Harry Potter RPG
 

Partagez | 
 

 Augustus Rockwood - Qui a perdu l'honneur n'a plus rien à perdre.

Aller en bas 
AuteurMessage
Augustus Rockwood
Membre du ministère
avatar

Localisation : Pré-au-lard
Emploi/loisirs : Langue de plomb

MessageSujet: Augustus Rockwood - Qui a perdu l'honneur n'a plus rien à perdre.   Ven 5 Oct - 22:08


   
Augustus
Rockwood
Identité
  • Âge : 41 ans (4 juin 1955)
  • Sang : Pur
  • Nationnalité : Anglaise et Chillienne
  • Métier : Langue de plomb au département des mystères
  • Avatar : Pedro Pascal
Histoire
Chapitre 1


J'étais promis à un bel avenir, une voie toute tracée vers les hautes sphères du pouvoir international. J'ai été préparé pour ça, formé depuis ma plus tendre enfance. Bien plus tard, je ressassais mes lointains souvenirs, mes parents m'apprenant à me tenir correctement, à ne pas montrer mes sentiments, à savoir me jouer de tous en feintant une politesse courtoise. À l'adolescence, prenant un peu plus conscience de ce que l'avenir me promettait, j'appris avec délectation que le mensonge et la corruption étaient des armes plus puissantes encore qu'un sortilège de mort. Tout était écrit, rien ne semblait me barrer la route... jusqu'à cette après-midi de décembre 1981. Mais reprenons depuis le début.

Je suis le fruit d'un mélange de deux cultures. Je vous vois venir et désolé de décevoir la Skeeter en vous mais non, il ne s'agit pas de mon sang. Je suis le fils attendu d'un père diplomate anglais et d'une mère chilienne issue de la haute noblesse de Santiago. Si mon sang est pur, j'ai grandi au sein d'un foyer mélangeant tea-time et nourriture épicée. Du Chili (le pays, pas le plat), je ne me souviens guère que de l'odeur du bords de mer de Valparaiso où je passais mes après-midi accroché à la main ridée de ma grand-mère, scrutant l'horizon en espérant apercevoir Robinson Crusoé et son fidèle Vendredi. J'ai quitté ce paradis ensoleillé pour toujours et ne revit jamais ma Abuela. J'avais 5 ans.

Chapitre 2

Mon père était politicien donc, ma mère une femme au foyer en apparence et pourtant tout aussi ambitieuse que mon paternel. Une croyance souderait leur couple jusqu'à la mort : les sorciers étaient l'élite de ce monde, les élus, des dieux à l'égard des hommes ordinaires. Mais le code international du secret magique régnait en Amérique Latine comme au cœur de Londres, affirmer haut et fort qu'il fallait cesser de nous terrer comme des rats pour des êtres inférieurs n'attirait pas que la sympathie. La libération de notre peuple devait passer pas d'autres biais que la guerre ouverte, mon père vieillissant, c'était à moi d’œuvrer en ce sens.

Quelques années plus tard, je fis mon entrée à Poudlard, maison Serpentard sans grande surprise. J'y avais des notes très satisfaisantes, excellant dans 3 domaines en particulier : DCFM, métamorphose et nouer des amitiés utiles. Une seule devint réellement sincère et survécu au temps, celle de ma camarade de classe Narcissa Black. Une fois mes Aspics en poche, mon père m'incita à passer le concours de langue-de-plomb, un travail pour affûter mes armes avant de viser de plus hautes sphères. Personne ne sait exactement ce que font les langues-de-plomb, nous sommes tenus au secret par un serment inviolable prononcé au cours d'une cérémonie lors de notre tout premier jour, alors tout ce que je peux vous en dire sans paraître devant Dieu, c'est que vous ne préféreriez pas savoir quelle magie l'on manipule là-dedans. Comme on me l'avait appris, je devins un employé modèle et respecté, sachant me montrer affable tout en maintenant une distance polie avec les autres. J'étais l'archétype du mec bien, un jeune homme bien élevé et sans histoires.

Mais, et parce que dans toute bonne histoire il y en a un, c'était sans compter sur l'ascension d'un certain mage noir qui allait terroriser l’Europe durant plusieurs décennies. Pensant qu'il était enfin l'heure de prendre des risques pour défendre mes idées, je gagnais ma marque en fournissant une copie de l'agenda de Dorcas Meadows, ce qui conduisit à sa mort. Mes renseignements permirent l'assassinat de dizaines d'hommes et de femmes, des personnes que je considérais être des traîtres. Si mes mains restaient propres, je n'avais pas encore conscience que mon âme était tâchée de leur sang. J'avais 25 ans quand le Seigneur des Ténèbres est tombé.

Je crus d'abords avoir réussi à passer entre les mailles du filet. En tant qu'espion, le mage noir avait toujours eu le bon sens de ne pas trop m'exposer. Pas assez, ainsi que je le découvris lors de cette fameuse après-midi où l'un des nôtres nous vendit sans aucun scrupule pour sauver sa misérable carcasse. Je fus mis à pieds, assigné à domicile et fus l'objet d'une enquête approfondie. Tellement approfondie qu'aujourd'hui encore, ma photo d'arrestation doit traîner quelque part sur le bureau de Maugrey, lui titillant les entrailles aussi sûrement que sa prostate usée. Faute de preuves, c'était ma parole contre celle d'un assassin avéré et d'un traître, j'échappais à Azkaban et repris mes fonctions, mais ma réputation fut à tout jamais entaché. J'avais perdu la guerre mais aussi toutes mes chances de faire carrière, relégué à un bureau où je devais taper la paperasse et m'occuper des dossiers les moins intéressants. J'étais libre en apparence, mais ma vie était devenue ma propre prison. Alors 15 ans plus tard, quand il fut question de reprendre du service, je n'hésitais pas une seule seconde, même si le rôle d'espion était terminé pour moi et qu'il me fallait me rendre utile par d'autres moyens, moins propres au besoin.

Anecdotes
  • ♠ : Supporter de l'équipe chilienne de Quodpot.

  • ♠ : Catholique pratiquant.

  • ♠ : Il est incapable de tuer des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echtra Wilkes
Psycopathe
avatar

Localisation : Manoir Wilkes

MessageSujet: Re: Augustus Rockwood - Qui a perdu l'honneur n'a plus rien à perdre.   Ven 5 Oct - 22:22

Mon bon Monsieur, permettez que je vous valide ! Nous déjeunons à 12h00 le dimanche. Votre épouse est naturellement la bienvenue, ainsi que vos enfants.

Nul doute que nous nous reverrons bientôt en réunion.


NB : J'espère bien un jour goûter à votre Chili Con Carne !

_________________
Maman Wilkes
"Le mariage c'est comme le restaurant : à peine est-on servi qu'on regarde dans l'assiette du voisin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Augustus Rockwood - Qui a perdu l'honneur n'a plus rien à perdre.   Sam 6 Oct - 11:56

Bienvenue à toi sur le forum Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Augustus Rockwood - Qui a perdu l'honneur n'a plus rien à perdre.   Jeu 11 Oct - 17:49

Bienvenuuuu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Augustus Rockwood - Qui a perdu l'honneur n'a plus rien à perdre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Augustus Rockwood - Qui a perdu l'honneur n'a plus rien à perdre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Le choixpeau magique :: Cérémonie de répartition-
Sauter vers: