Harry Potter RPG
 

Partagez
 

 [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Peeves
Psycopathe
Peeves

Localisation : Poudlard

[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeMer 29 Mai - 19:03

Quand on prie la mauvaise étoile.
En cette douce soirée, Peeves préparait les classes pour le lendemain. Grossièretés écrites à la craie sur le tableau, encre renversée sur les tables, chewing-gum collés sur les chaises et les bougies prêtes à se casser la figure pour enflammer le tout ! Demain matin, les cris seraient garantis héhé ! Maintenant, il n'avait plus qu'à aller emmerder les gamins avant d'aller se coucher. De sa réserve ultra top secrète, il lui restait quelques bombabouses. Aussi se glissa-t-il dans la tuyauterie pour aller les chercher au plus vite. Pas question de manquer le festin !
Mais soudain, alors qu'il était à mi-chemin, brayant des chansons scabreuses pour la belle Rockwood, tout fut secoué autour de lui. Peeves s'arrêta, circonspect et hurlant au loup, avant d'avoir comme un haut-le-coeur, fait étonnant pour un esprit frappeur tel que lui. Ses mains étaient envahies par d'étranges picotements, tout comme ses jambes. Dans la tuyauterie, on entendit alors un juron à en faire sursauter les oreilles chastes de McGonagall. Quelque chose se passait et ça faisait un mal de chien ! Mais pire encore, qui avait osé jouer des percussions sur ses tuyaux alors même qu'il traçait son chemin ?! Que le coupable se dénonce !

Plus rapide que l'éclair, Peeves sortit juste à temps d'un des tuyaux avant de se tordre de douleur au sol en plein couloir du cinquième étage. Heureusement que les mioches étaient en plein dîner dans la grande salle ! Son corps le brûlait, lui qui aurait dû ne rien ressentir. Il avait comme l'impression qu'un fluide étranger passait dans tous ses membres. Ce fut alors qu'il sentit quelque chose. Quelque chose qui n'existait pas avant et qui n'existerait, espérons, plus jamais. L'esprit posa sa main sur sa poitrine et ouvrit des yeux ronds.

- Par le caleçon à pois roses de Weasley ! C'est quoi ça ?!


Mais il savait pertinemment ce que c'était. Seulement, le pire était encore à venir. Peeves se releva ...  sur ses deux jambes. Il essaya de voler, de disparaître. Rien. Ce fut alors qu'il brutalement conscience de l'obscurité anormale dans les couloirs. Quelqu'un avait été la lumière. Quelqu'un lui en voulait ! Encore un morveux qui allait le payer cher ! A tâtons, Peevy chercha un mur à proximité pour passer à travers. Rien. Cet imbécile lui résistait.

- Si c'est une blague, c'est vraiment pas drôle ! se plaignit-il d'une voix un peu moins criarde qu'à l'habituée.

Un nouveau juron franchit ses lèvres tandis qu'il se touchait l'intégralité du corps. Naturellement, il se pinçait, même là où cela faisait le plus mal. Et justement, la douleur était bel et bien là.
Il pouvait dire adieu à sa réputation de plus grand esprit frappeur, maintenant !

- Non non non !

Ce fut à cet instant qu'il les entendit ! Les gamins arrivaient en courant, plutôt en paniques d'ailleurs. Aussitôt, il essaya de retraverser le mur, incapable de se résigner à cette malédiction sournoise et vraiment pas cool. Sauf que cette fois, il le heurta de plein fouet, violemment. Peevy cria de douleurs et décida de partir en direction inverse. Pas question que les mioches le trouvent ainsi ! Il devait d'abord réfléchir. Mais où aller ? Il faisait noir comme dans le *** de Fol Oeil.

- Est-ce que quelqu'un pourrait rallumer la lumière ? Oh les mioches, servez à quelque chose !

L'un d'eux le bouscula, si bien que Peeves hurla à en réveiller un mort et se carapata dans l'obscurité. Avec cette crise d'humanité, il allait finir au bûcher, à la merci des gamins, des profs, et surtout de Rusard. Mais qu'avait-il fait à sa bonne étoile pour mériter pareil châtiment ?!
Dos au mur, les bras en croix prêt à se fondre dans la pierre, il eut soudainement une révélation. Etre une saleté d'humain n'avait pas que des désavantages après tout... C'était le moment de tester certaines pratiques et de marquer à nouveau les esprits. Qui a dit que le chaos ne pouvait pas être humain ?

- Est-ce que quelqu'un a vu Mrs Rockwood ?
demanda-t-il alors au troupeau qu'il discernait bien mal.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeMer 29 Mai - 23:50

Bang Bang Lavande / Peevy / Free

Pas de chance, se fut moi qui tomba sur un Peeves bien réel dans ma course à vouloir rejoindre ma salle commune pour rechercher une protection incertaine. J'inspirais et me relevais en tentant de voir à qui j'avais à faire sauf que... Le néant avait prit place en ces lieux, et la voix de Peeves ne me  venait pas à l'idée. J'étais bien trop déboussolée.

-Weasley n'as pas de caleçon comme ça!

Oui, je défendais mon homme ou mes futurs beaux-frères même dans les moments les plus sombres. (Pour une fois ce n'était pas une métaphore).

-T'es qui toi ? Peeves ? Tu flottes ? Qu'est-ce que … ?

L'idée d'un Peeves vivant ne pouvait pas naître en moi, j' étais encore trop naïve pour avoir cette reflexion de la sorte, qui était cet homme dont l'ombre m'effrayait un peu plus de minutes en minutes ? Avais-je affaire à un étranger qui avait fait le sale coup ?

-La Magie a perdu son énergie, plus rien ne fonctionne !!!

Je le savais car on avait tous tenté de faire apparaître nos patronus appris pendant nos cours de l'AD... En vain. Mon dieu Ronald !!
Je venais de songer à Ron, était-il seul encore à l'infirmerie ? Paniquant sans moi ? Je devais absolument le retrouver. Alors, je fis apparaître mon courage à deux mains, J'emprisonnais de ma poigne ma fameuse poussière de fée et je me mit à parler un peu plus fort, décidément, Poudlard me transformais, je n'avais jamais du me surpasser autant. Il y aurait-il un jour sans problème dans ce château ?!

-Mrs Rockwood  est dans la tour d'Astronomie je pense qu'elle doit veiller sur le château !

J'en savais fichtre rien, je devait éloigner tout adulte pour retrouver Ronald, c'est tout ce qu'il comptait !


:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeJeu 30 Mai - 13:19

Cauchemard à Poudlard (ça rime)Quelqu'un à une lampe torche ?
Pour conclure cette journée bien remplie, Emma dévorait tranquillement le dîner copieusement préparé par les elfes de maison, comme à l'accoutumée. La grande salle est pleine, l'ambiance générale ressemble à celle de tous les soirs, Peeves n'a pas encore pointé le bout de son vilain nez, le cadre est paisible. Comme à l'accoutumée, elle ne se resservit pas afin de pouvoir manger deux desserts (manger sans faim est inconcevable). Comme à l'accoutumée, elle termine son repas par un grand verre de jus de citrouille (ce n'est pas pour la digestion, mais juste pour le plaisir). Le jus de citrouille pressé par les adorables Elfes est juste délicieux. Emma penche la tête en arrière pour n'en laisser aucune goutte au fond de son verre, quand tout à coup, extinction des feux, panique générale, le plafond magique retombe sur les élèves, une bougie vient s'écraser sur le front d'Emma qui lâche son verre sous l'effet de la surprise. Le verre roule sur le sol et se brise. Zut !

Mais qu'est-ce qu'ils ont tous à paniquer ? Ils dorment tous encore avec des vielleuses ? Emma tire sa baguette pour lancer lumos. Rien. Rien du tout. Rien du tout du tout. Poudlard a été ensorcelé ! Panique générale ! D'un bon Emma se lève de table pour y grimper dessus (trop de bousculade dans le passage entre les tables, hors de question de se précipiter comme une chiffonnière). Elle avance tant bien que mal entre couverts et plats regorgeant de mets, se tord la cheville lorsque son pied roule sur une baguette abandonnée (heureusement pas de mal), essayant toujours de faire fonctionner sa baguette :

Lumos ! Lumos Maxima ! LUMOS !!!!

Agacant... mais quel est ce sort ? Quoi qu'il en soit, après cette péripétie, il faudra qu'elle l’apprenne. Fort pratique. Les yeux rivés sur sa baguette hors service, elle ne s'aperçoit pas d'être arrivée en bout de table. Quand son pied touche le vide, il lui sera impossible d'éviter la chute. Emma s'écrase sur le sol. Par réflexe, elle plonge les deux bras en avant. Le pire est évité ! Sauf que le pire arrive et que quelqu'un lui marche dessus et ça, ça fait mal.

Cette fois-ci, prise de panique, Emma se jette sous la table pour reprendre ses esprits.

Finite incantatem.

Qui ne tente rien n'a rien. Il ne lui reste plus qu'à attendre que la majorité des élèves soient sortis. Au loin, elle entends vaguement les voix des professeurs. Mais qu'est-ce qui se passe ? Emma inspire profondément pour retrouver son calme. Recroquevillée sous la table, elle essaie de se détendre et prends appuie sur ses mains. Ce n'est qu'au moment d'expirer qu'elle s'aperçoit que sa main est sur quelque chose qui bouge....

BEURKKKKKKKKK

Elle sort en trombe de sa cachette et court cette fois-ci vers la sortie. Heureusement, les rayons de lune traversent les vitraux, donnant à Poudlard un aspect fantomatique mais pas totalement sombre. A la sortie de la grande salle, Emma est bousculée, elle entre en collision de plein fouet avec une armure, s'écrasant le nez contre celle-ci. Il ne manquait plus que ça. Emma masse son nez endoloris, son cœur bat la chamade. Fuit-on réellement quelque chose ? Où sont les professeurs ? Et les préfets ? Et Terry ? De rage, elle effectue de grands mouvements avec sa baguette, essayant de jeter tous les sorts possibles sans que rien ne se passe.

Mais qu'est-ce qui se passe ?

Après la peur, la rage, Emma se sent au désespoir. Elle n'a pas encore remarqué, dans la pénombre, Peeves de chair et d'os et Lavande, sa douce et gentille amie, trop occupée à pester contre sa baguette.

Pourquoi ça ne marche pas ?

:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Peeves
Psycopathe
Peeves

Localisation : Poudlard

[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeJeu 30 Mai - 14:23

Quand on prie la mauvaise étoile.
Respirer. Parce que maintenant il devait respirer. Comment on faisait cela déjà ? Il tapota l'épaule d'une armure, laquelle il prit pour un élève vraiment balèze :

- Eh toi là, tu fais comment pour respirer ? Oh tu pourrais répondre quand on te cause ! Qu'est-ce t'as, tu veux que je te casse la binette tout de suite ?

Alors il cogna, se fit très mal et renversa l'armure dans un capharnaüm épouvantable. Soudain la voix d'une minette se fit entendre. Pire, elle prononça son nom ! Zut ! Zut ! Et bouse de Zut !

- Non. C'est personne. Oust du balai ou... Quoi ? Elle est seule perchée là-haut comme une poularde en manque d'un coq ?
(parce qu'elle ne pouvait pas déjà avoir un mioche hein hein hein ?! )

Sauf qu'il était déjà trop tard. Une voix traînante arrivait déjà dans leur direction, prête à leur faire la peau, à les égorger sur place et à les pendre par les pieds ensuite.

- Qui est là ?!
- Personne espèce de vieille autruche puante !
- On vous avez dit de ... PEEVES ! rugit-il soudainement.

Peeves eut presque l'impression de le voir sourire de ce sourire hyper flippant et édenté. Ce sourire pervers qu'il n'aurait jamais voulu voir pour rien au monde. De une, il allait désormais cauchemarder pour le restant de ses jours, de deux, il allait le faire rôtir et le donner à bouffer à sa chatte péteuse. Alors repérant une nouvelle ombre avec des cheveux longs, il choisit de sauver sa vie miraculeuse et espérait-il éphémère.

- ELEVES HORS DES DORTOIRS ! hurla-t-il en poussant Lavande sur une Miss-Teigne bondissant comme un tigre dans l'obscurité.
- JE VAIS T'ETRIPER FOUTU ESPRIT FRAPPEUR !
- AAAAAAHHHHHH !

Les bras en l'air, les jambes prêtes à détaler, l'esprit frappeur se mit à courir comme un forcené, dégommant certains élèves au passage.

- Il court, il court le Cracmol, le Cracmol du ...


S'arrêtant brutalement, Peevy crut à sa mort soudaine. C'était comme s'il ne pouvait plus respirer. Il avait le souffle court, les jambes déjà douloureuses, et ... Etre humain ça craignait ! Il devait vite trouver Mrs Rockwood avant de finir raplapla. Il avait tant à lui montrer et à lui prouver ! Mais il ne pourrait décidément pas y arriver tout seul. Il lui fallait des boucliers ... humains de préférence ! Alors, inspirant autant qu'il possible, il repartit en arrière pour venir choper deux bras au hasard (Emma et Lavande bonjour !) et les tirer brutalement en arrière !

- C'est pas ce soir que tu boufferas, péteuse !
- PEEEEEEVES !! JE TE TIENS CETTE FOIS ! s'écria Rusard prêt à les embrocher avec son balai.
- Oui mais non ! (aux deux boucliers) Allez on se casse pour l'Astronomie. On a une dame en détresse à sauver ! Ciao Cracmol à la retraite !

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeVen 31 Mai - 15:12

Cauchemard à Poudlard (ça rime)Quelqu'un à une lampe torche ?
Incroyable. Emma peine à encaisser l'hypothèse qui se profile dans son esprit. Des élèves larmoient main dans la main cachés dans un coin. Poudlard nage dans le néant. La jeune Serdaigle abandonne ses coups de baguettes inutiles. On dirait un maestro enragé. Sa première hypothèse, est celle d'un sort assez puissant pour priver l'école de sa magie. Pareil sort existe t-il ? Qui en est l'auteur machiavélique et pour quel dessein ?

Un bruit de fracas assourdissant trouble son raisonnement dans un sursaut glaçant. On eut dit que la vaisselle d'un vaisselier entier venait d'être brisée. D'où ça vient ? Dans le brouhaha, Emma discerne la voix braillarde du concierge. La jeune Serdaigle n'est pas certaine qu'il faille être rassurée. Elle n'a rien à reprocher au non-magique monsieur Rusard. Toutefois, elle a toujours trouvé son esprit très étriqué, et sa conscience lui susurre qu'il n'est pas l'homme de la situation. A tord ou à raison ?

En attendant, elle n'est pas au bout de ses surprises. Rusard, sa balance de chatte et Peeves braient entre eux. Avec le remue-ménage, les gémissements et la pénombre, elle ne distingue pas vraiment où ils sont. Des élèves lui passent devant, des hiboux volent au raz des plafonds en poussant des cris de mécontentement stridents. La voix de Peeves se rapproche, elle entends nettement ce qu'il raconte dorénavant. Des inepties bien évident. Par contre, elle ne s'attendait pas à ce qu'il la saisisse pas le bras.

La saisisse par le bras. La saisisse par le bras. La saisisse par le bras... les yeux d'Emma s'arrondissent non pas comme des billes mais plutôt comme des boules de billards. L'esprit frappeur la tire en arrière, à l'unissons avec...

Lavande ! Ma Lavande, tu sais ce qu'il se passe ? Ma baguette ne fonctionne plus.

Dans l'ombre, elle aperçoit la silhouette du concierge. Emma se scandalise quand celui-ci leur donne des coups de balais tandis que Peeves se sert des deux élèves comme boucliers humains.

Monsieur Rusard inutile de nous donner des coups injustifiés. J'en parlerai à Dumbledore et....

Elle fronce le nez en détaillant Peeves de la tête aux pieds, s'arrêtant sur ses doigts qui entourent son bras droit.

Tu es encore plus dégoûtant vivant que mort, sans vouloir t’offenser, dit-elle à l'adresse de l'esprit frappeur devenu bouffon frappeur.

Elle ne bronche pas quand Peeves annonce prendre la direction de la tour d'astronomie. En réalité, c'est une excellente idée, leur professeur saura certainement quoi faire.

:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeSam 1 Juin - 9:34

Bang Bang Lavande / Peevy / Free




Si pendant l'enlèvement, j'étais devenue une Lavande forte et courageuse, ce n'était plus le cas au jour d'aujourd'hui, j'avais repris ma petite vie tranquille, presque. J'avais un amoureux ! Je rêvais d'hurler à la terre entière la chance que j'avais. Moi, princesse Lavande, sortait avec le beau fort et le grand Ronald Weasley. C'était quelque chose pour moi. Avant que tout ne s'éteignent, j'avais un sourire affichant mon bonheur au mooonde entier, et surtout auprès de cette « Astoria » ça lui fera gravement les pieds !!! Je ne pouvais pas avoir un jour zen dans ce **** de château, mh ?!

-Coucou Emma !!


Oui, c'est la panique totale, je me fais embêter par Peeves, et je salue mon amie comme si tout était normal. Il faut po-si-ti-ver dans la vie, Lavande est la positituve (Si ça existe) incarnée. Enfin, quand son roux n'est pas en danger de mort, ce qui arrive tous les deux jours...

-Je crois que c'est une blague. Je n'ai plus ma poussière de fée, on devrait aller voir notre professeure de divination et reprendre notre calme !

Nonobstant, cette expérience sur les mangemorts m'avait un tout petit peu renforcé. Je ne pleurais plus pour rien comme en premier année, comme en seconde année, comme en troisième année, Quatrième...Heum. Par la suite de l'esprit frappeur

-Aïe !!! DEGAGE

je balance en l'air la chatte et un coup de balai dans mes fesses fait soudainement irruption sur mon postérieur, oh non, moi qui venait de mettre dessus de l'huile de noix de coco pour le lustrer, je vais devoir recommencer et ça fait super mal en plus.

-Oui on va le dire au Directeur. Emma a raison !


Horrifiée par l'attitude de l'esprit et du concierge je prends la main d'Emma. QUOI ?! Mais non ce n'était pas l'endroit où j'avais envie d'aller !!

-Mais vous allez  me lâcher oui ?! Mon amoureux m'attend moi !! Oui Emma j'ai un amoureux et il est blessé à l'infirmerie, je dois y aller et...

Quoi ? C'est pas le moment ? Peu importe, j'en avais rien à cirer de Mrs Rockwood, je l'appréciais, mais si elle faisait du mal à ma chouchoute je ne pouvais pas lui accorder plus d'importance... La divination et les étoiles étaient deux mondes différents c'était ma professeure (jalouse) qui me l'avait dit !

-Lâcheuh-nous !!  C'est vrai que vous  n'avez pas un physique facile, c'est pour ça que vous êtes aussi insupportable ? Si vous voulez je peux vous procurer une solution de beauté..


:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Peeves
Psycopathe
Peeves

Localisation : Poudlard

[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeDim 2 Juin - 12:09

Quand on prie la mauvaise étoile.
Aux paroles d’Emma, Peeves lui jeta mauvais, sadique et qui n’annonçait rien de bon pour la suite des événements, des jours à venir, des années et siècles à venir etc.

- Peevy te remercie. Je tâcherai donc d’être fidèle à ma réputation héhé. A tes risques et périls petite cracmol,
ajouta-t-il à son oreille en resserrant sa poigne autour de son bras.

Parce qu’esprit ou pas, il ne fallait pas trop l’embêter le Peevy ! Non seulement il avait plus d’un tour dans son sac, mais humain, il pouvait se rendre plus diabolique encore. Sans parler des représailles, bien évidemment.
Maintenant, c’était au tour de l’autre jacasseuse de blablater pour ne rien dire. Que leurs voix étaient agaçantes !

- Et que je chouine par-ci, et que je chouine par-là, ricana l’esprit frappeur. Chialeuse ! Tu sais que ton chéri se trouve précisément avec Granger ? Je les ai vus s’embrasser goulument. J’te montre ?
proposa-t-il en faisant des bruits de succion particulièrement évocateurs.

Rien n'échappait à Peeves (il avait dessiné des grossièretés sur le visage des blessés de l'infirmerie un soir où tous dormaient) encore moins les histoires de jalousie.

En fait, ça fait des années que ça dure.

Qu’il était drôle d’enfoncer le couteau dans la plaie, bien profondément. Si la chialeuse voulait chialer, il lui en donnerait pour son compte ! C’est qu’il avait une « bientôt-divorcée » à aller sauver lui ! D’ailleurs, des boucliers, ça ne parlait pas ! Mais bien évidemment, à ces petits Poudlariens, il fallait tout leur dire !

- J’comprends pourquoi « Weasley est notre roi ♪» préfère la Granger ! Quand on a de la paille en guise de cheveux, on la ramène pas ! Ma mère (il n’en avait pas bien sûr) m’a toujours dit de ne pas accepter de potion de beauté venant d’un laideron.

Puis se retournant vers Emma, il gonfla son torse pour se donner de la prestance. Son ventre gargouilla alors avec violence. Sensation des plus étranges, vraiment. Même s’il n’était pas au bout de ses peines avec les besoins humains.

- Bon toi, tu viens ou tu viens pas ?
demanda-t-il brutalement à Emma en venant s’emparer de son deuxième bras et lâchant de ce fait Lavande. Alleeeeez réponds !

Il la secoua comme un prunier quelques secondes avant de tendre l’oreille vers un boucan dont il n’était pour une fois pas l’auteur. Le bruit d’une armure tombant, le miaulement d’un chat mécontent, les cris d’élèves se marchant dessus, et tout ça arrivait sur eux. Y avait plus le choix !

-  Ok, Serdy, tu nous emmènes jusqu’à la bomba latina Rockwood et je te fais une fleur en échange ! Capiche ?


Il pointa alors un coin au hasard, un peu paumé dans le noir, à l’adresse de Lavande.

- L’infirmerie c’est par là ! Alors sayonara, embrasse Grangy pour moi ! Avec Bradley on a des choses à faire ! Des trucs cools, avec des héros et des méchants à combattre !


Et bras-dessus, bras-dessous, comme deux amis de longue date, il força la Serdaigle à continuer leur route tandis que son ventre continuait à crier famine.

- Alors Bradley, t’as un petit copain ? Une petite copine ? Je suis ouvert à tout !

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Peeves le Mer 5 Juin - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeDim 2 Juin - 19:24

Cauchemard à Poudlard (ça rime)Quelqu'un à une lampe torche ?
Une rangée d'armure dégringole sur le sol dans un fracas assourdissant. Les événements semblent s'enchaîner plus vite que le temps. Des élèves affolés trébuchent sur les morceaux d'armures, Poudlard est destitué de sa magie (à ce stade, Emma ne se doute pas que l'extinction de magie s'étends à tout le monde de la sorcellerie) et Lavande a un petit ami. Ronald Weasley. Whoua. Emma ne sait plus pour quelle raison elle doit être étonnée. Ou contente. Ou apeurée.

Peeves ressert son étreinte autour de son bras désormais meurtris, braillant et jacassant des méchancetés à l'égard de son amie. D'abord, Emma voulu prendre sa défense, bien qu'elle mourrait d'envie d'en savoir plus au sujet du nouveau couple. Ronald Weasley, l'une des pièces maîtresses du trio le plus regardé de Poudlard. Sacrée Lavande ! Elle a fini par mettre le grappin dessus.

Mais en occurrence, la disparition de la magie est un sujet plus important (vivement que la situation se rétablisse pour en savoir plus à propos de Ron), l'attitude de Peeves la ramène à l'ordre. Emma secoue la tête pour remettre ses idées en place. Ce n'était pas nécessaire, Peeves la secoue violemment, avant de glisser son bras sous le sien dans l'intention de la suivre jusqu'à la salle de classe du professeur Rockwood. Emma n'a pas changé de plan : puisque la situation semble chaotique, rien de mieux que de rejoindre un professeur. Elle rentre immédiatement dans le jeu de Peeves, parlant sur un ton détaché.

Peeves, pour commencer ne me secoue plus comme ça, ça ne sert à rien, explique t-elle avec calme. Je t'emmène voir le professeur Rockwood.

Elle penche la tête pour s'adresser à Lavande :

Viens avec nous Lavande, le professeur saura quoi faire. Ron ne risque rien à l'infirmerie, tu sais bien que Madame Pomfresh veille toujours au grain. Nous lui rendrons visite dès que l'école aura retrouvé son calme. Viens avec nous !


A la surprenante question de Peeves, Emma pouffe de rire, un peu gênée :

Non je n'ai personne dans ma vie. Tu comprends, je n'ai pas le temps. Les cours, les devoirs, la lecture des bouquins empruntés à la bibliothèque en retard, je n'ai pas le temps pour des amourettes, sans vouloir t’offenser Lavande.

:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Kevin Whitby
Elève
Kevin Whitby

Localisation : London
Emploi/loisirs : Poursuiveur

[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeMar 4 Juin - 21:42

Kevin
&
le monde
Quand on prie la mauvaise étoile...

Le dîner du mercredi était sympa habituellement, c'était le jour où les elfes servaient de la tourte aux rognons et aux épinards. Si la plupart de ses camarades faisaient plutôt la gueule dessus, Kevin lui, toujours positif et gros appétit devant l’éternel, se réjouissait à l'idée que ça en faisait plus pour lui. En plus les épinards ça rendait fort, c'était Heather avec ses histoires sur Popeye qui le lui avait appris quand il était petit. Au dessert, il s'était vite levé de table pour rouler dans une serviette en papier une grosse part de pudding aux raisins secs qu'il avait glissé dans sa poche pour plus tard, laissant ses camarades se goinfrer sur le gâteau après avoir boudé le plat principal. Comme presque chaque jour où il n'avait pas un entrainement collectif de prévu, il s’éclipsait après le repas pour se faire sa propre séance de sport en solo. Il dépassait souvent le couvre-feu, mais il essayait toutefois de ne pas en abuser par principe, aussi après avoir salué Ernie, Susan et toute la bande, il s'était éclipsé, direction le terrain de quidditch pour récupérer son balai.

Une bonne demi-heure plus tard, le poufsouffle courrait vers le château plongé dans le noir, une panique venant animer ses rétines bleutées. Il passa en courant dans le hall, il sentit les mains de quelqu'un tentant de le retenir par le bras, mais il se déroba sans grande difficulté. Il cherchait quelqu'un qui lui était connu et surtout capable de l'aider, se fichant bien des autres et ne se posant guère de question sur ce qui se passait réellement, seulement dans le noir, il n'était pas aisé de reconnaître les quelques personnes qu'il croisait. Il espérait surtout tomber sur le Professeur MacGonagall ou le Professeur Bibine, ou mieux, Albus Dumbledore en personne pour sauver ce qui devait l'être. Au lieu de ça, il percuta ce qu'il reconnut être Rusard battant l'air avec son balai.

- Oh ! Vous aussi ??? Dit-il au cracmol en dépassant ce dernier.

Kevin n'avait rien contre les cracmols, mais Rusard, Miss Teigne et lui n'étaient pas vraiment copains, c'est alors que la chatte désigna de la queue quelqu'un susceptible de l'aider. Enfin ce n'était pas l'idéal, mais faute de trouver le ministre de la magie, on s'en contenterait !

- Emma ? EMMAAA ?


Il passa devant Lavande et trottina à la suite de l'ex esprit sans se soucier du fait qu'il était en train d'enlever sa cousine.

- T'es l'élève la plus intelligente que je connais, il faut que tu m'aides. C'est horrible !

Pour illustrer son problème, il enfourcha son balai et se mit à courir en le tenant entre ses jambes.

- Il ne marche plus !!! Mon balai ne marche plus ! Et celui de Rusard non plus ! QUELQU'UN A CASSE TOUS LES BALAIS DU MONDE OH MON DIEU ! Même celui de Ron, je l'ai essayé aussi
, dit-il à l'intention de Lavande.
:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peeves
Psycopathe
Peeves

Localisation : Poudlard

[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeMer 5 Juin - 16:15

Quand on prie la mauvaise étoile.
Qu’on ne se le cache pas, il aurait préféré avoir deux boucliers plutôt qu’un. Mais Peevy aimait être au centre de toutes les attentions, aussi Lavande Brown et ses lamentations concernant son rouquin lui auraient volé la vedette. Or, n’étant plus esprit, il avait besoin plus que jamais qu’on s’occupe de lui ! Aussi, quand Emma décida de lui venir en aide, il ne pouvait que l’adorer ! Cette gamine connaissait les priorités : celles de Peevy, naturellement. Un large sourire plein de dents vint donner un air assez effrayer à l’esprit frappeur. Il était content !

- Laisse-la,
finit-il par dire toujours aussi mal aimable en parlant de Lavande. Elle veut faire (il fit des bruits de ventouse, à nouveau) au meilleur ami de Potty. Elle ralentira le Cracmol comme ça. On peut rester tous les deux !

Car maintenant qu’il l’avait à ses côtés, il comptait bien garder Emma rien que pour lui ! On ne savait jamais sur quoi ou qui d’autres on pouvait tomber dans ce château ! Et il n’était absolument pas question qu’il reste seul dans le noir sans rien pour se défendre. Par conséquent, il chercha à l’entraîner un peu plus, calculateur.

- Granger trouve bien le temps elle. Elle a plein de conquêtes ! Krumy, Potty, Weasly, Whitby … Whitby ?!


Peeves s’arrêta dans son décompte quand il reconnut l’ombre de l’épaisse tignasse. Sa première réaction fut le mécontentement parce qu’il venait de foutre en l’air son pseudo rencard destiné à lui sauver la peau. Maaaaaaaaaaaaaais encore une fois, Peeves calcula vite les choses. En l’occurrence Whitby était un sportif, un « monsieur muscles ». De là, il pouvait boxer n’importe qui ou n’importe quoi, et du coup lui offrir un bouclier non-négligeable.

- Ok Whitby j’t’embauche !

Enfin, c’était avant … avant que Whitby cherche à leur faire la cour ou ne fasse des cabrioles ou les deux d’ailleurs. Un sourcil circonspect se leva sur le visage de l’esprit frappeur. Pourquoi n’était-il pas tombé sur Potter, le héros de tous ? Qu'est-ce qu'il avait fait à Dumbledore pour se coltiner une cavalerie pareille ?! Tous avaient clairement besoin d'un relooking d'ailleurs ...
Mais peut-être que s’il parvenait à convaincre Whitby de les accompagner, il pourrait faire croire à Mrs Rockwood qu’il les avait pris sous son aile pour les sauver, qu’il était un héros et comme tout héros, il méritait une nuit avec elle un baiser. Hum, peut-être que finalement Browny ne serait pas de trop. Ses larmes de crocodile pourraient être convaincantes. Rooooh quel idiot de ne pas y avoir songé plus tôt !

- Browny atteeeeeeeeends !
hurla-t-il alors en faisant des grands gestes dans le vide comme si elle pouvait le voir. N’y va pas ! Y a des cracmols et des chattes sauvages ! Des Serpents, des vieux et des Rogue. Reste avec nous !

Il tendit sa jambe pour faire un croche-patte à Whitby (parce que le chaos ne dort jamais) et l’arrêter dans sa course.

- Bon, on réparera ton balai une fois que Bradley m’aura mené au prof Rockwood. Puis après on volera tous vers l’infirmerie …

« Youpi … » pensa-t-il, en sachant pertinemment qu’il n’en ferait rien. Mais il fallait le leur faire croire pour obtenir son escorte et parvenir à ses fins.

- … sauver Weasley ! Marché conclu les gamins ? Rockwood, balai, infirmerie, et tout le monde est heureux. Oh et trouver un copain pour Bradley ! Histoire de la décoincer un peu ! On y …

Son ventre fit à nouveau un boucan d’enfer.

- … va ? J’ai faim.


Foutue humanité. Si avec ça Mrs Rockwood ne le prenait pas en pitié ...
Et ce fut ainsi que Peevy, dont la vessie commençait à grossir, s’engagea dans le couloir sombre d’un pas rapide. Plus question de traîner, le monde était en train de les rattraper sérieusement et bientôt ils auraient tous sa peau ! Plus vite il retrouverait Mrs Rockwood, plus vite il pourrait redevenir esprit et échapper à la vengeance de tous !

- Allez on se magne les gosses !

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeMer 5 Juin - 21:14

Cauchemard à Poudlard (ça rime)Quelqu'un à une lampe torche ?
D'abord, Peeves lui suggère d'abandonner Lavande au sauvetage de son amoureux, lui proposant de rejoindre le professeur Rockwood tous les deux. Loin d'être rassurée de se retrouver seule bras dessus bras dessous avec l'esprit frappeur devenu on ne peut plus vivant, Emma ne se démonte pas, le but étant de garder la confiance de Peeves. Sortir de son jeu entraînerai une inévitable confrontation, éloignant l'espoir de rejoindre au plus vite un professeur capable de les aider dans cette situation critique. Connaissant la témérité de Lavande, Emma se doute que cette dernière préférerait s'assurer de la sécurité de son prince charmant plutôt que de les accompagner jusqu'à la tour d'astronomie. Aussi, Emma n'insistera pas.

Soudain une voix familière crie son nom, éperdue. Dans la pénombre, Kevin chevauche un balai, galopant au rythme de sa panique. En d'autres circonstances, Emma aurait éclaté de rire. La gravité de la situation l'en dissuade, elle se contente d'approuver les paroles de son... nouvel ami ? Devenir l'ami de Peeves... il faut le vivre pour le croire !

Suis-nous kevin,
renchérit-elle à la suite de Peeves, nous allons arranger ce balai défectueux.

Pas le temps d'expliquer au Pouffsoufle ce qui, hypothétiquement, se passe vraiment.

Aller, viens cousin, ajoute t-elle en lui faisant un signe de la tête pour qu'il les suive.

Mais Peeves décide finalement de convaincre Lavande de les accompagner. Ce revirement de  situation soudain sent la supercherie à plein nez. Mais qu'est-ce qu'il manigance ? Emma, dorénavant soupçonneuse, décoche un large sourire à l'attention de Peeves.

Marché conclu !

Il valait mieux ne pas poser la question à son cousin, au cas où il ferait preuve d'une réaction inattendue mettant à mal son subterfuge.

C'est ça, Kevin t'aidera à me trouver un amoureux,
dit-elle en attrapant Kevin par le bras et s'essayer à entraîner tout le monde dans la bonne direction. Car mine de rien, le temps presse... !

Ceci dit, elle ne comprends pas pourquoi Peeves la juge de coincée, totalement persuadée du contraire. Et qu'est-ce que c'est que cette histoire avec Granger ? Granger et Kevin ? Il faudra qu'elle mette les choses au clair et qu'elle est une discussion sérieuse avec son cousin. Décidément, Emma a vraiment trop la tête plongée dans ses bouquins, une flopée de potins lui échappent. Il faudra rémédier à tout ça.
:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeJeu 6 Juin - 17:48

Bang Bang Lavande / Peevy / Free
Mes joues se gonflent de frustration aux paroles infectes de Peeves et mes poings se forment.

-Change de disques Peeves, même les serpentards font mieux !

Je prends sur moi pour ne pas pleurnicher mais l'envie de lui arracher les cheveux me démangeait, grandement.

-Tu peux parler Emma, t'es la première à courir après Terry !

Vexée ? Bien sûre que oui, et le pire c'est que lorsque j'étais susceptible, je n'étais pas de bonnes ondes, se braquant totalement et serrant les poings  de toutes mes forces. Trop s'en était trop !

-Déjà mes cheveux c'est pas de la paille. Et Mrs Rockwood elle était occupée avec le professeur Wilkes dans un de leurs appartements  juste avant. Tu savais pas ça hein ?

J'étais la reine pour les fausses rumeurs, j'adorais tous ce qui pouvait déclencher un bordel monstre et si j'avais bon avec Peeves si ça prenait le château serait au courant dans pas moins de 2 secondes et demie. Non je n'étais pas si gentille que ça. J'étais perfide quand je le souhaitais, surtout lorsque ça concernait Ronald Weasley.

-Si tu m'insultes encore une fois, j'te dirais pas les potins que Padma et moi on a découvert sur touuuuuuus les professeurs, et toc !

Et des scénarios, j'en avais à la pelle, mon imagination débordante ne s'arrêtait jamais. Je n'avais presque pas conscience de ce que cela pouvait faire.

-Oh Emma, tu veux trouver un amoureux ? Fis-je faussement pour revenir vers elle. Alors tu ne vas pas être trop triste de savoir que c'est sur Terry que Hermione a jeté son dévolue ?

Gentille mais parfois peste. Pour obtenir ce que je voulais, mauvaise à ma manière. Je resserrais mon bandeau derrière les oreilles, les joues rouges à cause de la tournure des événements, quand un Kevin sauvage fit son apparition.

-Ron n'en a plus besoin maintenant qu'il m'a son seul plaisir c'est d'être avec moi, son balai ne lui importe plus, mais tu ne peux pas comprendre, ça t'arriveras à toi aussi !

"Dit une Lavande compatissante (lol) en suivant Peeves."

-Allons-y, retrouver Mrs Rockwood et Mr Wilkes.

Dommage que Padma ne soit pas là, pensais-je  finalement.

:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Kevin Whitby
Elève
Kevin Whitby

Localisation : London
Emploi/loisirs : Poursuiveur

[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeVen 7 Juin - 20:16

Kevin
&
le monde
Quand on prie la mauvaise étoile...

- Ok Whitby j’t’embauche !

Trottinant toujours les jambes arquées autour de son balai, le poufsouffle répondit vite fait pour se débarrasser de l'esprit sans savoir de quoi il parlait et surtout s'en fichant bien.

- Si tu veEUHEUHEUUUU !!!

Le blaireau, victime d'une attaque déloyale, buta sur le pied de Peeves. Il tenta bien de se rattraper, ses jambes partirent alors un peu dans tous les sens avant de finalement s'emmêler. Quelques mètres après cette course des plus élégantes, le pauvre blondinet se rétama de tout son long, les jambes l'une sur l'autre et le manche de son balai savamment planté entre ses cuisses. Le visage contre le pavé, il leva une main pour prendre la parole d'une voix à moitié étouffée.

- Je suis pas sûr que Rockwood y connaisse quoi que ce soit en balai.


Tandis que les filles et l'esprit du chaos bavassait, Kevin se redressa maladroitement, la tête lui tournait un peu.

- Qui qui c'est qui veut un amoureux ?...

Il tenait le manche de son balai du bout de la main, le traînant à présent plus qu'autre chose, c'est que la chute avait été violente, il s'en sortait avec les genoux en sang, une main croûteuse et un énième traumatisme crânien. Merlin merci, à part quelques brindilles en chou-fleur, son balai n'avait rien. Il revint en arrière en zigzaguant vers le groupe.

- Ron n'en a plus besoin maintenant qu'il m'a son seul plaisir c'est d'être avec moi, son balai ne lui importe plus, mais tu ne peux pas comprendre, ça t'arriveras à toi aussi !

- Hein ? Franchement Brown, j'en doute, j'ai déjà entendu Ron appeler son balai "ma petite chérie" en l'astiquant, il fait ça avec toi ? Puis les filles ça va, ça vient, alors qu'un balai ne vous trahit jamais... habituellement...


Il leva le comète au niveau de la ligne de son regard, des larmes lui montèrent alors aux yeux. Même s'il faisait nuit, il préféra se retourner pour cacher la profonde détresse qui était la sienne.
:copyright:️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peeves
Psycopathe
Peeves

Localisation : Poudlard

[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitimeVen 7 Juin - 23:52

Quand on prie la mauvaise étoile.
Mrs Rockwood pouvait bien flirter avec qui elle voulait, du moment qu’elle gardait une place pour lui. De toute façon, une fois entré dans sa vie, elle ne pourrait que le préférer lui, Peevy ! Browny était juste méga ultra jalouse et il la comprenait. D’ordinaire, il aurait peut-être marchandé pour avoir les potins. Mais Peeves, dans l’état actuel des choses, n’était pas suffisamment à l’aise dans ce corps faible et stupide. Il ne pouvait donc perdre son temps dans différents marchandages qu’il lui faudrait payer par la suite. Les potins viendraient à lui, c’était toujours le cas. L’urgence était surtout de retrouver son statut d’esprit frappeur ! Et ces mioches étaient bien trop bavards. Ils le ralentissaient ! Heureusement c’était sans compter la propre détermination de la Serdaigle.

Sur le chemin menant à la Tour d’Astronomie, Peevy était partagé entre son hilarité et l’envie de vider sa vessie. La première n’aidait franchement pas la seconde, mais voir Whitby s’éclater sur le sol d’une manière aussi comique avait de quoi le faire rire aux larmes. Ils durent forcément faire un crochet du côté des toilettes, l’esprit frappeur n’étant pas habitué à devoir se retenir pour quoi que ce soit. S’il s’était déjà amusé à les effrayer en pleine commission, il n’avait jamais observé le spectacle non plus. Pas au point de savoir comment le système humain fonctionnait. La démonstration de Whitby ne l’aida pas des masses non plus. Mais finalement, il n’en ressortit pas mécontent du tout. Même plutôt vantard.

De retour sur leur chemin, ces mesdemoiselles bavassaient, comme toutes les nanas de cette école. Et c’était chiant ! Elles n’arrêtaient jamais de jacter, incapables de s’arrêter jusqu’à le faire chanter à tue-tête. Il fallait bien recouvrir leur voix ! Aussi chanta-t-il un hymne à sa gloire avant de dédicacer un chant quelque pervers à Rusard et sa chatte. Forcément, la joyeuse bande ne pouvait plus passer inaperçue et … tomba par inadvertance sur une chaîne humaine. La voix si peu élégante de la Bulstrode résonna dans le couloir et leur fit comprendre qu’ils s’agissaient de Serpentards égarés et peu rassurés. Peeves était prêt à user de ses boucliers à tout moment. Mais une bonne baston ne se manquait pas non ? Comment résister au chaos quand il se présentait ainsi à lui ? L’esprit humain attrapa le balai du Poufsouffle et sauta sur les Serpentards en cognant tout ce qui bougeait. Si bien que parmi tous les « aïe / ouille », il dut frapper à plusieurs reprises ses propres boucliers, et pas mal dans le vide aussi. Chacun courait dans tous les sens, se heurtait aux uns puis aux autres, avant de se prendre le mur. Lui-même frappa le mur un bon moment en croyant avoir à faire à une armoire à glace. Le hasard et la chance leur offrirent la victoire, alors que des poignées de cheveux gisaient dans les mains de ses boucliers. Plus rien ne pouvait les arrêter ! Indéniablement, il avait sauvé les gamins (puisqu’on vous le dit !). Mrs Rockwood serait fière de lui !

Sauf qu’une fois en haut de la Tour d’Astronomie, ses espoirs partirent en fumée. Pas de Mrs Rockwood ! Browny avait raconté des mensonges ! Le visage de Peevy vira au noir car l’esprit n’aimait pas être trompé. Jamais la Gryffondor ne fut secouée aussi longtemps, jusqu’à ce que ses boucliers ne se retournent contre lui et ne viennent à la rescousse de sa victime. Boudeur, l’esprit frappeur jura que cette farce coûterait chère. Mais en attendant, force était pour eux de constater qu’ils étaient coincés et peut-être davantage en sécurité ici que dans les couloirs. Ils n’avaient plus qu’à attendre les secours. Alors faute de pouvoir montrer à Mrs Rockwood ses talents humains, l’esprit frappeur choisit de mettre à l’honneur ses talents d’esprit du chaos et fouilla dans les placards, jusqu’à s’improviser un bowling avec les boules de cristal et le matériel pour observer les étoiles.

A l’image des autres petits humains, il finit par être gagné par le sommeil. Alors avec eux, et toujours boudeur, il s’assit et discuta des derniers potins du château. Jamais il n’avait fait ça, et ce souvenir lui resterait, secrètement. Ce n’était pas si désagréable après tout. Il pouvait, en outre, se moquer de tout le monde tout en étant encouragé. Que demander de plus ?
Leurs yeux se fermèrent au fur et à mesure des heures s’écoulant. A leur réveil, ils n'étaient plus que trois, recouverts d’encre. L'esprit frappeur avait disparu. La magie était revenue. Il leur avait néanmoins laissé un petit cadeau : un sourire dessiné à l’encre sur le mur de pierre.


THE END


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Empty
MessageSujet: Re: [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...    [Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Les mioches, les moches, les pas beaux] Quand on prie la mauvaise étoile ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les beaux-parents débarquent....
» zog zog les moches
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Poudlard :: Intérieur :: Hall, toilettes, couloirs et autres-
Sauter vers: