Harry Potter RPG
 

Partagez
 

 elle a les yeux revolvers ... Astoria [ RP Libre ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Astoria Greengrass
Elève
Astoria Greengrass

Localisation : Poudlard
Emploi/loisirs : étudiante -

elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Empty
MessageSujet: elle a les yeux revolvers ... Astoria [ RP Libre ]   elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Icon_minitimeJeu 14 Mar - 15:36


Elle a les yeux revolvers ...



Joli mois de février, un moment apprécié par Astoria, c’est bien l’un de ses rares moments où cette jolie demoiselle profite du bruit des couloirs, et des douceurs agréables d’un temps qui se réchauffe de jour en jour, sans oublier du moment où elle passa souvent le plus inaperçu. Car certains élèves trouvaient le moyen de glousser comme de maudites fées ou de lutins. Certains chahutaient comme d’ignobles Augureys. Enfin bref, le monde de la sorcellerie pouvait bien se montrer magnifique, un tant soit peu quand on étudiait pour le plaisir. Mais la population n’était vraiment pas le fort de la demoiselle. Toujours dans le modèle de l’excellence, Astoria maintint ses épaules droites et légèrement en arrière. Ses magnifiques yeux auraient pu aborder des gens avec douceur si elle n’était peut-être pas née dans une famille de sang pur. Mais le problème se trouva qu’elle détestât les sangs de bourbe ou les maudits sang-mêlé.

La fin de l’après-midi montrait déjà son bout de nez. Avec ses livres en mains, la demoiselle venait de sortir de cours d’histoire de la magie. Une matière qui lui donna des fois la nausée. Les moldus se mêlaient toujours à des histoires de sorciers. C’est quand même dingue que cette population de non-mage ne puisse pas se mêler de leurs affaires une fois pour toutes. Elle n’accorda pas une seule attention au membre de sa classe. Préférant sortir la première, la sorcière se retrouva à marcher calmement, toujours sur ses gardes pour une éventuelle surprise indésirable. Aujourd’hui, son humeur se porta surtout la gentillesse. Gentillesse ? On va dire qu’Astoria ne lança que des regards durs, et des silences lourds de sens. Elle dénia même à s’occuper des affaires des autres. Cette demoiselle pouvait bien être à serpentard. Elle n’en montra pas moins un certain dégoût prolongé pour les sorciers ne méritant pas leur place ici. Alors, à quoi bon s’occuper de leurs petits soucis de cœurs ou du manque d’intention! Ils n’avaient qu’à continuer à pleurer sur leurs propres sorts. C’était bien fait pour eux !

La petite brune se dirigea vers sa salle commune, comme une éternelle habitude. L’heure d’étude ne devrait pas tarder à commencer. Astoria devait récupérer ses cours de botanique. Un long parchemin devait être rendu pour la fin de semaine. Or toutes ses recherches avaient été faîte en amont, il ne restait donc qu’à rédiger de la façon la plus simple, sans aucune rature. Au passage, elle devrait prendre e son gros cahier ressemblant à un livre. Car toutes ses notes, ses résumés et quelques croquis s’y trouvèrent.

Si l’horloge se montra clémente en cette fin de cours, et après la rédaction de son devoir. Greengrass prendra son courage à deux mains pour rendre visite à cet ancien auror. Finalement, elle lâcha un faible soupir. Elle demandera un autre jour, la période scolaire ne terminera pas de si tôt, donc la cadette pourra demander des informations en temps voulu plus tard. De toute façon, Maugrey ne lui accordera peut-être même pas cinq minutes, il ne fallait pas être stupide ou naïf pour remarquer que ce sorcier ne supportait pas la présence des enfants. Encore moins, la présence de serpentard, et d’enfants avec une idéologie purement et pro sang pur.

Eh oui, si on pouvait parler au juste minimum des Weasley. Des traîtres à leurs sangs, partisans de sang de bourbe et de sang-mêlé, ils se montraient tellement médiocres avec des ressources si faibles pour un rang pareil. Sincèrement avoir un nombre d’enfants si important devrait être interdit. Ses parents les tenaient en horreur, et il y avait de quoi ! Ils ne respectaient pas leur idéologie. Son père, un très bon ami de la famille Malefoy et surtout de Monsieur Malefoy, les critiqua à un stade que même un elfe de maison avait plus de mérite que cette famille de roux. Mais il y a une chose qu’elle leur accorda, enfin qu’elle se garda bien de leur dire. Astoria n’allait quand même pas flatter ces gens-là quand même.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Empty
MessageSujet: Re: elle a les yeux revolvers ... Astoria [ RP Libre ]   elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Icon_minitimeSam 16 Mar - 22:58


Elle a le regard qui tue...


Quelques jours avant la disparition de chéri-chéri.

Je rêvassais à mon tour, une de mes nombreuses qualités ! J'étais une enfant un peu trop libre dans ma tête. Certain ne me supportais pas. Parfois trop naïve, trop angélique, ou pleine de folie, je n'arrivais pas à grandir. C'était trop demander que de forniquer avec le monde des adultes. J'avais en moi, le chant des sirènes, le chant des licornes qui se torturaient la nuit dans une mélodie trop douce même pour moi que mon cœur ne sait pas comment ne pas fondre. Intérieurement je dansais. C'est uniquement ce stupide règlement de Poudlard qui m'empêchait de sautiller parfaitement dans le couloir. Mais ce règlement ne m'empêchait pas de chantonner. J'étais un rayon de soleil et je n'avais que faire des regards des autres.

Si j'aimais Ron plus que ma vie, je n'avais pas encore eu le courage de le lui dire. Où du moins mon côté enfantin me l'empêchait. J'étais donc particulièrement sereine, en faite j'étais tellement sereine que je cherchais ma seconde professeure préférée Théodora O'Leary après ma très chère Sibylle. J'avais ma superbe Boursoufflette toute rose  trop « kiki » sur mes épaules. Je la protégeais comme âme qui vive, assurément, n'était pas né celui ou celle qui ferait du mal à ma boule de poil d'amour. Nous arborons elle et moi le même et parfait sourire niais qui nous sciaient à la perfection.

Elle fredonnait également, elle était véritablement trop kiki comme petit être ! J'avais dans mes mains un délicieux cupcake que Luna m'avait offert généreusement un peu plus tôt et que je savourais laissant tomber quelques miettes sur mon uniforme. Je donnais aussi des petits morceaux à Ivy. Elle? Elle était en train de se régaler lorsque par le plus grand des hasards je tombe sur une sacrée jolie vipère. Je dois avouer que les serpents m'intimidais. Mais je n'aimais pas les Greengrass, surtout la plus petite, elle perdait un temps fou à descendre Ronald. J'avais décidé de l'embêter aujourd'hui. De la suivre dans un tout premier lieu et enfin de l'imiter dans chaque geste qu'elle faisait ! Ahaha ! Elle se lasserait avant moi la nouille ! Alors que, Astoria levait un doigt je l'imitais non sans un air de moquerie très enfantin, n'était pas né celui qui humilierait mon Ronron d'amour de cœur cœur love ! Je répétais aussi tout ce qu'elle disait ! La suivant pas à pas ! Quand je le voulais j'étais un parfait boulet. Alors ma petite serpente, qui est plus chieuse que l'autre ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Astoria Greengrass
Elève
Astoria Greengrass

Localisation : Poudlard
Emploi/loisirs : étudiante -

elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Empty
MessageSujet: Re: elle a les yeux revolvers ... Astoria [ RP Libre ]   elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Icon_minitimeLun 15 Avr - 18:01


Elle a tiré la première !



Avec des si, on pouvait refaire le monde, mais pas les gens. La débilité humaine devait sans doute se léguer dès la procréation. C'est qui pourrait donner une excuse à cette pauvre Lavande Brown. Les gloussements se firent entendre, Astoria resta de marbre. Répondre à une telle provocation reviendrait à lui donner raison, surtout à sa stupidité légendaire. À vrai dire, cette sang-impure avait rapidement été pris en horreur par la serpentard. Elle, qui se faisait un malin plaisir de critiquer les Weasmoche, se retrouva avec une sangsue sur le dos. À son plus grand déplaisir, ou bien à son plus grand plaisir, elle-même ne savait pas comment le prendre. Brown allait être son jouet pour un bon moment.

Son regard, si clément, se montra plus dur. Ses maudits gloussements infantiles et niais la rendaient folle. Elle les définissait comme des fées de foire, enfermées dans une cage, que l'on cherche à titiller. Merlin, si son père voyait ça, ses fées se retrouveraient rapidement réduites en cendres. Un sourire mesquin gagna ses lèvres. Se tenant davantage droit, elle continua à arpenter les couloirs. La patience est un atout, quand le serpent attaque sa proie. Il attend soigneusement que celle-ci baisse sa garde. La morsure en est fatale, mais le ridicule dont faisait preuve Brown est bien pire. Même si, elle était sujette de moquerie, la sorcière la laissa à son propre jeu. Cette garce se laisserait bien de ce petit jeu ! Dans sa mémoire, la brune rechercha les informations pouvant blesser l'orgueil de sa victime de choix. Brown était jalouse de la sang-de-bourbe. Mais les bruits de couloir voulaient que cette dernière se soit bien rapprochée de ce tendre Weasmoche. Pauvre petit cafard, elle allait réduire en miette le petit cœur de la boufondor.

Greengrass prit un malin plaisir a tourné dans l'enceinte de l'établissement. Ses nuisances de gloussement lui tapaient davantage sur le système. Ses pas se firent légèrement plus rapides. Puis, au dernier moment, elle s'arrêta de marcher. La vue du banc lui donna une merveilleuse idée, elle s'installa dessus, ses doigts fins et délicats ouvrirent soigneusement les pages, pour un semblant d'étude. Enfin, une voix presque délicate en sortie.

- Ah ce que je vois, tu ne te passes pas de ma personne ; annonça-t-elle avec ironie. Te suis-je de si bonne compagnie pour que tu me fasses horreur de ta présence ? Il ne faudrait pas que Weasmoche se montre en difficulté, tu ne serras pas là pour le sauver. Oh ! Pardon ! J'avais oublié que Granger se montra de bien meilleure compagnie.

Elle retint un sourire narquois. Ses iris bleus se levèrent vers cette pauvre fille, pour observer ce magnifique visage se décomposer au nom de "Granger". Oui, Astoria était au courant pour l'amour que portait Bronwn à Granger. Les bruits de couloir sont souvent véridiques et vérifiés. Enfin, surtout celui-là !

- Il paraîtrait même que Weasmoche et la sang-de-bourbe se sont rapprochés ses derniers. Le triangle amoureux ne fonctionne jamais, ma chère, tu devrais le savoir. Je ne voudrais que cela te brise le cœur ; rajouta-t-elle avec un petit minois faussement sympathique.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Empty
MessageSujet: Re: elle a les yeux revolvers ... Astoria [ RP Libre ]   elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Icon_minitimeMer 17 Avr - 11:51


Elle a le regard qui tue...

Plus Astoria se refermait telle une huître sur elle-même et plus j'arrivais à prendre plaisir à la harceler. Les serpentard se pensaient tellement supérieur que j'avais dorénavant l'envie de les réduire en bouillie. Après tout, le pouvoir de la lune me transformerait en licorne cette nuit et j'aurai toute la force nécessaire mentale pour m'assurer que mes neurones ne soient pas infectés d'ombres.

Vous savez que j'étais une enfant particulièrement créative, n'est-ce pas ? J'aimais beaucoup l'idée de pouvoir m'imaginer mes mondes à moi. Blue, ma Licorne de nuit, m'adorait et nous nous câlinions dans mes rêves. C'était elle, la fée dont parlait Astoria ? Il ne faut pas les réduire en cendres, ce n'est pas très très gentil, en plus les fées elles sont si jolies, comment pouvoir tuer ces beautés ? Non, je ne pouvais croire en l'âme si noire d'Astoria et même si à ses yeux je me ridiculisais, je m'en moquais pas mal.

Autrefois, avec les paroles de la brunette, j'aurai pris mes jambes à mon cou et j'aurai probablement hurlé en serrant mon poing en bouche, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. La force des licornes, des fées, des lutins, des nains et des lucioles me donnaient le courage d'avancer et d'affronter même la pire espèce. Astoria n'avait rien d'original, elle n'était pas la première à vouloir dénigrer mon amour pour Ronald, mais je ne comptais pas la laisser faire.

Au fil des années, j'avais compris pourquoi j'avais été envoyé chez Gryffondor. A la provocation d'Astoria, malgré mes nerfs à vif épreuve, j'haussais les épaules ne lui offrant aucune satisfaction d'exposer ma souffrance, je souffrais en catimini.

-Ma chère je venais simplement te dire que ta manucure était imparfaite. C'est si contrariant pour une personne de ta classe.

Mon sourire s'accentuait tant elle tentait de me manipuler. Je roulais alors des yeux sans cacher mes expressions d'agacements.

-Je ne suis pas en couple avec Ronald et Hermione n'est rien d'autres que sa meilleure amie, que veux-tu que je fasse de ton information aussi mauvaise qu'infondée ? Que je me frotte les aisselles avec ? Allons ma douce, tu vaux bien mieux que ça.

Dis-je dans un éclat de rire en lui tapotant la tête, je n'allais certes pas lui faire le plaisir de me mettre à hurler, même si, dans la journée cette garce de Granger allait être suivie. Ronald était mon époux, mon futur époux et c'était non-négociable.




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Astoria Greengrass
Elève
Astoria Greengrass

Localisation : Poudlard
Emploi/loisirs : étudiante -

elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Empty
MessageSujet: Re: elle a les yeux revolvers ... Astoria [ RP Libre ]   elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Icon_minitimeJeu 18 Avr - 19:19


Elle a tiré la première !



La sorcière manqua un rire, aussi horrible qu'il soit. Brown allait entendre son rire, si une retenue ne l'avait pas prise au dernier moment. À sa première réponse, son regard se fit amuser. Sa manucure, ses ongles étaient parfaits. Il n'y avait pas besoin d'ajouter de superflu pour en attirer la gente masculine. Dans le fond, ce sang impur avait une liberté, celle d'aimer qui elle voulait et accusant ses propres choix en supportant les différents regards des autres élèves. Pour Astoria lui semblait tellement plus facile supporter des regards de haine que des regards de compassion. Compassion ... Qu'est-ce que ce mot voulait dire déjà.

Lorsque la pointe d'agacement se montra chez la bouffondor semblait s'être prise à son filet une fois de plus. 1 - Attirer sa victime : Astoria venait de le faire. 2 - l'enrôler : la serpentard était en train de préparer le terrain. 3 - l'achever : c'était la cerise sur le gâteau, cette partie-là était bien la meilleure des sensations.

La brune prit un air faussement choquée avant de finir par un air complètement sérieux. Si cette bouffondor ne la croyait pas, alors ses yeux n'avaient pas menti.

- Et bien, peu m'importe de ce que tu peux faire de mes informations. Mais je peux t'assurer que les voir ensemble, mes yeux n'ont pas menti. À moins que ce n'a été qu'un cauchemar éveillé , ce qui m'étonnerait. Un roux comme un Weasmoche ne passe pas inaperçu et encore moins en présence, seul, de Granger. Cette sang de bourbe... Ah. Argumenta-t-elle complètement crédible . Et tout, l'établissement est au courant pour ton accroche pour Weasmoche . Sincèrement, la discrétion n'est pas ton fort ma chère, tu devrais davantage le travailler pour avoir un peu plus d'informations, peut-être même que tu pourrais séduire ton ... Tendre Bouffondor . Si, tu rendais tes cheveux un plus disciplinés, ton regard en serait mis beaucoup plus en avant. Conseil d'un sang pur. Un regard contrôlé et maîtrisé vaut trois fois plus qu'une simple manucure.  


La pointe d'ironie l'avait gagné en prononçant avec "tendre Bouffondor". Sa condition, la serpentard l'avait mise de côté. Elle en avait même haussé les épaules à ses paroles  " Allons ma douce, tu vaux bien mieux que ça" . Ce commentaire complètement stupide passa très rapidement d'une oreille à une autre , surtout venant d'un sang mêlée comme elle. Greengrass ne voulait rien entendre, du moins en apparence. Ses soucis étaient plus importants que des amourettes avec des garçons, ou des pleurnichards s'apitoyant sur leurs sorts.

- Tu n'imagines pas le nombre de plaintes que mes douces oreilles peuvent entendre lorsque l'on est aussi discret. Dit-elle sur un ton neutre . Prends en note, Brown. Et tu ne me serais plus un jouet intéressant, si ton état mental en était dévasté. Je te conserve un peu des mauvaises nouvelles. Ne vaut-il pas mieux que je te l'annonce plus tôt que de l'apprendre que trop tard ? Ça te donnera plus de raison de me détester !

Astoria se leva de nouveau dans le but de laisser en plan cette pauvre fille. Son état de nervosité monterait d'un cran avec ses informations, la sorcière en était sûr. Son jouet prendrait à l'hameçon, et là, se sera la chute. Limite, elle en sera encore plus amusée après un coup de maître pareil. L'orgueil était l'un de ses défauts, mais perdre l'un de ses jouets l’embêterai un peu quand même. Ne pas avoir de distraction dans la journée, cela se résumera par une journée sans commentaire méchant, donc une journée trop calme.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Empty
MessageSujet: Re: elle a les yeux revolvers ... Astoria [ RP Libre ]   elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Icon_minitimeJeu 16 Mai - 19:54


Elle a le regard qui tue...


Astoria m'affectais presque mais pas dans le sens où elle le pensait, tous pensaient que j'étais faible parce que j'étais de Gryffondor, mais le courage de mon cœur valait tellement plus que la haine de tous les serpents réunis. J'étais une jeune adolescente heureuse et épanouie, la moquerie ne m'atteignais pas. Les serpents étaient trop crédules pour pouvoir être intelligents et s'adonner à des activités autre que de rabaisser sans cesse les gens, inutilement. Pourtant, les arts, qu'ils soient littéraires, artistiques... Avait une certaine passion pour moi. Et je ne comprenais pas, qu'on puisse perdre son temps à être gratuitement méchante, qu'en gagnait t'on? Toutefois si Astoria avait un sourire à me rabaisser, je n'avais pas d'égo à satisfaire alors je pouvais bien lui offrir quelques minutes de bonheur, en laissant imaginer mon chagrin déteindre sur ses dires, si cela pouvait l'apaiser. Oui, j'étais beaucoup plus gentille qu'on ne pouvait le penser, ma seule véritable ennemie était Hermione, les autres n'étaient que des pions sur un échiquier...

-Tu sais Astoria, je pense que ça serait bien de respecter les noms de famille, Ronald ne se moque pas du tien lui, et pourtant il y aurait des jeux de mots à faire, en plus, vous n'êtes même pas originaux, vous avez tous le même pseudo. Qu'il soit roux, blond ou brun, c'est ce qu'il a dans le cœur qui compte et que j'aime. Si tu n'es pas capable d'ouvrir ton cœur de la même façon, je suis très triste pour toi.

J'étais sérieuse. Très. Comment pouvait-on se forcer à aimer quelqu'un pour faire plaisir à ses parents  à l'époque d'aujourd'hui ? C'était révolu et fort kitsch. Je ne voulais pas exploser, je voulais être une jeune fille compréhensive et montrer à Astoria que ses piques ne m'affectais pas, même si j'avais toujours peur qu'Hermione ne me vole celui pour qui mon cœur battait chaque jour.

-Mais, je ne comprends pas l'intérêt de cacher ses sentiments, pourquoi faudrais-t'il en avoir honte ? Je n'ai rien à prouver à qui que ce soit, c'est vrai que je suis amoureuse de lui, et alors ? Ca va empêcher quelqu'un de dormir?(A part la godiche née moldue).

Pauvre Astoria, Si d'autres étaient touchable ce n'était pas le cas. Je me permettais même de prendre une mêche de cheveux de la brune pour commencer une tresse. Il fallait faire attention dans les écoles les poux se baladaient, on était jamais trop prudent. Jouant avec 3 brins de sa chevelure, je l'écoutais, bien décidé à ne surtout pas rentrer dans son jeu.

-Si ça te soulage, je peux toujours faire semblant de te détester, et je peux même me mettre à pleurer si c'est ce que tu veux, car ta haine inexplicable envers moi et Ronald montre bien que tu es malheureuse, ceci dit ne t'en fais pas, avec moi ton secret est bien gardé.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Empty
MessageSujet: Re: elle a les yeux revolvers ... Astoria [ RP Libre ]   elle a les yeux revolvers ... Astoria  [ RP Libre ] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
elle a les yeux revolvers ... Astoria [ RP Libre ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier jour avec sa guitare
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» LA GOCHE HAITIENNE A-T- ELLE ECHOUE SELON D'ABEL J SIMON ???//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Poudlard :: Intérieur :: Hall, toilettes, couloirs et autres-
Sauter vers: