Harry Potter RPG
 

Partagez
 

 [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Morgane
Admin
Morgane


[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !   [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Jan - 19:50

Morgane a un présent pour vous, il devra être utilisé immédiatement et pris en compte dans la poursuite de ce rp !



"Les fantômes étaient des petits farceurs ce soir. Heureusement, ils étaient à la fois trop translucides et les moldus trop ivres pour remarquer leurs présences. L'un d'eux traversa la totalité du bar, soit une foule de gens dont deux énergumènes particulièrement vulgaires et éméchés qui ressentirent le temps d'un battement de cil un froid désagréable les traverser de part en part. Il ralentit sa course au niveau du comptoir, lâcha telle une bouse spectrale un minuscule paquet devant la barmaid et reprit sa route sans chercher à éviter cette dernière. Comme tous les autres, le cadeau ne contenait aucun indice sur sa provenance et renfermait un assortiment de produits d'hygiène dont deux savons parfumés à la rose durée 48h, une brosse à dents et du dentifrice à la menthe."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis Fiertalon
Auror
Noctis Fiertalon

Localisation : Londres
Emploi/loisirs : Auror, musicien

[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !   [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Icon_minitimeJeu 17 Jan - 15:22

Merry Christmas !
The Zoo & Bar Club

Encore un shot de descendu comme du petit lait. Sans l'intervention de Naya, Noct s'en serait volontiers directement attaqué à son troisième, histoire de prouver qu'il pouvait faire comme Scabior, voir même encore mieux à ce moment-là ! Tout comme son acolyte d'un soir il n'avait pu s'empêcher de lorgner un peu à droite de l'étiquette de la serveuse, raison pour laquelle il ne résista pas à la tentation d'exprimer ce qui lui brûlait les lèvres.

- Et d'ailleurs, pourquoi vous portez des étiquettes ? A cet endroit là, qui plus est ? C'est quand-même vachement tentateur ! Hein...l'ami ?

En se tournant un peu vers Scabior, il réalisa à ce moment là qu'il ne connaissait même pas encore le prénom du gars à qui il venait de payer une tournée royale. Son regard traîna un instant sur lui avant qu'il n'hausse finalement les épaules, encore une fois peu contrarié. Ce soir il n'était absolument pas l'auror, il était avant tout Noct, qui comptait bien profiter de cette soirée le plus longtemps possible. Il vida donc son troisième shot de Whisky avant de reposer son regard sur Naya, dans l'attente d'une réponse à la question qu'il avait posée avec sérieux. En attendant que Scabior en finisse avec ses auto-compliments il tira sa pinte jusqu'à lui, le tout sans lâcher la barmaid du regard.

- ...Et donc ? Les étiquettes ? finit-il pas réitérer, têtu comme un gamin de 3 ans obsédé par une question qui n'avait pas lieue d'être. Je peux aller poser la question à Eretria sinon ? En tout bien tout honneur bien-sûr, puisqu'elle est ta compagne.

made by black arrow

_________________

   
I'm rolling thunder, pouring rain. I'm coming on like a hurricane. My lightning's flashing across the sky ; You're only young but you're gonna die. I got my bell, I'm gonna take you to hell. I'm gonna get ya, satan get ya.
Hell's bells.
©️️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya Caetana
Moldu
Naya Caetana

Localisation : Londres
Emploi/loisirs : Gérante du Zoo & Bar Club

[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !   [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Icon_minitimeJeu 17 Jan - 17:37

Merry Christmas

"Cocktails are like a present you give to yourself."
"Et souviens-toi, Naya. Tu dois toujours être très polie et avenante." Les recommandations de Lorenzo étaient bien belles, elles n'en demeuraient pas moins extrêmement difficiles à appliquer dans ces moments-là. Il n'était pas une femme et il ne connaissait pas non plus le plus sombre passé de Naya. Si elle n'en gardait aucun réel traumatisme apparent en dehors des quelques cicatrices qu'elle avait sous ses vêtements, elle était loin d'être hermétique aux mauvais souvenirs qui pouvaient parfois aisément remonter à la surface. Pour une bonne raison qu'elle refusait pourtant d'admettre, les hommes trop insistants avaient tendances à lui rappeler l'identité de son agresseur. Aujourd'hui elle n'était plus une adolescente, ni une victime et plus important encore elle avait le choix de pouvoir s'affirmer elle ainsi que son identité, un luxe qu'elle n'avait pas eue en grandissant dans un lieu victime d'extrême pauvreté.

- Fort bien ! Eretria est capable de devenir une véritable ours lorsqu'il s'agit de défendre son miel, j'ai hâte de vous voir étaler votre endurance devant elle.

En faisant tourner l'anneau qu'elle avait autour du doigt avec un sourire en coin, Naya réalisa bien vite que la carte qu'elle avait décidé de jouer ne marcherait pas ce soir. Malheureusement, l'établissement n'avait pas encore pour habitude de renvoyer les lourdauds qui le côtoyait. Quant à Eretria, si elle était en effet une jeune-femme caractérielle qu'il ne fallait mieux pas chercher, Naya ne l'avait pas faite déserter son poste pour lui renvoyer ces deux pervers juste après. La question du père Noël plus que médiocre manqua de lui faire perdre contenance à bien des égards, c'est donc l'insistance de Scabior qui lui sauva la mise cette fois. Ses sourcils s'haussèrent à nouveau, mais c'est en répondant qu'elle se tendit le plus.

- Une baguette magique, vous m'en direz tant. Ma foi, ça ne m'a pas l'air très prometteur vu sous cet angle.

Si Naya n'avait pas encore le moins du monde remarqués les fantômes qui se déplaçaient à l'intérieur de son établissement depuis le début de la soirée, elle eut la désagréable impression d'avoir été traversée par une force invisible et toute flasque après qu'un paquet soit tombé devant elle sur le comptoir. De désagréables frissons s'emparèrent de tout son corps, lui faisant friser un haut le cœur. Entendre Noctis réitérer sa question fut sans aucun doute la goutte de trop maintenant qu'elle suspectait avoir à faire à des sorciers.

- Non, vous n'irez pas lui poser la question puisque je suis la gérante de cet établissement et que je puis vous assurer qu'elle ne saura certainement pas plus vous répondre que moi. Où voudriez-vous qu'on la porte ? Sur l'épaule, ou bien le front peut-être ?


Elle n'eut qu'à faire un signe de tête à Tiago pour que ce soit précurseur d'une soirée écourtée pour eux. Le frangin musclé débarqua derrière Scabior et Noctis et passa ses deux bras derrière leurs épaules.

- Alors messieurs, on s'amuse ?


Naya gratifia Tiago d'au moins mille merci en un regard, plus à même de sortir les deux acolytes au premier faux pas commis qui outragerait véritablement les règles de l'établissement.

- Je vais vous laisser avec mon adorable frère pour la suite, j'ai d'autres clients à aller saluer ce soir.

Elle attrapa son paquet et contourna le comptoir en même temps que Tiago pour s'enfoncer à nouveau en salle, pressée de s'éloigner le plus vite et le plus loin possible de ces deux énergumènes. Naya remarqua bien vite que d'anciens visages s'en étaient allés pour être remplacés par quelques nouveaux, dont un en particulier quelques minutes plus tard. Elle ne le repéra pas tout de suite mais c'est en s'arrêtant auprès d'autres clients qu'elle croisa finalement son regard. Agréable apparition, quoi que quelque peu inattendue. Elle n'avait pas oublié le second rencard qu'elle lui devait, son besoin de réflexion de quelques jours s'était simplement allongé d'au moins plus d'une semaine. Il fallait dire qu'elle n'avait pas vu le temps passer entre son travail et la tonne de choses qu'elle s'était mise à remettre en questions, ce qui au passage, ne lui ressemblait absolument pas. Elle avait donc dû se résoudre à sortir Orcus de sa tête le temps d'y voir plus clair, sans s'attendre à aucun moment qu'il puisse la prendre au dépourvue, elle, la faible créature qu'elle pouvait parfois être.

- Olá étranger, lança-t-elle à son attention avec un léger sourire après s'être approchée de sa table. Je dois avouer que votre présence ce soir est une véritable surprise, je vous aurais imaginé dans des endroits beaucoup plus raffinés pour ces fêtes de fin d'année. Je suis à deux doigts d'en déduire que vous vous seriez languis de moi. Puis-je ? demanda-t-elle en désignant la place en face de lui, non sans que son sourire se soit accentué de manière séduisante.


acidbrain

_________________

Je ressemble aux oiseaux, disait-elle, j'apprends à chanter dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scabior
Rafleur
Scabior

Localisation : Ca dépend
Emploi/loisirs : Garde-chasse officiellement, rafleur officieusement

[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !   [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Icon_minitimeVen 18 Jan - 0:00

Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !
C'était la fille du Père Noël
J'étais le fils du Père Fouettard
Elle s'appelait Marie Noël
Je m'appelais Jean Balthazar
•••

- Je m'appelle Sc... out. Et toi ?? Peut-être qu'ils ont peur d'oublier leur prénom ?


"Ils", les moldus évidemment. Il se tordit de rire. Parvenu à ce taux d'alcoolémie, tout devenait tordant à commencer par sa vue. Il agita à nouveau un doigt (mais lui en comptait un et demi) sous le nez de Naya.

- C'est pour nous aguicher, nous pousser à les appeler, viles femmes !

Il se recula d'un coup, s'enfila un quatrième shot et poussa un râle de bien être et/ou d'agonie selon le point de vue.

- C'est pour ça que je les aime. Hey, triquite pas ma baguette, elle est peut-être un peu usée, mais elle rend encore bien des services, bougonna-t-il avant de retrouver son sourire pervers dragueur. Ta maman ne t'a jamais appris qu'il faut goûter avant de dire "j'aime pas" ?

Il sentit un froid glacial lui transpercer les os, il se retourna alors pour râler contre l'imbécile qui avait laissé la porte ouverte, c'est alors qu'il fit face à l'étiqueté Tiago. Il avait aussi fixé le sein de ce dernier, cette découverte s'était déjà changée en réflexe, mais il n'eut guère le loisir de s'émouvoir sur sa prodigieuse capacité d'apprentissage en ayant une telle quantité d'alcool dans les veines. Tiago était d'un tout autre gabarit que la barmaid, fallait l'avouer. Il releva le minois pour regarder dans les yeux son nouvel interlocuteur.

- Je me suis déjà refusé à deux hommes ce soir, désolé mon gars.

Et il tendit son bras en arrière, tâtonnant le bar jusqu'à, hélas, renverser accidentellement son 5ème shot, mais parvenir à saisir le 6ème et l'engloutir à son tour. Il pointa alors du doigt Noct, un sourire goguenard aux lèvres.

- Mais lui a dit que t'étais pas mal malgré ta tête de nœud.

Déjà bagarreur sobre, fallait pas trop lui en demander... Si Scabior n'avait pas encore franchi les limites jusqu'à présent, c'est hors des limites du bar qu'il allait être balancé dans les minutes qui suivraient, mais pas sans égratigner une tronche ou deux. C'était le meilleur Noël de sa vie.

© 2981 12289 0

_________________

   
Snatch them !
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orcus Wilkes
Professeur
Orcus Wilkes

Localisation : Chemin de traverse
Emploi/loisirs : Prof de Botanique & Directeur du département des créatures magiques

[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !   [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Icon_minitimeVen 18 Jan - 12:19

Lucky man
Il fumait, il buvait et Naya était effectivement venue le rejoindre comme par enchantement. Merlin faites qu'il oublie qu'il était sous felix felicis ou cet homme allait devenir accroc à une substance de plus ! Un petit sourire alliant bien-être et contentement étira la commissure de ses lèvres, le tumulte ayant lieu un peu plus loin ne l'atteignant pas le moins du monde.

- Bonsoir. Une bonne surprise au moins ? Vous allez prendre ça pour des élucubrations sans queue ni tête, mais mes pas m'ont détourné de mes projets pour me mener jusqu'ici sans que je n'y puisse rien.

Il haussa brièvement les épaules d'un air guilleret avant de reprendre.

- C'est sûrement le destin qui voulait à tout prix que je vous vois ce soir avant de reprendre mon périple d'oiseau de nuit. Sacré succès d'ailleurs, qu'est-ce que ce sera pour le 31 ?

Dit-il en jetant un coup d'œil autour d'eux. Une relative tranquillité s'était installée autour de sa table, de sorte qu'un fond de musique se percevait très nettement par delà le brouhaha de voix, mais le reste du bar était plein. Il y avait tant de gens seuls pour Noël, sans compter les réfractaires des fêtes familiales. Orcus était les deux à la fois, alors on pouvait trouver une certaine logique à ce qu'il se retrouve ici. Il t'invita à prendre place en face de lui et tapota à ton attention sa bouteille, signifiant par là que son alcool était aussi ton alcool, c'est alors qu'il remarqua le paquet entre tes mains.

- C'est drôle, j'en ai reçu un dans un papier d'emballage en tout point similaire. Vous ne l'ouvrez pas ?

N'attendant pas vraiment de réponse, il vida son verre dans son gosier, tira une dernière bouffée de sa cigarette avant de l'écraser dans un cendrier.

- Je sais que vous êtes très prise, mais ayez la gentillesse de danser avec moi juste une fois. Ma soirée sera vraiment parfaite si je n'ai pas à user d'un enchantement pour contraindre qui que ce soit à accepter d'être mon partenaire sur la piste !

Une plaisanterie. Si, si on vous dit. Il se leva, ôta sa veste pour la jeter sur sa chaise et tendit sa main vers toi.
©️ 2981 12289 0

_________________
A force, on finit par se construire une façade pour retenir ce qui s'effrite en dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis Fiertalon
Auror
Noctis Fiertalon

Localisation : Londres
Emploi/loisirs : Auror, musicien

[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !   [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Jan - 1:46

Merry Christmas !
The Zoo & Bar Club

- Scout ? Scout c'est cool comme nom ! J'ai failli appeler mon pote Chuck comme ça ! Moi c'est N..octavius !

C'était entièrement faux bien-sûr, mais étant donné qu'il avait flairé le mensonge à plein nez, même bourré, il jugeait toujours qu'un mensonge en valait bien un autre. Dans ce cas présent, il s'agissait aussi de trouver de quoi faire la discussion en attendant d'obtenir les informations qui l'intéressaient le plus. Il trouvait Naya de plus en plus divine (vive la schizophrénie), comme toutes les femmes qui lui résistaient même si ce n'était pas lui qui la courtisait actuellement. Il vivait toutes les tentatives et les échecs de Scouty avec lui, à cette heure-ci, c'était comme s'il les essuyaient lui aussi.

- Si c'était directement centré à gauche ou à droite, ce serait sympa aussi !

L'impatience de la gérante de l'établissement ne parut pas le déranger un instant. Au contraire, il s'arma d'un sourire presque goguenard en descendant peu gracieusement sa pinte de Dame du Lac. Littéralement. Il remarqua à peine le départ de Naya et l'arrivée de son frangin, bien trop concentré à avaler les dernières gorgées de sa boisson. Il sentit de "gros" bras entourer sa nuque lorsqu'il reposa brutalement sa boisson terminée sur le comptoir.

- Plutôt oui, lâcha-t-il joyeusement après un rot magistral et peu retenu. Il lui fallut peu de temps ensuite pour s'offusquer devant le mensonge de Scouty. Calomnies ! J'suis un chic type, moi ! J'ai presque les mêmes yeux que toi, regarde !

En se tournant pour faire face à Tiago, il tomba  nez à nez avec une paire de muscles bien moins imposante que la sienne, même si son possesseur la voulait saillante. Il pouffa de rire et c'est presque condescendant qu'il lâcha :

- Reviens dans quelques années petit !

Avec la provocation de Scabior, ce fut celle de trop. Tiago leur accorda un sourire faussement courtois, ce après quoi ses mains se posèrent à nouveau dans leurs dos à chacun afin de les faire lever de leurs tabourets pour commencer à prendre le chemin de l'entrée du bar.

- Je crois qu'il serait plus sage messieurs que je vous guide jusqu'à la sortie. J'ai le sentiment que ça pourrait très rapidement mal tourner. Ma sœur ne paie pas ses employés pour qu'ils ramassent les clients à la petite cuillère, encore moins après que je leur ai cassée la gueule, vous comprenez ? Ce serait dommage d'en arriver là.

- Je suis absolument du même avis ! Moi j'suis un chic type, comme j'vous l'ai dis !

Pour sûr que ça le ferait moyen si on relatait sa soirée au Ministère, d'autant plus s'il la finissait en se bagarrant. Noctis était habité par de vieilles habitudes qui lui menaient la vie dure, mais déclencher une bagarre dans un bar ne faisait plus trop partie de l'une d'entre elles en ce qui le concernait. Ce n'était pas vraiment le genre d'incartade qu'il pouvait se permettre s'il tenait à rester Auror. Même cuit comme du charbon, il gardait une part de lucidité pour ces choses là. Il ne réalisa qu'une fois dehors que son escorte avait considérablement réduite puisqu'il était carrément seul, avec quelques clients raisonnables volontairement sur le départ. Ses épaules s'haussèrent puis c'est la démarche à peine titubante (dans sa tête) qu'il s'engagea dans les rues de Londres, sans trop savoir où il allait dans son état.

made by black arrow

_________________

   
I'm rolling thunder, pouring rain. I'm coming on like a hurricane. My lightning's flashing across the sky ; You're only young but you're gonna die. I got my bell, I'm gonna take you to hell. I'm gonna get ya, satan get ya.
Hell's bells.
©️️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya Caetana
Moldu
Naya Caetana

Localisation : Londres
Emploi/loisirs : Gérante du Zoo & Bar Club

[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !   [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Jan - 20:04

Merry Christmas

"Cocktails are like a present you give to yourself."
Si Naya n'avait cessé de répéter à Lorenzo que leur soirée connaîtrait un franc succès ce soir, elle se devait bien d'avouer à l'heure qu'il était que ce dernier avait dépassé toutes ses attentes. Le Zoo & Bar Club n'avait plus été aussi rempli depuis longtemps, y voir encore tant de clients était une véritable surprise. Les danseuses continuaient de se démener pour offrir un show digne de ce nom à ces derniers, toujours tantôt dans une salle, tantôt dans une autre. Là où elles étaient, la majorité des hommes y étaient eux aussi.

- Plutôt, oui, avoua-t-elle spontanément en prenant place en face de lui. Rapidement, ses lèvres s'étirèrent davantage en écoutant les propos d'Orcus. Je me dois donc de remercier vos pas, ce soir.

Une moue brièvement sérieuse accrochée au visage, Naya croisa ses doigts bagués entre eux par dessus la table avant de se mettre à sourire à nouveau, peut-être instinctivement plus machinalement cette fois.

- Merci. Pour être tout à fait honnête avec vous cette soirée a dépassée toutes mes attentes, déjà. Je crois que tout repose surtout sur les besoins de nos clients. Personne n'a envie d'être seul, pour Noël.

Les épaules de la brésilienne s'haussèrent doucement avant qu'elle ne laisse son dos retomber contre le dossier de sa chaise. Un bref instant, son regard resta ancré sur le visage d'Orcus. Elle ne savait pas vraiment s'il s'attendait à des excuses ou des explications pour son silence, c'était deux choses pour lesquelles Naya n'était pas véritablement douée. Le temps avait filé sans même qu'elle ne s'en rende véritablement compte, mais elle en avait tout de même tiré quelque chose de différent depuis leur dernière rencontre. La jeune-femme s'était accordé davantage de temps avec son cousin pour en apprendre davantage sur le monde magique et sur les réelles menaces qui pesaient au dessus de leurs têtes à tous. Elle avait soigneusement évité de parler d'Orcus, bien trop avide d'apprendre à connaître cet homme par elle-même. Car malgré tout ce qu'elle avait appris, ce soir l'évidence voulait que ça n'ait pas changée la manière dont elle le voyait lui. Il était encore un inconnu à ses yeux, entouré de mystères qu'elle se languissait de découvrir à chaque fois qu'elle se trouvait de nouveau en sa compagnie.

- Non, je pensais plutôt l'ouvrir plus tard,
confia-t-elle finalement en croisant de nouveau le regard du sorcier après un bref moment de silence.

Il fallait dire que ce cadeau sorti de nul part ne lui inspirait pas vraiment confiance. Sans verre, pas de rafraîchissement. Avant qu'elle ne puisse interpeller un collègue pour remédier à ce problème Orcus lui quémanda une danse, une main rapidement tendue en sa direction. Pendant un instant, la demande l'intimida plus que de raison. Ses lèvres firent à nouveau la moue puis c'est finalement en silence qu'elle attrapa la main du sorcier afin de se relever et de commencer à marcher en direction de la piste de danse de la salle. Si le début de soirée avait offert les traditionnels morceaux de Noël, l'établissement s'animait désormais grâce à un Jazz entraînant, typique des préférences de Lorenzo. Accrochée au cou de son partenaire, Naya suivait ses pas de danse autant qu'elle pouvait parfois se mettre à l'entraîner. Elle avait choisi de garder le silence encore un moment, tout en prenant soin de maintenir un certain contact avec le regard d'Orcus malgré tout.

- Je crois qu'il est temps que vous me révéliez la vérité, Orcus, entama-t-elle finalement en plongeant son regard dans le siens. Presque lascivement et tout en subtilité pendant leur danse, ses doigts vinrent chatouiller sa nuque au même moment où elle se mit à arborer un sourire mutin. Qu'est-ce qui pourrait faire de vous, selon vous, un célibataire aussi endurci ?



acidbrain

_________________

Je ressemble aux oiseaux, disait-elle, j'apprends à chanter dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orcus Wilkes
Professeur
Orcus Wilkes

Localisation : Chemin de traverse
Emploi/loisirs : Prof de Botanique & Directeur du département des créatures magiques

[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !   [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Icon_minitimeSam 26 Jan - 15:33

Lucky man
Il appuya son menton sur sa main, un sourire satisfait éclaira son visage. Elle avait répondu « oui », il n'en n'avait pas conscience présentement, mais tu n'avais pas vraiment eu le choix. Lorsque les effets seraient totalement dissipés, il ne manquerait sûrement pas de se poser la question : était-ce la vérité ou une action qu'il t'avait ordonnée sans vraiment le vouloir, comme une réplique sans humour de leur petit jeu sous les lumières dansantes des aquariums.

- Vous tenez le suspens, c'est tout à votre honneur. Je prétendrais bien n'en avoir que plus d'admiration pour vous, mais je n'aime pas découvrir trop vite les choses non plus. J'aime bien ressentir le...

Il secoua ses doigts alors qu'il était debout, une manière d'illustrer son propos avec des démonstrations qui ne lui ressemblaient pas habituellement. Moins de contrôle, encore moins, merci Felix.

- … frisson lorsqu'on ne sait pas où on va, lorsque l'impatience se transforme en une torture délicieuse.

L'ironie serait sans doute totale lorsque tu découvrirais ton décevant, voir même un peu vexant, cadeau. Pour l'heure, l'invitation acceptée, il se dirigea à tes côtés sur la piste. Une mélodie doucereuse les accueillit, un brin lascive mais sans pour autant virer au slow sentimental typique des premiers émois amoureux. Naya se révéla à l'aise, lui aussi, il ne craignait certainement pas de montrer ses talents de danseurs, encore moins à un moment où il lui était physiquement impossible d'écraser un pied à moins d'en éprouver la volonté. Il garda le silence lui aussi, un mutisme qu'il ne trouva en rien gênant, ses rétines encrées dans celles de sa cavalière étaient déjà bien trop bavardes pour lui. Ce moment, à l'abri du reste du monde, était son véritable cadeau ce soir. Quatre minutes loin du temps, loin de tout. Il y avait un monde fou, pourtant il avait l'impression qu''ils étaient seuls. Le silence tout relatif fut brisé, il aurait pu en éprouver une déception s'il n'était pas compensé par une infime caresse sur sa nuque.

- Mmh... Je refuse de m'entêter dans ce que je considérerais comme de la banalité, je pense l'avoir déjà soulevé, mais je veux mieux que ça, je veux vibrer jusqu'au plus profond de mes entrailles. Et accessoirement, je suis incontrôlable, beaucoup de personnes ont du mal avec ce qu'ils ne peuvent contenir. Un poème dit « Si tu aimes une fleur, ne la cueille pas. Si tu la cueilles, elle meurt et elle arrête d'être ce que tu aimes. Alors si tu aimes une fleur, laisse-la vivre. L'amour n'est pas possession. L'amour, c'est apprécier ce qui est. »

La musique cessa, les quatre minutes de notre cendrillon d'un soir étaient écoulées. Il ne s'écarta pas tout de suite de toi pour ajouter une dernière réflexion.

- Si je dois porter une laisse, je veux décider de me l'accrocher moi-même chaque jour que Merlin fait. Merci pour la danse.

Il recula d'un pas en faisant glisser sa main le long de ton bras jusqu'à ta paume qu'il retint le temps d'y apposer un baiser. Un sourire énigmatique éclaira ses traits, non il ne te renverrait pas la question, pas par désintérêt pourtant. Il accompagna ta main pour qu'elle retrouve sa place le long de ton corps et fit un pas de plus à reculons, puis un second. Un prêté pour un rendu.

- Ne vous épuisez pas, c'est Noël !

Il se retourna lorsque la distance fut suffisamment importante pour que des corps passent et repassent entre eux et se dirigea vers sa table vide où déjà d'autres fêtards commençaient à lorgner dessus. Il récupéra ses affaires et s'en alla sans se retourner. C'est ce qu'il fallait faire quand on réussissait aussi bien sa sortie, non ?
©️ 2981 12289 0

_________________
A force, on finit par se construire une façade pour retenir ce qui s'effrite en dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naya Caetana
Moldu
Naya Caetana

Localisation : Londres
Emploi/loisirs : Gérante du Zoo & Bar Club

[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !   [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Icon_minitimeMer 30 Jan - 19:38

Merry Christmas

"Cocktails are like a present you give to yourself."
S'il y avait bien une chose qui régissait l'univers depuis la nuit des temps, c'était le mystère. Le mystère était partout tout autour d'eux. Depuis des millénaires, à jamais. Il était à travers les murs de son bar, mais aussi à travers son mobilier. Il était dans des millions de particules flottant dans l'air, invisible et bien souvent ignoré. Ce soir, il était aussi toujours présent entre eux ; à l'image d'un voile qui ne s'était soulevé depuis leur rencontre que comme par l'influence de quelques bourrasques de vent, timides et grisantes. Elles l'étaient pour Naya en tout cas, qui avait conscience depuis toujours de n'être que poussière au beau milieu de tout ce que représentait la terre, elle-même englobée par quelque chose de bien plus grand encore. Elle n'était personne, rien de plus qu'une condamnée à voir ses rêves devenir réalité sans jamais pouvoir en faire partie. Il lui avait fallut ré-apprendre à rêver après avoir appris l'existence de la magie, il lui avait fallut apprendre à haïr le mystère autant qu'elle avait put l'aimer.
Jusqu'à un certain tintement de clochette, jusqu'à la découverte d'un sourire un brin arrogant sur le visage d'un être habillé de bleu saphir. Le mystère avait décidé de refrapper à sa porte sous une nouvelle forme, pas si méconnaissable que ça malgré sa belle parure. Naya avait fait beaucoup d'efforts pour se convaincre qu'à quelques détails près, cette rencontre avait été parfaitement anodine. Le sorcier et la non-mage, deux êtres diamétralement opposés. Par l'ordinaire et l'extraordinaire. C'était plus ou moins son quotidien, déjà, par le biais de son cousin. Seulement, c'était loin d'être aussi simple n'est-ce pas ? Celle qu'on avait pendant longtemps surnommée la "Princesse du Guanabara" n'avait jamais cru aux contes de fées. Ni aux "ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps", même si elle avait fantasmé sur eux comme bien d'autres enfants. Si bien qu'apprendre l'existence de la magie n'avait en rien ébranlée sa lucidité. Naya savait devoir se préserver des mystères qu'elle ne pouvait ni comprendre, ni appréhender. Pour son propre bien.

Et pourtant, depuis qu'ils étaient au centre de la pièce et peut-être même avant ça déjà, il n'y avait plus qu'eux qui comptaient. La jeune-femme ne réalisait pas encore que le temps était littéralement entrain de lui filer entre les doigts. Elle profitait de cette danse pour ce qu'elle était, un moment simple de quasi-insouciance qui n'appartenait qu'à eux malgré tout le brouhaha qui les entouraient. Son silence était venu briser tout ça pour une raison précise, après qu'elle n'ait put s'empêcher de tourner et retourner certaines paroles d'Orcus à l'intérieur de son esprit. Naya avait été incapable de poser la question qui l'intéressait véritablement, régie par la crainte que la réponse ne lui plairait peut-être pas.
Ou peut-être trop.
Malgré ça, durant quelques instants, elle se retrouva littéralement suspendue à ses lèvres.

- C'est un joli poème,
murmura-t-elle simplement, tout près de lui entre deux pas de danse.

Le morceau touchait à sa fin déjà. Les iris de Naya étaient encore à moitié noyées dans le regard d'Orcus lorsqu'il ajouta sa dernière réflexion et qu'il commença à se reculer, sans même attendre de réponse. Elle laissa son bras ballant pour qu'il puisse suivre chacun de ses mouvements, pendant qu'elle était entrain de revenir peu à peu à la réalité. Ce n'est que lorsqu'ils furent séparés par quelques mètres qu'elle osa le remercier à son tour, avant qu'il ne se retourne définitivement. Ses lèvres s'étirèrent doucement d'amusement et c'est à qu'elle ajouta, bien que trop tard cette fois :

- Joyeux Noël Orcus.

acidbrain

_________________

Je ressemble aux oiseaux, disait-elle, j'apprends à chanter dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !   [Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes ! - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Noël des esseulés] Les portes du Zoo & Bar Club sont ouvertes !
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Des Profils
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !
» Journées Portes-Ouvertes du Cubzaguais
» BEHIND THE TREES ㄨ Ouvrez les portes, déjouez les pièges.
» Aux portes de la capitale, le long de la Seine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Londres :: Etablissements, rues et banlieues londoniennes :: Londres moldu-
Sauter vers: