Harry Potter RPG
 

Partagez
 

 [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.

Aller en bas 
AuteurMessage
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Empty
MessageSujet: [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.   [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Icon_minitimeVen 22 Fév - 23:47

Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.

Le temps s'adoucissait légèrement, la neige n'était plus et l’ensoleillement s'étirait peu à peu sur le soir. Scabior paressait, allongé sur un banc en pierre parce que la rosée avait gelé l'herbe rase du parc et que même lui n'était pas insensible au point de résister aux morsures de la glace. Si le parc était plutôt calme, quelques élèves courageux se trouvaient ici et là à profiter des magnifiques rayons encore froid qu'offrait le soleil, il fallait dire qu'en écosse le beau temps savait se faire suffisamment désirer pour qu'on l'apprécie même lorsqu'il était imparfait. Mais malgré cette timide animation, le sorcier le plus méprisé du château (après Rogue et Rusard toutefois, il lui restait une marge de progression non négligeable), était relativement seul dans son coin, comme si les gamins sentant son aura malveillante préféraient encore s'agglutiner du côté du saule cogneur que de lui-même. Scabior n'était pas ce qu'on pouvait appeler un grand sensible, mais il souffrait parfois de cette solitude qui le laissait à distance de tout. Ce n'est pas qu'il rêvait de partager de grandes amitiés, il avait déjà Fenrir et Cerys pour ça, mais étant d'un naturel bavard, une conversation quelle qu'elle soit lui manquait parfois.

Seul dans cette zone du parc, une de ses jambes pendouillait dans le vide tandis qu'une autre était repliée sur le banc. Il levait au-dessus de ses yeux un anneau en or jaune et serti de diamants, « négocié » quelques jours plus tôt dans une bijouterie moldue pour la modique somme d'une pièce d'or de farfadet. Il avait toujours le collier assortit rangé dans sa poche, mais les boucles d'oreilles, elles, avaient déjà été perdues, l'une dans des paris foireux, la seconde dépensée en mauvais alcool qui avait repu le foie de plus d'un malotru. Scabior était comme ça, l'argent lui brûlait les doigts. Puisque personne ne venait briser son ennui, il s'était laissé absorber par le brillant de l'or et chantonnait dans un murmure distrait.

- ♫ 1, 2, 3
Nous irons au bois
4, 5, 6
Écarter tes cuisses
7, 8, 9
Notre amour tout neuf
10, 11, 12
Virera au rouge. ♪


Le temps d'un silence et il répéta le couplet légèrement modifié par ses soins. Le rafleur, aussi étonnant que ça puisse paraître, était doté d'une voix plutôt douce pour un cœur aussi noir et il chantait incroyablement juste. Une mélancolie transparaissait dans chacune de ses notes qui auraient presque pu faire passer les paroles pour un pamphlet poétique. Grâce à un autre de ses talents, du genre olfactif, il n'eut pas besoin de se taire ni même de détourner le regard du bijou pour percevoir une présence osant se rapprocher de son refuge.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Empty


MessageSujet: Re: [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.   [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Icon_minitimeJeu 7 Mar - 15:28


1,2,3 Nous irons aux Bois



L
a nuit laissait tomber lentement son voile, éteignant tout signe de vie, marquant lentement les reflets du lac noir par quelques couleurs encore bien trop chaudes pour en siffler la noirceur tandis que la forêt déjà sombre se vêtissait d'un voile beaucoup plus profond.  Daphné avait toujours adoré la noirceur de cette forêt, lieu renfermant bien des mystères mais surtout de nombreux dangers dont pourtant elle ne craignait rien. Il était difficile de faire craindre quoi que ce soit a l'aînée des Greengrass qui depuis son plus jeune âge avait été amené à affronter bien plus de choix qu'un sorcier dans toute sa chienne de vie et bien qu'elle rebutait bon nombre de sorciers et de tout âge, elle y retrouvait une certaine sérénité que beaucoup percevaient comme malsaine. La noirceur qui cohabitait en ces lieux lui offrait quelque chose d'apaisant, quelque chose qui n'était donné qu'a peu de personnes la connaissant. Du moins la connaissant vraiment.

Daphné était douée en manipulation, bien plus encore que cela, elle savait se servir de tout ce qui pouvait l'entourer, à commencer par sa propre personne pour parvenir à ses fins, et si on pouvait la catégoriser comme tortionnaire ou sadique, elle parvenait toujours à se sortir des situations avec une facilité déconcertante ce qui la rendait finalement plus dangereuse encore qu'elle ne paraissait. Qui pourrait se méfier d'une jolie petite blonde, dont la plastique reflétait une forme de perfection pour certains et dont les yeux pouvaient se montrer si perçant que perturbant. Un joli minois qui pourtant cachait bon nombres de pensées, bon nombres d'insanités ou de dangers.

La nuit avait finalement terminé de déposer son voile, laissant flotter dans l'air une certaine charge electrique. Le parc était bien souvent lieu d'amusement, mais à la nuit tombé, il laissait bien souvent place au silence dérangeant, rejoint par quelques bruissements non familiers à l'approche des troncs. Les élèves devaient être dans leur dortoir, sifflait elle mentalement à elle même tandis que ses pas la guidait calmement vers quelques endroits reculés proche du lac noir. Si elle haïssait l'eau pour bien des raisons passées, elle n'en trouvait pas moins fascinant chaque remous, aspirant alors les quelques rayons lunaires à un mouvement qui se voulait régulier et apaisant.

Tandis qu'elle s'approchait du banc le plus éloigné du château, mais le plus proche de son lieu de prédilection, son regard fut attirer par un léger scintillement, reflété par la lune. Il ne lui avait fallut que quelques secondes pour sortir sa baguette, pointant le dit objet afin qu'il ne s'arrache à son propriétaire et qu'il ne vienne attiré dans sa main. Tandis que son sourcil se levait a la vue de la bague, il n'avait fallut alors que quelques pas supplémentaires et quelques murmures encore audible de ce qui ressemblait à une chanson, que Daphné compris à qui elle venait de subtiliser l'anneau. Un léger sourire se glissait à ses lèvres, sourire qui ne semblait pas faux, mais ne sonnait pas pour autant comme juste tandis qu'elle terminait les quelques pas qui l'éloignait du banc sur lequel Scabior s'était précédemment installé.-




-Des attentes maritales ?


Murmura t'elle le sourcil relevé, tandis que son regard se plantait sur l'homme face à elle, glissant habilement entre ses doigts l'ovale avec lequel elle jouait à présent. Bien qu'elle se doutait déjà dans la réponse, ce n'était pas sans un certain amusement qu'elle s'y intéressait, quelque peu ravie de retrouver un visage familier dans ce qui lui semblait un lieu emprunt à bien des pensées.








Revenir en haut Aller en bas
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Empty
MessageSujet: Re: [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.   [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Icon_minitimeJeu 7 Mar - 19:26

Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.

- ♫ 1, 2, 3 
Retournons au bois 
4, 5, 6
Une lame j'y glisse
7, 8, 9 
Je serai bientôt veuf 
10, 11, 12
Ton corps sous la p'louse. ♪


Il s'interrompit et fronça les sourcils alors que le bel anneau, promesse d'amours éternels, lui échappait des doigts. Il tira juste assez sur ses abdos pour se redresser et apercevoir la tête blonde qui avait osée lui voler son précieux.

- Des attentes maritales ?


- Pas en ce moment et j'ai promis qu'on ne m'y reprendrait pas une quatrième fois. Les sentiments sont beaucoup trop filants pour parier dessus, retiens ça.


Il se redressa tout à fait pour s'asseoir sur le bord du banc de façon un peu plus usuelle. Il avait l'air détendu, mais son regard ne cessait de loucher sur la bague de fiançailles. Ça faisait des mois qu'il n'avait pas vu la chapardeuse du jour, pas depuis la dernière fois qu'il l'avait croisé chez ses parents, des êtres malfaisants, mais d'une simplicité déconcertante. Scabior savait y faire avec ces gens-là, quelques flatteries, un semblant de soumission et vous rentriez dans leurs bonnes grâces à la vitesse d'un vif d'or, accumulant autant de gallions que d'informations dans leur sillage, de quoi retourner sa veste en un instant si le besoin s'en faisait sentir. Les Greengrass voulaient le pouvoir et se sentir supérieurs, rien de plus, mais leur fille était d'une tout autre perfidie, il l'avait su dès la première fois qu'il avait croisé son regard, attiré d'abord et comme tant d'autres par sa silhouette harmonieuse et ses jolis cheveux blonds.

- Des espoirs de demandes ?


Lui renvoya-t-il ironiquement et plaignant mentalement l'idiot qui se laissera mettre la corde au cou, encore qu'il ignorait s'il devait surtout le plaindre pour les beaux-parents ou pour le caractère bien trempé de la demoiselle.

- C'est pas un jouet pour les poufsouffles, rends moi ça maintenant.

Et il tendit sa mimine pour récupérer le diamant, attendant qu'elle coopère bien entendu. Sinon...
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Empty
MessageSujet: [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.   [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Icon_minitimeLun 11 Mar - 20:25

Bouffondor : Animal pas en voie

d'extinction, à éradiquer.





-Une quatrième fois ? L'espoir fait vivre ou l'ennui. Je suppose que suivant le contexte et bien... le résultat est le même. L'amour et tout ce qui s'y atèle est inutile, mais je ne t'apprends rien et l’intérêt de ce sujet m'échappe totalement.

Continuant de faire tourner l'anneau entre ses doigts plus qu'habilement, Daphnée se vit hausser un sourcil quand il évoqua la simple idée qu'elle puisse un jour se marier. Un mariage d'amour ? Un sourire quasi imperceptible se glissa sur le coin de sa lèvre tandis qu'elle s'arrêtait dans le maniement de son jouet glissant sur lui un regard aussi froid que de l'azote. Elle fit quelques pas encore et rejoignis le bord du banc ou celui ci était installé pour en faire de même tandis qu'elle n'avait toujours pas relâcher le petit cercle dont la brillance n'avait de confirmation de sa qualité reprenant ce petit jeu auquel elle s'était attelée quelques instants auparavant. Si la jeune blonde appréciait plus que tout se confronter à sa noirceur dans de tels lieux bordés d'une solitude certaine, un peu de compagnie ne lui déplaisait jamais. D'autant plus qu'elle appréciait celle ci. Il fallait dire qu'il n'en avait pas toujours été ainsi. Les premières fois où cet homme c'était présenté au manoir, il s'était vu donné une forme d'obéissance qui avait clairement répugné Daphné, avant de se saisir de la situation et de constater qu'en réalité, il se jouait de ses parents. Ce ne fut d'ailleurs qu'après plusieurs rencontres qu'elle s'était autorisée à un quelconque partage verbale, contrainte de constater qu'il n'était pas de mauvaise compagnie. Ces discussions s'étaient alors multipliés jusqu'à en devenir une certaine forme non déplaisante et beaucoup plus habituel.

- Des espoirs de demandes ?

- Idiot serait celui qui s'y risquerait figure toi. J'ai bien trop de projets pour ne serais ce que penser à ce genre d’imbécillités. Sans offense évidemment.

Un léger sourire fit alors enfin son apparition à la commissure de ses lèvres, tandis que le reflet des quelques rayons lunaires offraient à son regard un grain plus intense. Secouant légèrement la tête, ses cheveux glissant de part et d'autre de ses hanches elle redressa la tête, inspirant alors l'air frais de la soirée tandis qu'elle reposait ensuite plus sérieusement son regard sur lui. Qui 'ignorait encore que les sangs purs avaient des coutumes bien particulières quand aux mariages et si certains ne s'y vouaient plus, il n'était pas sans ignorer les plans que pouvaient avoir ses parents à son égard. Terminant ainsi le sujet qui s'était jusqu'alors voulu ironique, elle plissa les yeux, renfrognant légèrement son nez, son regard se faisant alors plus mauvais qu'il n'avait été jusqu'à présent.


-Ne me compare jamais plus à une sous espèce telle que les Poufsouffles si tu comptes récupérer ce bijou au fond du lac.

Sa voix, subitement beaucoup moins douce, elle n'avait pas eu le moindre mouvement ou recul marquant qu'elle s'apprêtait à jeter cet anneau d'une façon ou d'une autre. Son geste, se fit alors rapide, et glissant entre son pouce et son index elle referma la main pour en enfermer l'objet de convoitise du brun, tandis qu'une certaine tension se lisait très facilement dans l'air. Daphné n'avait peur de rien, ni de personnes, du moins c'était l'éducation qu'elle avait toujours eu et en parfaite manipulatrice elle n'avait jamais rien laissé paraître de ses craintes, alors ce n'était certainement pas dans une situation similaire qu'elle allait se laisser insulter avec une telle gratuité. Elle ne sortit pourtant pas sa baguette et sa voix bien que glaciale n'avait rien d'agressive bien au contraire, elle était parfaitement calme et détendu. Elle s'approcha quelque peu de lui, plantant son regard dans le sien sans mal, tandis que son buste n'était plus qu'a quelques centimètres du sien.

-Retente gentiment, qui sait, je pourrais être plus tolérante et te le rendre.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Empty
MessageSujet: Re: [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.   [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Icon_minitimeMar 12 Mar - 0:03

Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.

- Je dirais qu'il y a un intérêt certain du genre qui se passe en général à l'horizontal, mais ce n'est pas bien de parler de ces choses-là devant les jeunes filles en fleurs, parait-il. Tes parents n'apprécieraient pas.

Son ton ne laissait aucun doute sur l'ironie de ses propos qu'il accentua en posant un doigt devant sa bouche. Scabior était étonnamment franc avec la jeune fille, il la savait pas assez godiche pour croire en ses bobards habituels, même l'histoire du mauvais garçon ayant besoin d'un cœur assez pur pour lui permettre de retourner sur le droit chemin ne valait pas le coup d'être tenté. Et depuis qu'elle avait compris, sans le balancer pour autant, qu'il était aussi fidèle à ses parents qu'il l'avait été avec ses trois femmes, il avait tendance à jouer à peu près franc-jeu avec elle.

- C'est quoi l'adage déjà ? "Tout seul on va plus vite, à deux on va plus loin" ? Foutaise. Non seulement on va plus vite, mais surtout on a pas à partager ce qu'on gagne... comme cet anneau par exemple.


Il tenta de récupérer son bien d'un coup de patte en vain, il était pourtant presque sobre, en tout cas suffisamment pour ne pas voir double. Vu l'heure, c'était déjà pas mal. Il soupira et fouina dans sa poche pour sortir une feuille séchée de mandragore qu'il roula entre ses doigts puis qu'il porta à ses lèvres. Il sortit sa baguette qu'il rangea aussitôt la roulée allumée et commença à empuantir l'air d'une fumée noirâtre. Il se mit à pouffer dans sa barbe quand elle le menaça, c'est qu'à force d'être sympa la petite avait dû sous-estimer l'homme assit à ses côtés. Scabior n'avait peur de rien, vraiment de rien, et se foutait de tout à commencer de lui-même. Il ne retira pas la cigarette de sa bouche pour lui répondre, crachotant un peu de fumée à chaque syllabe.

- Fais preuve de plus de civilité et peut-être que c'est toi qui ne finira pas au fond du lac.


Il retira alors sa roulée maintenue entre son pouce et son index et, malgré sa menace, te sourit de plus belle.

- Tu veux devenir rafleuse ? Première leçon, ne pas se vanter d'avoir volé quelqu'un quand il se tient à moins de 10 centimètres de toi, mon poussin.


Il avait presque envie qu'elle mette sa menace à exécution juste pour pouvoir répliquer avec la sienne. Quoi de mieux qu'un bain de 19h (?) improvisé en plein mois de février ? Mais peu certain que la gamine trouverait ça aussi amusant que lui, il lui laissa toutefois le choix. Il tendit à nouveau sa main, celle restée totalement libre.

- Je t'en offrirai un autre de bijou, quelque chose qui te siéra beaucoup plus. Et si au lieu de jouer les racketteuses, tu me parlais de tes grands projets d'avenir ne souffrant d'aucune compagnie ? Ton père n'a pas l'air d'être du genre à vouloir que ses filles aient trop d'ambition, j'me trompe ?

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Empty
MessageSujet: Re: [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.   [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Icon_minitimeMer 13 Mar - 18:42

Daphné Greengrass a écrit:
Bouffondor : Animal pas en voie

d'extinction, à éradiquer.





-Il est tellement vrai que tu ais besoin d'amour, de ressentir, de tendresse, d'un partage complémentaire et d'un bien être cohérent pour terminer dans son lit  ou dans le tien ?Non mais franchement tu comptes me faire gober ça ? On en parle de tes trois précédentes femmes ? Qu'est ce qui leur est arrivé ? Elles ont compris à quel point tu les aimais et ont fuis de trop d'amour ? A d'autres tu veux...  

Daphné soupira tandis que ses belles prunelles firent un tour sur elles même. A qui pensait il faire gober ce genre de conneries ?Evidemment son ironie n'avait pas échapper a la blonde, et son propre ton se marquait d'une pointe d'ironie très perceptible, ne faisant qu'en rajouter une couche quant à ce besoin stupide. Il était vrai que pour une jeune femme telle que Daphné bon nombre de personne aurait trouvé dommage qu'elle voit la vie de façon si morbide, pourtant, lorsqu'on la connaissait un temps soit peu, on devinait très facilement que ses ambitions se rapprochaient davantage de la solitude pour ne pas être affaibli d'une quelconque manière.

- C'est quoi l'adage déjà ? "Tout seul on va plus vite, à deux on va plus loin" ? Foutaise. Non seulement on va plus vite, mais surtout on a pas à partager ce qu'on gagne... comme cet anneau par exemple.

- Ah... il m'avait toujours semblé entendre " Tout seul on va plus vite, à deux on perd du temps.. enfin quelque chose du genre..

Le léger sourire qui habitait encore ses lèvres ne l'avait toujours pas quitté tandis qu'elle n'avait eu qu'un léger mouvement de recul pour éviter que celui ci ne s'empare du petit objet avec lequel elle jouait depuis quelques minutes à peine. Non, elle ne comptait clairement pas finir dans le lac et si très peu de monde le savait,si ce n'est personne, elle gardait un certain traumatisme quand à sa relation avec l'eau, dès lors que celle ci dépassait ses épaules. Daphné redressa la tête pour pousser un profond soupir à ce simple souvenir qui la laissa penaude quelques secondes à peine avant de revenir à la réalité. Elle tourna alors la tête vers le brun, dont les lèvres recrachaient une fumée épaisse traduisant aisément ce qu'il était entrain de fumer. Elle redressa la main et l'ouvrit, dévoilant de nouveau le petit anneau dont la sobriété n'était autre qu'une lueur dans la nuit.-  


-Puisque tu sembles y tenir... récupère le, mais fais moi plaisir et oubli l'idée même de m'offrir un truc pareil. Il est particulièrement laid

Raffleuse ? venait il vraiment de songer un seul instant que cet 'emploi" lui conviendrait ? Elle n'y avait jamais véritablement songer, mais en réalité en dehors de la mort de son paternel qui devrait se faire de ses propres mains, elle n'avait pas véritablement penser à quoi que se soit. Peut être ne se voyait elle pas vivre aussi longtemps ? Ou alors le simple fait que tout était toujours calculé la concernant elle n'avait simplement plus fait attention à ce qu'elle pourrait vouloir elle même. Le sourcil relevé a cette énonciation Daphné secoua négativement la tête comme si cette pensée était frivole. Que gérait elle parfaitement ? Un peu tout.. à dire vrai Daphné était une élève modèle dans son genre, elle obtenait d'excellentes notes partout, mais dépassait l'entendement quand il s'agissait de réaliser des soins, pourtant elle n'avait pas l’étoffe d'une médicomage et prendre soin des autres n'était clairement pas son truc. Alors qu'il la questionnait sur son possible avenir et désir de projet, mais il n'avait pas tord sur un point, son paternel n'avait quand à lui aucunes idées de l'ambition dont elle pouvait faire preuve.

-Tu as parfaitement raison. Il me prends pour une petite blonde écervelée et je reconnais que je joue ce rôle à merveilles. L"idée même qu'une de ses filles puissent réfléchir autrement que par ses dires lui est complètement impossible.Il ne me prends pas suffisamment au sérieux si tu veux tout savoir sans parler des menaces que j'ai pu lui profiler sans pour autant qu'un soupçon raisonnable ne vienne heurter sa débile petite tête..Mais ce ne sera qu'avantageux le jour ou je serais suffisamment forte. Ce jour là, je le tuerais. Sans la moindre once de pitié.

Les paroles de Daphné auraient pu choquer n'importe qui, beaucoup auraient pu les utiliser contre elle, mais tout comme Scabior en faisait preuve devant elle, elle se devait d'avoir une certaine franchise et dans le pire des cas il le répéterait à son père qui en dehors de la dénigrer il ne la prendrait pas au sérieux alors en soit, cela ne lui apporterait rien de plus qu'une information supplémentaire. Elle haussa ensuite les epaules, le regard posé sur le reflet de l'eau qui semblait s'agiter un peu plus loin sous les rayons lunaires à présent unique source de lumière en dehors du bout de son roulé qui s'allumait doucement chaque fois qu'il en emplissait ses poumons.-

-Pour la suite j'aviserais. J'ai tout mon temps.

Elle pencha alors la tête vers lui, tandis que son regard s'était clairement radouci et qu'elle ne laissait de nouveau apparaitre rien d'autre. Si pendant quelques secondes sa détermination s'était clairement lu à travers son regard, c'était une simple jeune femme a présent.

-Garde chasse à Poudlard hein ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Empty
MessageSujet: Re: [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.   [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Icon_minitimeSam 16 Mar - 20:45

Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.

- Que veux-tu, je suis un coeur tendre au fond, dit-il en haussant les épaules, l'air goguenard. Non, non, elles n'ont pas fui.

Il prit la dernière bouffée dans le centimètre restant de sa roulée puis jeta ce qu'il en restait devant lui. Il souffla la fumée et se tourna vers toi, posant son menton contre ton épaule sans appuyer afin que son murmure ne soit entendu que de toi. Il y avait des oreilles partout dans cette saleté d'école.

- La mort me les a arrachée avant qu'elles aient le temps de fuir.

Il la regarda d'un air triste, se détacha et lorgna à nouveau droit devant lui. Il leva alors sa main à hauteur de son regard, laquelle avait récupéré la bague de fiançailles. Il observa l'anneau sertie d'un gros diamant lui-même entouré de 4 plus petits, ses yeux allaient et venaient de ce dernier à la serpentarde, une petite moue contrite sur le visage.

- "Particulièrement laid" ? Vraiment ? Merde, je l'ai choisi moi-même...

Il était peut-être laid, mais il valait surtout un paquet de gallions, de quoi payer ses conneries pendant un bon mois, facile. Il lui jeta un dernier coup d’œil méfiant et décida finalement de le ranger dans sa poche avant que quelqu'un d'autre ne le remarque.

- C'est quoi ton genre de bijoux ?

Histoire de se remettre à la page... Il l'observa et l'écouta docilement, du moins en apparence. Derrière son calme, il inspirait chaque émotion gagnant son ascendant tour à tour sur les autres : peine, sarcasme, colère. Surtout de la colère. Il resta silencieux, penché en avant, les mains jointes sur ses genoux, quelque part dans son esprit s'imposait à nouveau l'image de Cerys, bien des années plus tôt. Il laissa le silence planer encore quelques secondes avant de soupirer bruyamment.

- Ouais, garde-chasse. Ça paye pas de mine je sais, ça paye pas tout court d'ailleurs, mais c'est tranquille et puis j'adore les gosses (non). Ça m’entraîne pour quand j'aurai les miens ! D'ailleurs, tu me rappelles quelqu'un, une fille que j'ai connue il y a pas mal d'années maintenant, elle devait à peu près avoir l'âge que tu as aujourd'hui. Une blonde aux yeux tellement bleus qu'on dirait qu'on a emprisonné tout un océan dans ses rétines, toute jolie comme toi qu'elle était. Ses parents non plus ne la soutenaient pas beaucoup. Quand elle a disparu, je crois pas qu'ils l'aient cherché ne serait-ce qu'une journée, ils ont simplement fait comme si elle n'avait jamais été là. Certains parents préféreraient encore savoir leur progéniture morte plutôt que de les laisser faire leur propre choix. C'est triste hein ?

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Empty
MessageSujet: [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.   [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Icon_minitimeLun 18 Mar - 14:03

Bouffondor : Animal pas en voie

d'extinction, à éradiquer.





Était il franc ? Lui parlait il véritablement de sentiments ? D'amour ? Son sourcil se haussa quand il vint murmurer non loin afin qu'aucunes oreilles malvenues ne viennent écouter la conversation qu'ils partageaient en cet instant. Elle en fut presque surprise, si la franchise était de mise entre eux, elle n'aurait jamais pensé qu'il puisse lui confier ce genre de détail. D'abord de par la personnalité de la jeune femme et ensuite de par l'intimité du sujet. Pourtant elle ne laissa rien transparaître et comme à son habitude se contenta d'écouter sans en faire le moindre commentaire. Que pouvait elle en dire ? Elle n'avait connu ça qu'une unique fois mais elle était jeune, pouvait elle véritablement comparé sa situation à la sienne ? Et puis, elle s'était toujours interdit d'y songer, ne serait ce que d'une pensée volatile alors pourquoi voudrait elle le faire à présent. Chassant chacunes de ses idées elle revint à la conversation quand il la questionna sur sa préférence de bijou.

-Fin... de préférence en or blanc.. ça donne quelque chose de plus élégant mais de plus attrayant aussi, pour la pierre c'est au choix, toute pierre se vaut, à condition d'être travailler, sertie. Elle doit être suffisamment grosse pour créer le désir, mais pas trop pour que ça ne devienne pas laid. Après je ne suis pas compliquée, enfin, comme beaucoup d'autres femmes.

Un léger sourire ironique se glissa sur ses lèvres tandis qu'elle se redressait pour étirer sa colonne vertébrale mise à mal contre le banc qui n'avait clairement rien de confortable. Il n'avait pas tord, garde chasse ne payait clairement pas de mine, mais en soit, c'était une occupation parmi tant d'autre et dans le fond, Daphné savait parfaitement qu'il ne s'agissait pas là de son unique emploi. Son sourcil se releva une nouvelle fois quand il vint évoquer une jeune femme dont elle n'avait pas la moindre connaissance mais dont l'histoire était assez similaire à la sienne. Enfin, à quelques différences prêts malgré tout.

- Penses tu vraiment que d'être effacé est plus difficile que d'être pourchasser ? Si elle est parti c'est qu'elle avait ses raisons, et je crois que je préférerais qu'on m'oubli plutôt qu'on ne me pourrisse. Enfin, la question ne se poserait pas, je ne compte pas fuir.

Si la fuite était inenvisageable c'était avant tout pour sa petite soeur, pour qui Daphné aurait donné sa vie. Son unique talon d’Achille, son unique faiblesse. Car bon nombre de sorciers noirs savaient ce que la famille Greengrass valait, de par la renommé qu'elle s'était construit mais aussi par son éducation stricte. Rien n'était surprenant alors d'imaginer ce qui se passerait si Daphné venait à disparaître. Pourtant cela ne lui avait jamais traverser l'esprit, pas même un instant. Daphné n'était pas le genre de personnes à fuir, bien au contraire, elle affrontait tout, parfois avec difficulté après tout elle n'avait que 16 ans mais jamais au grand jamais elle ne fuyait, pourtant, cela aurait été si simple...une solution claire mais choisie. Le choix ? l'avait elle déjà eu véritablement ? Quelque peu perdue dans ses pensées elle finit par tourner la tête vers l'homme dont la silhouette semblait parfaitement installé.-

-C'est la réalité. Dire que c'est triste serait chimérique. Même les meilleurs familles vivent dicter par des adages qu'ils se sont eux même imposé.C'est une connerie magistrale, un peu comme faire entrer autant de sang de bourbe dans ce qu'on nomme la meilleure école de l'histoire de la magie et pourtant c'est présent. Chacun estime sa vie à ce qu'il lui doit. Certains lui doivent plus que d'autres. Mais au final on en revient toujours au même point, on peut avoir toutes les conditions du monde pour vivre heureux, on ne fait de notre vie que ce qu'on souhaite en faire. C'est pas pour autant que ça marche comme ça, se serait trop simple, trop utopique, ton 'amie' à de la chance, beaucoup donnerait tout pour être juste oublier. D'autres pour être retrouver. Personnellement, la question ne se pose pas, être traquer ad vitam eternaem je n'en vois pas l'interêt. Autant supprimer le problème à sa source. Tu ne crois pas ?


Daphné ignorait s'il se prononcerait sur ce qu'elle disait. Une pensée bien philosophique de la vie. Peut être même trop, mais pourtant elle voyait véritablement les choses comme ça. Si les choses étaient triste, alors il y avait une raison, peut importe qu'elle soit dépendante ou non de celle ci. Mais si cette raison ne lui convenait pas, c'était à elle d'y remédier. C'était de là que lui venait la volonté de réduire son paternel à néant. Non pas qu'elle ne détestait pas sa mère tout autant, mais  celle ci n'avait aucun pouvoir sur la jeune blonde et le savait parfaitement.


-Enfin bref, tu disais vouloir des mouftards ? Vraiment ? Tu te vois l'esprit paternel ? Dans le monde dans lequel on vit... c'est plus du courage mais de la folie.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Empty
MessageSujet: Re: [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.   [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Icon_minitimeJeu 21 Mar - 19:48

Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.

Scabior mentait comme il respirait. Il fabulait tellement qu'il en venait à se perdre dans ses propres mensonges, le vrai du faux lui était parfois difficile à discerner surtout depuis qu'Azkaban était passé par là, détruisant un peu ce qu'il restait de son cerveau déjà détraqué de naissance. Mais vrai qu'il s'était marié 3 fois, vrai aussi que les épouses reposaient toutes six pieds sous terre, du moins c'est ce qu'il croyait. Est-ce qu'elles lui manquaient ? Franchement, la seule chose qui lui manquait parfois se limitait à une case (ou deux) et à un verre d'alcool, cherchez l'amour dans tout ça.

- Or blanc, c'est noté, dit-il en hochant la tête. Il la fixa ensuite à nouveau d'un air amusé. T'es sérieuse là ? Tu le penses vraiment ? Les femmes, pas compliquées ? Je connais rien qui soit plus alambiqué et incompréhensible qu'une femme, quoique... Parfois je me dis que les femmes ne suivent que leur cœur et que c'est peut-être pour ça qu'on est incapable de les comprendre.

Il haussa les épaules et laissa son regard divaguer à nouveau dans le vide. Scabior aimait vraiment les femmes, pas juste leur corps, mais tout ce qu'elles étaient. Leurs manies, leurs odeurs, leurs manières de se juger les unes les autres, leurs mots d'amour, leurs yeux perfides, leurs façons de s'abandonner comme leurs capacités à tout contrôler, leurs caresses, leurs faiblesses et leurs forces. Il les aimait vraiment mais comme on admirait le soleil et non comme on aimait une personne. Les femmes étaient tout ce qu'il n'était pas, ça les rendait aussi attirantes que frustrantes, ça faisait surtout d'elles des étoiles qu'il était incapable d'atteindre.

- J'ai pas dit qu'elle avait fui, j'ai dit qu'elle avait disparu. Est-ce vraiment une fuite quand on décide d'emprunter son propre chemin ? Elle s'est libérée et a décidé de ne plus faire que ce qu'elle veut. Crois-moi que vu ce qu'elle est devenue, elle est pas le genre à se faire pourchasser par qui que ce soit, répliqua-t-il une pointe de fierté dans la voix. Tourne-toi.

Il émit un mouvement de rotation avec son index pour dire de lui tourner le dos après avoir entendu les lombaires de la serpente craquer. Lui même fit craquer les jointures de ses doigts, ce qui n'était pas très engageant pour un massage.

- Elle veut que je supprime "le problème" à la source, comme tu dis. Acheva-t-il en sentant un frisson lui caresser l'échine en repensant à Cerys lui murmurant de tuer son père pour elle. Oui, pleins. Avec une maison en bord de forêt quelque part en Ecosse ou peut-être en Irlande. Un tas de marmots qui feront tourner leur mère en bourrique. Suffit d'emmerder le monde plus fort qu'il ne vous emmerde et alors plus rien n'a d'importance.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Empty
MessageSujet: Re: [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.   [Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Vicky + libre] Bouffondor : animal pas en voie d'extinction à éradiquer.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Lettre [libre]
» Une petite baignade [libre]
» Voie de l'Eglise
» Une feuille ... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Poudlard :: Extérieur :: Parc et saule cogneur-
Sauter vers: