de moitié vers l’élève, si vous entendez de nouveaux commérages sur votre garde-chasse, venez m’en informer. J’en oublierai alors votre impolitesse. Bonne chance pour votre entraînement.

"Aaaaaaah les jeunes" pensa-t-elle en secouant la tête. Pour une première rencontre, celle-ci venait de la marquer définitivement. "Des ribs ..." Sûr que si un jour le Poufsouffle passait la porte de sa classe, il aurait des ribs comme cadeau de bienvenue et un dictionnaire de runes pour passer le temps.
:copyright:️ 2981 12289 0

_________________


Until the end, they said.
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Whitby
Elève
Kevin Whitby

Localisation : London
Emploi/loisirs : Poursuiveur

[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitimeVen 26 Juil - 21:51

Mrs Vasquez
&
Kevin
Pour la visite c'est par ici !

- C'est pas faux, reconnu-t-il à l'énième réprimande de la professeur sur son retard. On pouvait reprocher beaucoup de choses à Kevin, mais jamais on ne pourrait lui attribuer un manque de sincérité et d'honnêteté. Il était trop bête pour ça.

Il repoussa doucement mais fermement la main de la dame venant s'agripper à son menton, il était loin de manque de force ou d'assurance. Kevin n'était pas peureux, c'était l'un de ces défauts mentionnés plus haut. En outre, il avait confiance en la vie parce que celle-ci ne l'avait jamais déçue, une raison qui participait à son manque de prudence. Cependant, l'idée que sa bévue ou sa mort puisse le priver de quidditch éveillait en lui une certaine pondération. N'étant pas Hermione Granger qui veut, cette pondération se traduisit simplement et intelligemment (si, si!) par un vœux de silence.

- Oh !

Une pointe de soulagement à l'idée qu'il n'allait pas mourir aujourd'hui et dire adieu à sa carrière, une autre d'angoisse à l'idée que, cette fois, même Chourave ne pourrait rien pour lui et surtout pour l'équipe.

- Ben, franchement madame, si vous m'aviez dit tout de suite qui vous étiez, on en serait pas arrivé là non plus, une remarque qu'il fit le plus candidement du monde. Et puis je ne me permettrais jamais d'insulter un professeur, c'était dit à cause de... de la déception de ne pas la... enfin vous trouver ! J'étais si enthousiaste à l'idée d'être le premier à rencontrer la nouvelle prof de ruses !

Certes, il maîtrisait également très mal l'art du mensonge. Il fronça les sourcils d'incompréhension à cette nouvelle proposition.

– Vous aimez les ragots ? J'en connais pleins, mais pourquoi le garde-chasse... oh je vois, vous aussi vous trouvez que sa mèche rouge  lui donne un certain charme ? Okay, okay, je ne vous juge pas, une fois j'ai craqué sur une serpentarde, j'étais presque prêt à saboter un match pour lui faire plaisir, heureusement qu'Ernie m'a remis les idées en place juste avant. Bon, on a perdu ce match quand même, mais ce n'était pas de ma faute ! Enfin bref, je vous comprends. Vous saurez toutes les rumeurs à son sujet.

Il fit claquer sa langue en lui faisant un clin d’œil de connivence et se retourna pour partir. Encore une fois, il s'en sortait à bon compte. Il allait s’élancer quand il s'arrêta net dans son début de course, faisant volte-face.

- Si votre truc ce son les mecs flippants, vous voulez que je vous rapporte aussi les potins sur Rogue ? Non, ne me dites rien, je vous ferai la surprise.

Il fit encore un clin d’œil et partit en la saluant de la main, le dos tourné.

- Et merci pour les 10 points !
:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Empty
MessageSujet: Re: [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.    [Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] 1ère étape : faire des repérages sur le territoire ennemi.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un moment de recueillement [Yashiro - 1ère étape]
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Poudlard :: Extérieur :: Parc et saule cogneur-
Sauter vers: