Harry Potter RPG
 

Partagez | 
 

 Noctis Fiertalon, Auror

Aller en bas 
AuteurMessage
Noctis Fiertalon
Auror
avatar

Localisation : Londres
Emploi/loisirs : Auror, musicien

MessageSujet: Noctis Fiertalon, Auror   Jeu 15 Nov - 22:40

Back in Black, I hit the sack

I've been too long, I'm glad to be back
NOM : Fiertalon
PRENOMS : Noctis, Thomas
SURNOM : Noct.
DATE DE NAISSANCE : 11 Août 1964, 32 ans.
ASCENDANCE : Sang-mêlé
CLASSE SOCIALE : Modeste
PROFESSIONS : Auror la plupart du temps, musicien à ses heures perdues (il dirige un groupe très peu connu avec des amis d'enfance, tous moldus)
BAGUETTE : Bois d'érable, plume de phénix, 24 cm, rigide.
DON SPECIAL : Occlumens.
COMPAGNON : Il possède un chartier vieux de six ans avec lequel il est très complice.
PATRONUS : Un furet, qui ressemble désormais énormément à Chuck.
EPOUVANTARD : "Lui-même". Il se matérialise donc par l'apparition d'un clone de lui-même, ou bien par l'absence de son reflet ou de sa silhouette dans l'ombre.
Fiertalon, Noctis
Auror, musicien et Écossais
donc plutôt porté sur la bouteille...
More
About Me
Depuis la nuit des temps, il existe partout à travers le monde des personnes prêtes à commettre des atrocités. Certaines prétexteront avoir de bonnes raisons, sans doute. D'autres, se contentent parfois de justifier qu'elles aient agi au nom de Dieu. En ce qui me concerne, Dieu a simplement coulé un joli bronze dans mon landau dès ma naissance, je crois. Et mes parents l'en l'ont remercié.

Non mais plus sérieusement, vous imaginez ? Sur tous les prénoms qui existent, mes parents ont choisi Noctis. Un prénom que je n'ai entendu nulle part ailleurs, tout comme eux, je présume. Pendant des années, ils ont fait passer l'originalité de mon prénom pour une fierté jusqu'au jour où j'ai appris la sinistre vérité. Dans un village d'Écosse comme Crovie, les secrets n'en restent pas uns très longtemps. Je n'ai eu qu'à prendre ma première cuite à 10 ans (trois gorgées du verre de mon père avaient suffi) pour qu'on m'apprenne que j'avais été conçu par des éponges imbibées de Whisky, puis mis au monde par ma mère à la maison, à l'ancienne. Faute d'avoir droit à des antidouleurs, l'eau de source familiale avait fait largement l'affaire selon ma mère. C'est ce jour-là que j'ai compris d'où me venait depuis toujours mon obsession pour les boissons des grandes personnes.

Peu orthodoxe pour un gamin me direz-vous, mais il faut dire que du temps, j'en ai eu à tuer. Mes deux parents étaient sorciers. Ils avaient tous les deux étudiés à Poudlard, école dans laquelle ils s'étaient d'ailleurs rencontrés. Ils m'avaient raconté suffisamment de choses au sujet de leurs aventures à Poudlard pour que j'ai eu moi-même hâté d'y entrer. J'étais excité comme un puceau le jour où j'ai soufflé ma onzième bougie. Persuadé que j'allais très bientôt recevoir ma lettre d'admission pour l'école de sorcellerie, j'ai attendu la fin des vacances scolaires avec hâte pour la première fois de ma vie. Je me souviens très bien de ce que j'ai ressenti ce jour-là, parce que j'ai ressenti la même chose le jour où...

- Noct, la ferme.

Ahem, oui, pardon. Ça, c'est Chuck. Un chartier que j'ai eu lors de ma première année de fonction chez les Aurors. La rencontre la plus inoubliable de ma vie. Mais mettons de côté cet aparté parce que l'obtention de mes diplômes était inespérée, vraiment...je n'ai pas été du genre élève modèle une fois scolarisé à Poudlard, pour la première fois à l'âge de 13 ans, en première année chez les Gryffondors. Pas idéal pour s'intégrer, m 'voyez . J'étais un jeune adolescent plutôt mal dans sa peau, assez rondouillard, il faut l'avouer. Alors j'essayais de faire croire à tout le monde que mon apparence physique n'avait pas la moindre importance, quand bien même la personne que j'ai toujours cherché à convaincre en premier, c'était moi-même. N'en faire qu'à ma tête a longtemps été le moyen que j'ai utilisé pour ne pas penser à tout ce que je ressentais au fond.

C'est donc bien en 1977 uniquement que ce sont véritablement manifestés mes pouvoirs. Lorsque j'étais surexcité ou en colère (deux états très similaires pour moi lorsque j'étais enfant) des phénomènes étranges et dangereux arrivaient et se passaient parfois tout autour de moi. Je ne les contrôlais jamais mais c'était assez pour qu'on ne me juge pas de cracmol, néanmoins insuffisant pour qu'on me considère digne d'entrer dans une école. J'ai assez souffert de ces deux années d'attente, même si je suis tombé amoureux grâce à elles. Lucy était absolument magnifique, la plus jolie fille du lycée selon moi. Nous avons échangé notre premier baiser dans les toilettes des filles, ainsi que tous les suivants, pendant deux longues semaines. Le plaisir d'entretenir une relation "interdite" nous excitait, je crois. Notre premier rencard a eu lieu dans un cinéma grâce à Rocky et Sylvester Stallone, l'un de mes modèles. J'avais dû supplier ma mère pour qu'elle accepte de me donner un peu d'argent de poche. Avec ça, elle avait glissé pour la première fois dans ma paume un petit sachet carré étrange en me sommant d'être prudent. Oui, ma mère a vraiment foutu en l'air les restes de mon innocence ce jour-là. Mais je ne suis pas devenu un homme grâce à Lucy. Nous étions sur le chemin pour rentrer chez nous lorsque nous avons été agressés au détour d'une ruelle. Des étrangers, assurément. J'ai fait tout ce que j'ai pu pour protéger Lucy mais c'était elle qui les intéressait. Ils m'ont tabassé et laissé sur place alors que je n'avais que douze ans, et je n'ai jamais revu Lucy après ça. Une imprudence de nos parents, me direz-vous. Cependant c'est grâce à cette épreuve que magie s'est officiellement manifestée. Et comprenez bien que...

- Et il recommence...

Oui, oui. Allons à l'essentiel, c'est ça . Je n'avais donc franchement rien de l'élève brillant jusqu'au jour où j'ai décidé qu'il était temps littéralement que je me sorte les doigts de là où vous savez si j'aspirais à avoir un avenir. Mes parents avaient confiance en moi et je voyais bien qu'à la maison, je commençais à les décevoir. La disparition de Lucy a toujours laissé en moi un sentiment de culpabilité, suffisamment fort pour qu'il ait influé mes choix pour l'avenir à l'époque. Si je voulais un jour pouvoir en apprendre plus sur ce qui lui était vraiment arrivé, il fallait que je devienne plus fort, plus intelligent. Que je fasse mes preuves. Il fallait que j'obtienne mes diplômes. C'est lors de mes deux dernières années à Poudlard que j'ai commencé à véritablement me métamorphoser physiquement en cessant de manger tout et n'importe afin d'espérer pouvoir devenir l'étudiant auror le plus prometteur de sa promotion. Un parcours tout sauf facile au début, qui a de nombreuses reprises a failli me faire baisser les bras, surtout la première année. Mon caractère ne collait pas toujours avec ce qu'on attendait de moi et j'ai eu beaucoup de mal à le changer au gré des envies de mes supérieurs. Nonobstant, baisser les bras n'était pas dans les habitudes de la famille Fiertalon, alors j'ai tenu bon, quand bien même il m'a fallu quatre ans avant d'être finalement promu.

Aujourd'hui, je ne dirais pas que mon caractère s'est véritablement adouci. Il s'est conditionné, c'est tout. Je suis devenu un homme, un homme qui a connu son lot d'épreuves dans la vie, par le biais de sa profession mais qui demeure pourtant un grand gamin aujourd'hui. Passons sous mystère les plus récentes années de ma vie pour qu'à notre première rencontre vous puissiez frétiller de plaisir à l'idée d'en apprendre davantage sur moi.

- Personne ne frétillerait de plaisir à l'idée d'en apprendre davantage sur toi.

- La ferme, Chuck !

Chuck & Noct
La rencontre
C'était une soirée très froide à Crovie. Ou un matin glacial, Noctis ne saurait plus vraiment faire la différence aujourd'hui. Il était rentré passer la semaine avec ses parents, profitant aussi d'être à la maison pour revoir ses amis d'enfance. Son travail au Ministère lui prenait de plus en plus de temps, au grand dam des membres de son groupe de rock qui redoutaient que leur heure de gloire n'arrive jamais. Si la musique a toujours été une passion pour Noct, il voyait leur groupe comme une distraction et un loisir depuis qu'il avait 15 ans. Il rentrait à pied chez ses parents d'une représentation réussie qu'ils avaient bien arrosée lorsqu'il a croisé la route du chartier. Il avait reçu une salade de mots fleuris de la part d'un buisson devant lequel il n'avait fait que passer. Assez sou pour ne pas réaliser la grossièreté et l'étrangeté de la situation, Noct s'était pris au jeu en répliquant de manière aussi acerbe que la créature. À tel point qu'il avait fini par lui faire perdre patience. C'est en voyant l'énorme furet bondir hors de son buisson, gueule ouverte, en direction de l'attribut qu'il portait entre ses jambes que Noct a compris qu'il n'était pas comme les autres. C'est à peu près comme ça que le charme a opéré de son côté, aussi paradoxal cela puisse-t-il paraître. Si le chartier était parvenu à atteindre sa cible, il ne s'en serait jamais remis. Il tenait bien trop à ce qui faisait de lui un homme, comme tous les hommes normalement constitués. Il a fallu plusieurs mois pour instaurer une réelle confiance entre le chartier et lui après qu'il l'ait capturé. Et puis du jour au lendemain Chuck avait rangé ses crocs et raconté à sa manière et avec ses moyens son histoire à Noct. Il avait été adopté et domestiqué par plusieurs sorciers, mais c'était son dernier maître qui avait en grande partie contribué à enrichir sa palette de mots. Un sorcier curieux et puissant selon la créature, dont l'esprit ne pouvait qu'être officiellement et étonnamment avisé après de pareilles révélations. Cependant le chartier ne s'était jamais plu chez lui, tout comme chez aucun de ses anciens maîtres selon ses dires. Il avait servi de sujet d'études à de nombreux sorciers, des êtres à qui il refusait d'accorder facilement sa confiance désormais. Mais puisque leur rencontre date maintenant d'il y a quatre ans, l'évidence aujourd'hui veut que ces deux-là se soient bien trouvés.

Fiche by Dev Nerd Girl


Dernière édition par Noctis Fiertalon le Jeu 15 Nov - 23:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastor Maugrey
Directeur des Gryffondors
avatar

Emploi/loisirs : Ex auror à la retraite / Prof de DFCM

MessageSujet: Re: Noctis Fiertalon, Auror   Jeu 15 Nov - 22:58

Biographie validée !

Bienvenue mon gars ! Et bienvenue à ta ... chose aussi ! J'ose espérer que vous redorerez le blason des aurors ! Je me rappelle de vos premiers examens pour le poste d'auror... Mmh. Oui, je me souviens.

Dispo pour un statut ! Wink

_________________
Peu importe, ne mets pas ta baguette dans ta poche arrière, c'est tout ! grogna Fol Oel. Question de sécurité élémentaire mais personne ne s'en soucie plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Orcus Wilkes
Professeur
avatar

Localisation : Chemin de traverse
Emploi/loisirs : Prof de Botanique & Directeur du département des créatures magiques

MessageSujet: Re: Noctis Fiertalon, Auror   Jeu 15 Nov - 23:54

Bienvenue à ton nouveau toi ! Very Happy

_________________
A force, on finit par se construire une façade pour retenir ce qui s'effrite en dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur Delacour
Membre du ministère
avatar


MessageSujet: Re: Noctis Fiertalon, Auror   Mar 20 Nov - 11:28

*est offusquée* rangez moi donc ce doigt monsieur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noctis Fiertalon, Auror   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noctis Fiertalon, Auror
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» Noctis - Finie !
» [FB] Les questions étoilées de Noctis [PV Suki]
» Galerie de Noctis
» un auror sans baguette, c'est comme du quidditch sans balais - Aaron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Le choixpeau magique :: Cérémonie de répartition-
Sauter vers: