Harry Potter RPG
 

Partagez
 

 Scabior & Heather. Au bout du rêve.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Fév - 8:47

Une rencontre vraiment très spécialeSelon les statistiques, il y a une personne sur 5 qui est déséquilibré. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon.Heather & Scabior

Le pauvre Scabior tomberait de haut s'il savait que je n'avais aucune autre intention que de le materner. Mais, j'imagine qu'il est dans la nature d'un prédateur tel quel que Scabior d'essayer d'avoir ce qu'il n'aura jamais.Car, entendons-nous bien, je ne le voyais que comme un potentiel ami. Un confident un copain de beuverie. Rien de plus. Je n'avais guère le temps que de me perdre dans une partie de jambe en l'air, surtout qu'à mes yeux, l'homme de mes rêves devra faire ses preuves et attendre bien sagement que mon mental soit prêt… Et ce n'était clairement pas pour ce soir !

-Comment pouvez-vous vouloir vous marier si vous ne savez même pas si vous êtes compatible ? Ça ne me regarde pas mais, ça me paraît risqué…

Les humains étaient trop obsédés par l'amour et le fait de construire une famille, une vie bien ordinaire, "réussir" diraient certains, pour moi c'était de la monotonie à l'état pur. Ces gens là m'ennuyaient. Mais chacun ses rêves et je ne briserais pas le rêve si tendre de mon nouvel ami, j'étais parfois cruelle, mais pas avec ceux que j'appréciais. Je l'écoute, il a visiblement besoin de vider son sac.

-On ne peut fuir le temps, vous savez ? Si vous souhaitez lui faire entendre raison, seul le temps le permettra, ne perdez pas espoir elle vous a dit oui après tout, n'est-ce-pas ? Tout se passera bien.

Quand je le vois verser une larme, je hausse d'abord un sourcil et je pose délicatement le revers de mes doigts sur celle-ci pour la sécher. Si j'avais su comment elle était arrivée, je lui aurai botté les fesses et il serait reparti en hurlant « KAI KAI KAI » la queue entre les jambes, que l'on se le dise ! En voyant sa main approcher, je la lui tapote maladroitement dans un doux sourire. Puis-je continue les hamburgers.

-Vous voulez bien prendre les bouteilles dans le mini bar s'il vous plait?

J'attends qu'il s'exécute, je termine le repas que je pose sur deux assiettes que j'amène sur le clic-clac les déposant sur la table basse. L'appétit vient en mangeant, je meurs de faim !

-Malheureusement, je ne peux pas vous aider mon ami, sur ce sujet… Je n'ai pas eu… Je veux dire… Je n'ai pas eu de petit ami….

Moment de solitude et de honte. Si j'étais Corail, je me serais enfouie dans ma carapace et je ne serai jamais réapparue. Je me tais dans un silence gênant. Je n'espère qu'une chose c'est qu'il ne se moque pas de moi.

-Je suis une intellectuelle et j'ai privilégié mes études, avant, je travaillais au ministère…

Ma tristesse s'envole et je sens une colère naître en moi. Je prends un verre de whisky pour en avaler le contenu d'un coup sec reposant bruyamment le godet sur la table. Je buvais comme un homme et alors ?

©️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeVen 22 Fév - 18:32

UNE RENCONTRE VRAIMENT TRÈS SPÉCIALE
Prenez un enfant et faites-en un roi
Couvre-le d'or et de diamants
Cachez-vous en attendant
Vous n'attendrez pas longtemps
Les vautours tournent autour de l'enfant  
•••

- Peut-être mais... l'amour est une aventure dans laquelle je me sens de me jeter ! Il faut savoir prendre des risques pour toucher les étoiles, pas vrai ?

Il fronça les sourcils, tu faisais une drôle de vendeuse en bijouterie, même lui savait qu'une bague de fiançailles s'offrait au moment de faire sa demande, et non qu'on cassait sa tirelire une fois que la dame avait dit oui. Procéder de la sorte faisait vachement pingre, même pour lui.

- Vous êtes bien placée pour savoir que je ne lui ai pas encore fait ma demande puisque c'est vous qui m'avait aidé à trouver l'anneau idéal...

Soudain, ça fit tilt dans son esprit. Bien sûr qu'elle savait, cette méprise n'en était pas une mais plutôt une énième perche qu'elle lui tendait ! L'inquiétude pour son couple, sa main venant essuyer sa larme pendant que de l'autre elle lui caressait les doigts, cette tendance qu'elle avait à le frôler pour un oui ou pour un non, la jolie robe, l'invitation à passer la soirée chez elle... elle était mure à point ! Il commença à avancer ses lèvres vers la jeune femme, mais il ne trouva que de l'air à embrasser. Il rouvrit les yeux et la vit de dos en train de déposer leurs assiettes sur la table basse. Et merde, elle était miro ! Il la rejoignit en faisant l'air de rien, balançant ses bras autour de son corps d'un air exagérément décontracté. Il ne s'avouait pas vaincu cependant !

Il était en train de servir deux verres quand la jeune femme lui donna le coup de grâce. Ainsi donc, elle n'avait jamais eu de petit ami parce que ça ne l'intéressait pas AVANT. Avant, et maintenant... Maintenant Scabiorgasme venait d'entrer dans sa vie ! Quant à cette histoire de ministère, elle l'intéressait à peu près autant que le cours du poussos en Tanzanie, aussi il ne perçut pas que son désespoir provenait uniquement de sa perte d'emploi. En plus, qui voudrait d'un boulot de bureaucrate quand on pouvait s'offrir le monde pour unique toit ? Lorsque Heather reposa son verre de whisky, le rafleur sûr de lui passa à l'attaque. Il lui prit la main tout d'abord.

- Je crois que vous avez raison, Hermione n'est peut-être pas faite pour moi, trop volage. Ce qu'il me faut, c'est une femme sérieuse, honnête, qui attend le bon pour faire don de tout son amour.

Il tira sur la main d'un coup sec pour ramener la moldue contre lui, pressa son autre main sur le bas de ses reins, ferma les yeux et approcha ses lèvres des siennes.
© 2981 12289 0

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeVen 22 Fév - 22:35

Une rencontre vraiment très spécialeSelon les statistiques, il y a une personne sur 5 qui est déséquilibré. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon.Heather & Scabior

-C'est sûrement vrai, mais encore une fois, je ne suis pas de très bons conseils…

Oops ? Mais c'était idiot d'acheter le bijou sans savoir si elle allait dire oui. Et si elle disait non… Il serait seul avec son anneau ? C'est trop triste. Et la tradition est insultante. Puisque je ne m'étais jamais penché sur la chose. Je l'ignorais et à vrai dire se n'était pas quelque chose qui me tracassait réellement.

-Ah oui, oui bien certainement. …


[…] Non, mais, sérieusement ? Je n'en savais rien et je m'en fichais comme d'une guigne. Les traditions romantiques n'étaient clairement pas mon Sombral ! Scabior était totalement à côté de la plaque sur les sentiments que j'éprouvais envers lui. Si sentiment naissant il y avait ce n'était certes pas de l'amour. Et son narcisse faisait preuve d'une incroyable stupidité. Ce qui allait clairement le mener à sa perte. Je n'étais pas une fille à qui se vider un soir, ou un soulagement. J'avais tellement plus de dignité envers moi-même. Mais dans un tout autre monde où l'alcool à 20° à franchit ma gorge de manière à la brûler, je ne capte pas tout de suite la main qu'il prend. Où le considère par mégarde comme un acte de bienséance tout au plus.

-Si vous doutez ce n'es peut-être seulement pas le moment, prenez le temps de la réflexion, c'est une décision importante qui…

(…?) Mais… ! Que venait t-il de me dire… Et son regard. J'ouvre la bouche médusée dans un premier temps. Dans un second temps je réalise ce qu'il se passe et quand il m'attire à lui je comprends que je suis dans une merde noire que je me suis mise toute seule. Je vais d'abord essayer de m'en sortir par la gentillesse.

-Scabior.

Soufflai-je d'une voix doucereuse.

-Je ne suis pas votre femme, vous êtes stressé c'est compréhensible, mais ne commettez pas l'irréparable.

©️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeSam 23 Fév - 0:15

UNE RENCONTRE VRAIMENT TRÈS SPÉCIALE
Prenez un enfant et faites-en un roi
Couvre-le d'or et de diamants
Cachez-vous en attendant
Vous n'attendrez pas longtemps
Les vautours tournent autour de l'enfant  
•••

Tout prêt de ses lèvres, il hocha positivement la tête en entrouvrant juste un peu les yeux pour se glisser dans son regard.

- Oui vous avez raison, dit-il en relâchant sa main pour repousser une mèche de cheveux derrière l'oreille de la jeune femme, je vais prendre le temps de reconsidérer ma décision.

Là où la jeune femme cherchait à répondre d'une façon convenue, lui perçut une supplique. L'ouverture sensuelle de sa bouche prête à gober des mouches était l'ultime étape de son invitation à franchir les limites de la bienséance, sans omettre ce "Scabior" prononcé dans un souffle voluptueux. Soit, il ne percevait pas l'odeur de l'excitation qu'il aimait tant sentir lorsque le cœur des femmes s'emballait, mais il avait été un peu enrhumé ces derniers temps et il restait cet horrible parfum entêtant qui avait sans doute mis KO ses capacités olfactives. L'odeur des émotions humaines étaient d'une subtilité tout autre, dans le cas contraire il lui aurait suffi de se promener dans la rue pour se sentir repu.

- Non Heather, vous m'avez convaincu. Je ne commettrai pas l'irréparable, notre rencontre et ce coup de foudre est la preuve que je ferais la pire erreur de ma vie en demandant en mariage cette femme qui n'est pas faite pour moi. Alors que vous...

Pur mensonge, Scabior n'aimait personne, même pas lui-même. Puisque tu ne l'avais pas repoussé, la main qui avait ramené ta mèche en arrière s'égara un peu plus dans tes cheveux, glissant jusqu'à ta nuque. Il franchit alors les derniers centimètres qui séparaient leurs deux visages et posa ses lèvres closes sur les tiennes.

Atomisation de rafleur dans 5... 4... 3...
© 2981 12289 0

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeSam 23 Fév - 11:03

Une rencontre vraiment très spécialeSelon les statistiques, il y a une personne sur 5 qui est déséquilibré. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon.Heather & Scabior
Non je n'étais pas préparée. Oui le rafleur allait déguster sévère. Attirée contre lui par la force, je panique un peu plus, ses lèvres collées contre les miennes me choque et j'ouvre les yeux avec stupeur. Mon premier baiser. Il m'a volé mon premier baiser. Une colère déjà naissante s'accentue. Je libère ma main d'un geste vif et j'attrape le verre de Whisky du Sorcier que je verse sur sa tête. Je me décale le visage déformée par l'incompréhension et l'explosion.

-Fiche-le-camp.

Il avait perdu tout sentiment de respect à mon égard. J'étais dans une colère noire, destructrice à en devenir cruelle. Qui disait que les Moldues ne savaient pas se défendre, je prends le coussin sur le canapé et je le frappe de toutes mes forces.

JE-T'AI-DIS-DE-FOUTRE-LE-CAMP.

Je pleurais des larmes noires. J'étais dans une rage gigantesque. Il m'avait touché sans ma permission il allait me le payer et le pire dans tout cela c'est qu'il l'avait fait devant corail. Scène de ménage 1. Avant même d'être en couple. C'est beau. C'est gratuit.

-JE T'AI INVITÉ CHEZ MOI! JE T'AI CONSOLÉ ET TOI TU M'AS TRAHIE !

J'hurlais à pleins poumons mon cœur allait sûrement s'arrêter par la frustration. J'avais attendu pour l'être véritable, je voulais secrètement que mon premier baiser soit fantastique et lui, il avait tout gâché...  Le coup de foudre ? Dans ses rêves je ne croyais pas à ça. Je crachais mon venin en pointant mon doigt vers la sortie.

-DEHORS. J'AI DIS DEHORS ! ET JE NE VEUX PLUS JAMAIS TE REVOIR !

©️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Fév - 20:09

UNE RENCONTRE VRAIMENT TRÈS SPÉCIALE
Prenez un enfant et faites-en un roi
Couvre-le d'or et de diamants
Cachez-vous en attendant
Vous n'attendrez pas longtemps
Les vautours tournent autour de l'enfant  
•••

Bouche contre bouche, un liquide glacé agrémenté de quelques glaçons tomba sur la tête du rafleur. Il entrouvrit les yeux en fronçant les sourcils, dubitatif quant à ces nouvelles sensations pas franchement agréables. Cruelle erreur, le liquide ambré chargé en alcool lui brûla les rétines. Ses pupilles s'élargirent sous l'effet de la brûlure et il se déventousa de la moldue en battant furieusement des cils, mais certainement pas d'une façon enjôleuse.

- NON MAIS CA VA PAS BIEN LA TÊTE ?

Il y voyait aussi trouble que dans ses plus grosses beuveries, sauf qu'il n'avait pratiquement pas bu pour plaire à la folle furieuse qui hurlait dans son dos. Peu importe ce qu'elle lui disait, l'homme était familier des scènes de ménages, des menaces et des gifles dans la gueule, ça le souciait autant qu'un lâcher de bombabouses dans la salle commune des bouffondors. Et puis, surtout, il y avait plus urgent. Les yeux maintenant rouges et bouffis, il se retourna pour se diriger vers un truc ressemblant à l'évier. Parvenu à peu près jusque là, il actionna le robinet et se balança de grandes rasades d'eau en direction de ses orbites, éclaboussant un peu partout au passage.

- Jamais rencontré une folle pareille, ronchonnait-il dans sa barbe. Tu m'étonnes que personne l'a jamais touché...

Il se retourna, sa vision n'était guère mieux et il ressemblait de plus en plus à un lapin albinos atteint de myxomatose, mais ça lui faisait un peu moins mal... ou alors l'alcool commençait à agir comme un anesthésiant de la cornée ? Il leva une main devant lui pour calmer la bête (comme ça).

- Je n'ai trahi personne ! Tu m'as invité chez toi, aguiché, tu as enchaîné les sous-entendus, alors ELLE VA REDESCENDRE D'UN CRAN L'HYSTERO !

Il tourna le visage et devina la forme de Corail, indifférente à tout ce bazar, occupée à mâchonner lentement un morceau de salade. Il releva alors les yeux (plus ou moins) vers Heather, un air de reproche collé au visage.

- En plus tu fais peur à la p'tite ! Rassures-toi, tu me fais autant envie qu'une goule. Tu finiras vieille fille comme tu l'espérais.

© 2981 12289 0

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Fév - 22:42

Une rencontre vraiment très spécialeSelon les statistiques, il y a une personne sur 5 qui est déséquilibré. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon.Heather & Scabior


Bien fait pour lui ! Ça lui apprendra. Mes yeux rouges d'une colère immense le fixait tentant de se débattre en m'insultant. Un sourire en coin en le regardant essayer de se débattre de la sorte. Je le laissais déverser son flot de colère et ce qu'il avait sur le cœur. J'y étais peut-être allez un peu fort, mais moi je ne faisais jamais les choses qu'à moitié. Bien sûre que j'entendais les paroles qu'il marmonait mais, je tentais d'abord de me calmer avant de trouver une suite logique à répondre. J'inspirais, contrôlais ma respiration. Mes larmes noires (Mascara no waterproof) roulant sur mes joues. C'est simplement quant il fait appel à Corail que je me précipite vers le bébé pour la prendre dans mes bras. Sans doute une raison pour me donner une contenance.

- Je ne t'ai pas aguiché! Je voulais qu'on soit ami. Tu es sur le point de te marier et tu m'embrasses moi, et je t'en pries arrête de me dire que je suis affreuse, je le sais, d'accord? Ce n'est pas la peine d'en rajouter!

J'essayais vivement de me calmer et de retrouver une once d'humanité en moi. Pour la seconde fois de la soirée, je pars à la pharmacie accroché au mur, prends des compresses et dévisse le sérum physiologique. J'hésite un instant entre vraiment le mettre dehors mais je lui laisse une chance. Je lui mets la compresse dans les mains.

-Applique les sur tes yeux. Ça te soulagera.

Je croise mes bras sous ma poitrine en le fixant étrangement.

-Tu m'embrasses et tu me trouves hideuse maintenant que je t'ai repoussé? C'est quoi une goule?

Elle le regarda un peu galérer avec les compresses et se risqua à s'approcher en grognant.

-Tu veux que je t'aide?

Elle roula des yeux en s'apercevant qu'ils avaient franchit l'étape du tutoiement. En même temps avec le déroulement de la soirée ce n'était peut-être plus utile. La porte était toujours ouverte, il ne tenait qu'à lui de partir ou de rester. J'avais les paroles de Scabior qui résonnait en moi et je n'arrivais pas à les défaire.




©️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Fév - 19:55

UNE RENCONTRE VRAIMENT TRÈS SPÉCIALE
Prenez un enfant et faites-en un roi
Couvre-le d'or et de diamants
Cachez-vous en attendant
Vous n'attendrez pas longtemps
Les vautours tournent autour de l'enfant  
•••

- Pas aguiché ? Pas. Aguiché. Non mais vous... tu l'entends ?

Dit-il à Corail, unique autre être vivant présent qu'il pouvait prendre comme témoin, espérant bien faire de la tortue son alliée.

- La robe, la coiffure, les frôlements, faudrait penser à réviser ta définition de ce qui est aguichant et de ce qui ne l'est pas !

Il arracha plus qu'il ne prit le sérum physiologique et pencha la tête en arrière pour appliquer les gouttes d'eau. Il n'y verrait pas mieux avant un bon moment, mais au moins ses yeux cessèrent de le brûler.

- J'ai pas dit que t'étais moche, j'ai dit que j'aimais pas les castratrices et c'est à peu près ce que sont les goules avec leurs longs doigts crochus ! Certaines sont connues pour concocter des potions leur donnant l'apparence de très belles femmes dans le seul but de séduire des hommes et ensuite couic !

Il jeta le fond de sérum phy vers elle en tentant de viser ses mains pour qu'elle le rattrape, mais avec sa mauvaise vue ça pouvait tout aussi bien être sa tête. Il leva ensuite la main pour l'arrêter dans son élan de compassion.

- Non merci, tu en as assez fait comme ça.

Scabior était remonté, pas au point de t'ouvrir la gorge en deux, s'il s'emportait à chaque fois qu'il avait pris un râteau il y aurait pénurie du sexe faible dans les villes d'Angleterre, mais s'il n'avait pas été aussi rouge, elle aurait pu sans mal percevoir la colère briller dans ses pupilles. Quelques idées malveillantes lui vinrent à l'esprit, son regard fixé sur Corail. Sans la quitter des yeux d'un air menaçant, il s'éloigna pour retourner au sofa sur lequel il se laissa tomber, il était hors de question qu'il se prive en plus de l'hamburger qu'il s'était donné tant de mal (mais si !) à préparer. Il mordit dedans rageusement et entre deux bouchées prévint sur un ton froid.

- Tu sais que dans certains pays la soupe de tortue est un met très recherché ?


Il allait bouffer et se barrer, il ne quitterait pas cet appartement sans être au moins repu et il espérait bien que la menace soit entendue.
© 2981 12289 0

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Fév - 23:32

Une rencontre vraiment très spécialeSelon les statistiques, il y a une personne sur 5 qui est déséquilibré. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon.Heather & Scabior

-Nous devions sortir. Je n'allais pas mettre un jogging.

Il avait un tout autre visage. Le visage du psychopathe qui venait de se faire jeter. Je comprenais petit à petit qu'il se défendait par la haine. J'étais une adulte à ce titre je me devais de maitriser la situation. Du moins, sauver ma peau. J'avais fermé ma porte et mon cœur, sans concession, je te dis non ! Et même si, mon envie était clairement mitigé.

-Je suis désolée si tu as cru qu'il y avait quelque chose entre nous. Attends de quoi me parles tu?

Je m'approchais, car franchement je ne comprenais absolument rien à son charabia. La colère n'était pas excusable. Il parlait de créatures connues simplement dans les bandes dessinés pour enfants et de ... De potions. Mais était-ce un drogué ? Franchement son discours n'avait ni queue ni tête.

-Ça ne vas pas bien, hein..

Son sans-gêne n'en était pas pour me séduire non plus. Un véritable mufle. Je m'aperçus que mon cœur ressentait un étrange sentiment… Comme de la déception. Mais la suite fut beaucoup plus cruelle. Il pouvait s'attaquer à qui il voulait mais, pas à ma fille. C'était intolérable. L'amour d'une mère, la rage avait réussie à s'effacer renaît en moi.

-Si tu touches à ma fille, je peux être ta pire obsession!

J'avais craché mes mots sortant tout seul de ma bouche, je m'approchais de lui le regard noir, retirant son assiette des mains avec férocité, prenant son visage entre mes paumes à nouveau libre ma voix cinglante venant bourdonner jusque tes oreilles.

-Ne joues pas au plus con avec moi, je suis sûre que je peux te battre ! Et si tu veux la preuve, je serais la première à lancer la partie !

J'approche mes lèvres des siennes seulement  assez pour lui faire croire que je vais l'embrasser et je pose ma main dans la seconde d'après sur son torse pour qu'il soit cloué au canapé, posant finalement mon talon sur sa cuisse, sans lui planter pour le moment.

-Tu devrais rentrer, ta chère femme doit sûrement t'attendre dans son lit. En compagnie d'un autre.

Je reprends ma jambe et souffle sur une mèche rebelle. Libre à lui de partir, mais j'étais tout aussi prête pour jouer et le remettre à sa place… Ou qu'il me remette à ma place.

©️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Fév - 12:11

UNE RENCONTRE VRAIMENT TRÈS SPÉCIALE
Prenez un enfant et faites-en un roi
Couvre-le d'or et de diamants
Cachez-vous en attendant
Vous n'attendrez pas longtemps
Les vautours tournent autour de l'enfant  
•••

- Ah ouais ? Dit-il tout en mastiquant. Alors, si je comprends bien, t'es du genre à aguicher tout le monde dès que tu passes le pas de ta porte.

Répliqua-t-il de manière très hypocrite car pour lui, plus une tenue était légère, mieux c'était. C'est simple, s'il était élu ministre de la magie un jour (fait totalement improbable et Merlin merci !), sa première motion serait d'imposer le nudisme partout comme mode de vie... Sauf dehors l'hiver parce qu'une engelure c'était pas top, mais sur les parties génitales ça devenait carrément flippant.

Il fit une pause à mi-chemin de son hamburger pour le troquer contre le verre de whisky resté intact quand tu le traitas de fou. L'histoire des potions lui avait échappé, il avait oublié que les moldus ne savaient à peu près rien sur rien, c'est ce qui les rendait si intéressant pour un homme comme lui d'ailleurs. Néanmoins, le traiter de cinglé c'était titiller l'une des rares cordes sensibles du rafleur, suffisamment pour qu'il se sente obligé de se défendre.

- Je suis pas fou, je suis différent. Ma mère a vérifié.

Il engloutit une bonne rasade de whisky, reprit son assiette prêt à ouvrir la bouche pour avaler le reste quand la mégère lui retira le plat des mains. Il leva son regard vers elle, la mâchoire crispée. La menace avait été entendue, mais mal assimilée apparemment. Il répondit à ton défi sans la moindre hésitation, il aurait peut-être pourtant fallu qu'il prenne le temps de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche pour faire sonner les mots d'une meilleure manière.

- Personne ne peut être plus con que moi, mon meilleur ami le dit tout le temps et il me connait mieux que personne.

Elle approcha ses lèvres, il sentit son souffle chaud caresser sa bouche incapable d'aimer. Quand elle le repoussa contre le dossier du canapé et posa son escarpin contre sa cuisse d'un air menaçant, les pupilles de l'homme s'agrandir, mais certainement pas par crainte. L'innocente non-maj n'osa pas aller jusqu'au bout, dommage. Il se leva d'un bond et saisit la jeune femme par la taille avant qu'elle n'ait le temps de reculer, il la poussa ensuite contre le mur le plus proche et baissa son visage pour renifler la peau de son cou. Il remonta lentement jusqu'à la naissance de sa mâchoire, à la limite de frôler son épiderme.

- Je sens que je m'y suis mal pris avec toi, la tendresse n'est peut-être pas ton genre finalement. Intéressant.

Il s'écarta d'elle, un air doucereux sur le visage. Lorsqu'il fut à une distance d'une cinquantaine de centimètres, il leva le bras et saisit sa gorge. Il appuyait juste assez pour la faire légèrement suffoquer sans l'étouffer pour autant, mais la limite était mince.

- Vaudrait mieux pas pour elle, je suis pas le genre d'homme qui prend le risque d'être trompé deux fois. Je suis pas le genre d'homme qui ne met pas ses menaces à exécution non plus.

Il franchit la courte distance qui les séparait et vint à son tour se rapprocher des lèvres féminines, si proche qu'elle pouvait sentir une sensation d'effleurement à chacun de ses mots.

- Et je suis très joueur, je pourrais te prendre au mot trésor.
© 2981 12289 0

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Fév - 15:37

Une rencontre vraiment très spécialeSelon les statistiques, il y a une personne sur 5 qui est déséquilibré. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon.Heather & Scabior

Encore une fois, ma rage m'exposait au devant du danger. Ce n'était pas la première fois ni la dernière de toute évidence. Une beauté du mal. Comment, avais-je pu croire que cet homme était bon, alors que la cruauté se lisait sur son visage, j'aurais dû me fier à ma première intuition. Pour autant ce garçon me faisait plus de peine que je ne le détestais. Ce sentiment de haine n'allait qu'à un seul homme. A mes yeux j'étais tombée sur un psychopathe et un rire mesquin franchit ma gorge lorsqu'il se justifiait mais surtout le «Ma mère a vérifié». Génial. J'étais figée face à un gosse fou à lier. C'était bien ma veine. Pendant qu'il parlait et agissait en un gamin égoïste, j'échafaudais un plan pour le mettre dehors et lui passer l'envie de revenir. Il ne reviendrait pas.. N'est-ce pas ? Parfois, pour gagner une partie, que l'on a nous même lancé il faut savoir se sacrifier. Il avait déjà volé mon premier baiser. Mais il n'aurait pas ma pureté. Après avoir eu deux secondes de pitié pour la pauvre Maman je secouais la tête désabusé. Il ressemblait à un enfant capricieux et désireux d'avoir ce qui lui avait été refusé.

-Pour être différent, c’est une certitude.

Encore une justification. J'avais maintenant la confirmation d'avoir un enfant auprès de moi, mais un bébé détraqué. J'obtenais la capacité intellectuelle de l'analyser ainsi surtout au vu de sa bipolarité extrémiste. Nonobstant, je fus incapable et sous le choc au bond qu'il effectua et à la prise en otage. Une seconde fois, et dans la même heure j'étais encore en danger. Il me poussa par jusqu'au mur avec une certaine violente et ma colonne vertébrale en fut secouée. De nouveau il joue les gros durs et ses lèvres, me touche presque la peau. Je n'ai plus le choix si je veux pouvoir m'en sortir sans trop de séquelle. Mon corps frissonne malgré moi et ce sont des réactions dont je ne connais pas les ressentis, perdu entre la peur à 60% et peut-être l'entièreté du reste d'un certain plaisir malsain. Je n'ai pas besoin de trop forcer sur la respiration puisqu'il me la coupe pratiquement, sa force est bien trop imposante à mes yeux et j'ai beau poser une main sur la sienne pour la défaire, je n'y arrive pas. Trop paniquée je ne pense pas à l'idée de lui placer un coup de genoux dans les testicules et c'est bien dommage, à la place. Ses paroles cruelles me procure un frisson étrange. Comme guise de désespoir et dans un geste trop rapide, je prends le visage de l'homme dans mes mains et je l'embrasse à pleine bouche, caressant ma langue et la sienne. Je lui offre enfin un baiser de plus passionnés. Je tâte son corps puisqu'il est happé par mes baisers fougueux et ma respiration haletante, je le dirige doucement vers la sortie de la porte restée ouverte…

1/2/3 :Je profite d'un moment de relâche de sa part pour le pousser avec mon pied sur son torse et le faire tomber dans les marches dans un hurlement féroce et refermer ainsi mon appartement, moi à l'intérieur en sécurité.

4/5/6 :Je profite d'un moment de relâche de sa part pour le pousser avec mon pied sur son torse et le faire tomber mais, avant de réussir ma jambe flageole et je m'étale au sol devant lui.




©️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Admin
Morgane


Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Fév - 15:37

Le membre 'Heather Langdon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé' :
Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Dy_210
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Fév - 22:59

UNE RENCONTRE VRAIMENT TRÈS SPÉCIALE
Prenez un enfant et faites-en un roi
Couvre-le d'or et de diamants
Cachez-vous en attendant
Vous n'attendrez pas longtemps
Les vautours tournent autour de l'enfant  
•••

Psychopathe, sociopathe et lunatique, les trois termes dont les (nombreux) psychiatres qu'il avait rencontré plus jeune l'avaient le plus affublés. En somme, la demoiselle n'avait pas tort sur son analyse, elle n'avait pas tout à fait raison non plus. Scabior n'était pas un gros bébé immature. Scabior était froid, égoïste, insensible et cruel, mais ayant appris que sa personnalité lui vaudrait au mieux un internement à Sainte Mangouste, au pire un aller simple pour Azkaban, il s'était construit un autre visage plus affable, plus joyeux. À force, cette personnalité était devenue son pendant, son refuge, il se glissait dans sa peau la plupart du temps, tentant de contenir le monstre non pour une question de conscience, mais par inquiétude pour sa propre survie.

Il n'était pas que ça bien sûr, il était aussi un être passionné à sa manière. Il ressentait si peu de choses qu'il se jetait à corps perdu dans tout ce qui lui procurait une émotion, aussi petite soit elle. L'amusement dans la chasse à l'homme, la colère que pouvait faire naître en lui les femmes et leur cœur changeant, le désir quand il les faisait pleurer de tristesse ou de peur, l'excitation quand il faisait naître leur envie et provoquait la mort. Alors quand Heather décida finalement de l'embrasser à pleine bouche, sa peau douce suintant un cocktail suave mélangeant plusieurs de ces émotions à la fois, il se laissa happer par le baiser aussi facilement qu'un poufsouffle pré-pubère. Sa main se desserra légèrement sur sa gorge pour venir se refermer tout aussi durement sur sa nuque, approfondissant ainsi le baiser autant qu'il le pouvait. Les paupières closes, il se repaissait autant de la violente caresse que des effluves qui lui parvenaient. Il recula sans s'en rendre compte, se fichant surtout de l'endroit où elle pouvait bien l'emmener, seules ces sensations triviales comptaient, le reste n'avait plus aucune espèce d'importance...

Et c'est ainsi qu'il dévala un demi étage, se retrouvant sur le dos au pallier intermédiaire. Un mal de chien lui vrilla aussitôt tous les membres. Il toussa sous le choc et releva son regard trouble vers la porte qui claqua violemment. Il se releva en s'accrochant à la rambarde et poussa quelques jurons dans sa barbe, tout en appuyant son dos endolori contre le mur pour reprendre un peu son souffle. Il observait toujours la porte et en particulier le judas qu'elle portait en son centre. La tentation était forte d'user de sa magie pour y faire son grand retour, mais le plaisir n'en serait que meilleur s'il la laissait croire en sa victoire.

- On se reverra bientôt mon cœur, on se reverra bientôt...

Murmura-t-il. Il soupira fortement une ultime fois, détourna son regard et descendit le reste des marches (sur ses pieds, CQFD).
© 2981 12289 0

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Scabior & Heather. Au bout du rêve.   Scabior & Heather.    Au bout du rêve. - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Scabior & Heather. Au bout du rêve.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Joe Jack-La vie au bout des doigts
» Heather Ciabattino Stanam Williams
» Heather Stevens Williams
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Londres :: Etablissements, rues et banlieues londoniennes :: Londres moldu-
Sauter vers: