Harry Potter RPG
 

Partagez | 
 

 [libre] Les démons aussi peuvent pleurer des larmes du coeur

Aller en bas 
AuteurMessage
Draco Malfoy
Elève
avatar

Localisation : Poudlard
Emploi/loisirs : Élève de 6ème année, mangemort, prince de Serpentard

MessageSujet: [libre] Les démons aussi peuvent pleurer des larmes du coeur   Ven 24 Aoû - 3:58

Mort, il était mort. Draco avait croisé son regard dans la vitre qui lui faisait face. Était-ce une mise en garde ? Il était aussi pâle qu'un fantôme. En y pensant, il était actuellement dans les fameux toilettes de mimi geignarde, là où normalement, personne ne viendrait le rejoindre. Le Serpentard avait retiré sa robe des sorciers, la posant sans soin au sol accompagné de sa cravate verte et argent. Il était maintenant en chemise et il avait moins chaud.

Il avait baissé son visage vers le lavabo, finissant par ouvrir ce dernier pour s'asperger son visage en fermant les yeux. Il se sentait tellement mal. Et ce n'était qu'un foutu lapin. Son devoir de métamorphose venait tout juste de se finir en cette fin d'après-midi, il avait métamorphosé son bracelet de diamants en lapin. Mais le lapin s'était tordu de douleur avant de mourir devant ses yeux, lui montrant par ce simple geste la mission qu'il devait accomplir.

Sans qu'il ne puisse y faire grand-chose, les larmes s'étaient mises à couler sur ses joues. Se sentant trop a découvert, le serpent s'était dirigé vers une cabine des toilettes, n'oubliant pas de prendre sa baguette par précaution. Il avait fermé la cabine à clef, se laissant glisser contre cette dernière. Draco avait ramené ses jambes, les entourant de ses bras après avoir déposé son artefact à terre. Les larmes n'étaient pas silencieuses et l'ange aux cheveux blonds pleuraient sa peine ainsi que sa peur.

Il ne se considérait pas comme foncièrement mauvais ou méchant, non. Il n'était qu'un gamin qui croyait dure comme fer ce que son père lui avait enseigné, marqué par ses coups à répétition. Il était juste né du mauvais côté de la barrière et avec le temps, la barrière était devenu un mur si grand et imposant que Draco avait peur de l'escalader. Peur de tomber, de chuter tellement vite que la faucheuse allait l'embarquer. Et puis, que trouverait-il de l'autre côté ? Sûrement pire que là où il était. Après tout, Potter le voulait déjà à Azkaban. Et Potter était le chef de cet autre côté.

Draco avait secoué la tête de droite à gauche avant de se cogner la tête volontairement contre la porte de la cabine ce qui lui avait arraché une petite pleine de douleur. Il était du côté du maître, il n'avait pas d'autre choix. Il devait tuer Dumbledore ou s'était lui qui allait mourir. Mais c'était tellement dure ! Arracher la vie de quelqu'un ce n'était pas rien tandis que de lancé un avada était tellement simple.

Il y avait quelques dîners, à moins que c'était hier ou avant-hier ? Peu importe, ce n'était pas le plus important. Il avait vraiment cru redevenir un simple élève qui foutait la merde. Il s'était défoulé sur les autres de remarques acerbes avec son venin intarissable. C'était tellement bon de redevenir un simple Serpentard qui n'aimait pas les nés-moldus, laissant de côté son masque de mangemort. Mais ce foutu devoir, ce foutu lapin mort l'avait ramené à ses missions. Et là, il chialait comme une fillette dans les toilettes des filles. Bravo Draco, pour un vrai mangemort, ce n'était pas encore ça.

Se calmant légèrement de sa crise de larmes, il pleurait toujours mais s'était silencieux. Draco s'était mit à ouvrir doucement la porte de sa cabine, baguette dans sa poche arrière droite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry J. Potter
Elève
avatar

Localisation : Poudlard
Emploi/loisirs : Élève à Poudlard, Capitaine et Attrapeur de l'équipe de Quidditch, Champion du Tournoi des Trois Sorciers et Co-Fondateur/Professeur de l'Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: [libre] Les démons aussi peuvent pleurer des larmes du coeur   Dim 2 Sep - 16:06



Les démons aussi peuvent pleurer des larmes du cœur


Fatigué par tout ce qu’il se passait en ce moment, je décidais de me retrouver seul dans la salle commune après le cours de Sortilèges étant donné que j’avais un peu de temps libre. D’autant plus que ma cicatrice recommençait à me faire mal, ce qui ne présageait rien de bon... Entre les cours, le Quidditch, le dilemme avec Ginny ou Ron, les séances avec Dumbledore, les mystères autour de Rogue et Malefoy que je voulais à tout prix découvrir et toutes ces choses inquiétantes qui s’étaient produites en dehors de Poudlard, je voulais juste faire le vide dans ma tête pendant une heure ou deux.

Profitant de l’absence de tout le monde dans le dortoir, je contemplai la carte du Maraudeur pour savoir où était Ginny. Non loin de l’espionner, mais rien que de voir son nom inscrit sur la carte m’apaisait, me rassurait. Mais c’est alors que je continuais à consulter la carte juste pour tuer le temps que je vis le nom de Malefoy inscrit. Je me relevai d’un coup pour savoir si j’avais bien vu ! C’était la première fois depuis des semaines qu’il apparaissait sur la carte sans disparaître cette fois ci. D’après le point qui le représentait, il semblait se trouver dans les toilettes des filles, celles de Mimi. Curieux !

Surpris par cette découverte qui éclipsa immédiatement la fatigue, je sortis rapidement de la salle commune pour me diriger dans les couloirs du deuxième étage où se trouvaient les toilettes. La carte dans une main et ma baguette dans ma poche, je descendis les escaliers quatre à quatre et parcourrai d’un pas rapide le couloir jusqu’à ce que je m’arrête devant les toilettes. Je regardais alors la carte, Drago y était toujours. J’ouvris alors discrètement la porte. Si Malefoy avait réellement quelque chose à cacher, je le prendrai plus facilement sur le fait.

Mais lorsque la porte fut assez ouverte pour que je puisse pénétrer dans la pièce, je vis Malefoy sortir d’une cabine. L’envie de lui jeter un sort me démangeait au plus haut point mais le spectacle qui avait eu lieu dans la Grande Salle m’en dissuadait. Gryffondor allait encore en prendre pour son grade par ma faute, sans parler du Quidditch si j’étais encore en retenue… Le teint blafard et le visage éteint, on aurait dit qu’il avait pleuré. Sérieux ? Malefoy, pleurer, c’était une blague ! Il avait tellement un cœur de pierre que rien ne semblait pouvoir l’atteindre. D’un ton amer, je lui fis face :

« Drôle de cachette pour quelqu’un qui déteste les Moldus.. t’es toujours aussi pitoyable Malefoy ! »

Mimi était en effet une née moldue et elle avait été tué ici à cause de Voldemort. Le fait que Malefoy ose pénétrer ici était juste une insulte à sa mémoire… Mais venant de lui, plus rien ne m’étonnait désormais !




codage par Laxy Dunbar.

_________________
We've got one thing that Voldemort doesn't have. Something worth fighting for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draco Malfoy
Elève
avatar

Localisation : Poudlard
Emploi/loisirs : Élève de 6ème année, mangemort, prince de Serpentard

MessageSujet: Re: [libre] Les démons aussi peuvent pleurer des larmes du coeur   Lun 3 Sep - 19:00

Ses yeux gris sur le sol s'étaient relevés vers le propriétaire de cette voix qu'il connaissait tant. Son cerveau savait à qui s'était, mais il avait espéré se tromper. Potter était apparu dans les toilettes, tel un démon qui se jouait de ses mœurs. Les larmes qui perlaient sur ses joues prouvaient que sa dernière activité était de pleurer. Draco s'était passé ses mains sur ses yeux pour chasser les larmes, tournant la tête dans l'espoir encore stupide que l'apparition de son ennemi n'était qu'une illusion. Ce n'était tout simplement pas possible de se faire surprendre dans ce genre de moments de faiblesse par le binoclard qui était le fautif direct à son mal-être. On revenait toujours à ce refus de poignet de mains, à ce refus de demande d'amitié lors de leur première année.

Le Serpentard avait ignoré royalement les propos du Gryffondor, n'ayant pas la tête à ce genre de chose pour le moment. Réagir, renvoyer une réplique cinglante était trop compliquer au vu de son état sentimental actuel. Il risquait de dire des choses, des propos qui allaient sortir du contexte, il risquait de se confier à demi-mots à son ennemie sur ses tracas. Jamais un Malfoy ne se confiait. Encore moins à un Potter. Non, il n'avait pas le droit de le faire, il devait garder ses problèmes pour lui-même. Se confier pouvait après être retourné contre lui-même. Et ça, il était hors de question. Oui, le serpent était très méfiant, même avec les gens qui se qualifiaient comme étant proche de lui. Sa voix tremblante, sentant la tristesse et la peur, s'était échappé de ses lèvres. Rien que de parler sans éclater à nouveau en sanglot était quelque chose de très compliqué. Sa tête s'était aussi tourner vers son ennemi qui n'était, malheureusement, pas le fruit de son imagination. Sa vie était définitivement pourrit.

"- Va-t’en Potter, va rejoindre ta rouquine et laisse-moi tranquille."

La supplication dans sa voix lui donnait froid dans le dos. Il était vraiment pathétique. Draco avait baissé la tête, repérant sans trop le vouloir la carte dans une des mains de son ennemie. Une carte ? De Poudlard ? Une alarme dans sa tête venait de sonner. Que faisait-il avec ça dans les mains ? Et depuis quand est-ce que cela pouvait exister ? N'avait-il aucune conscience que si cela tombait entre de mauvaise main, cela pouvait faire de sacré désastre ? Comme entre les mains d'un mangemort. Draco avait doucement fermer les yeux, tournant la tête. Il sentait ses larmes vouloir à nouveau tomber, tout comme il avait besoin de se moucher.

Le Serpentard avait rejoint le lavabo où il s'était délaisser de ses affaires à son pied, un peu plus tôt. Mais son parcours s'était arrêter en chemin, se prenant les pieds dans son sac luxueux qu'il avait jusque-là complètement oublié, distrait par ses mœurs et ses missions. Draco était tombé la tête la première, arrivant à se retenir sur le sol avec ses bras pour éviter de taper sa tête sur le sol. Restant à terre, il avait enfoui sa tête entre ses bras, les épaules tressautant, tandis que ses pieds avaient, mollement, taper contre le sol comme un enfant qui faisait une colère. Les larmes s'étaient mit à couler par centaine sur les joues de l'ange aux ailes noires. Quelques couinements étaient sortis de sa bouche.

Il était à dix-mille lieux d'ici, plus vraiment conscient que son ennemie rouge et or était dans la même pièce. Oubliant qu'il était à Poudlard. Il se revoyait quand il était enfant, dans la pénombre de sa chambre après une correction de son paternel. Une sentence pour ne pas avoir été un vrai Malfoy. Comme la fois où il avait fait rentrer dans sa chambre un écureuil blesser, il voulait juste le soigner. Il n'y avait rien de mal là-dedans ? Et pourtant la compassion qu'il avait ressentie pour l'animal n'avait pas plus à Père qui avait tué la bestiole devant ses yeux innocents. Draco aimait beaucoup les animaux, il était végétarien ! Même s'il disait que c'était pour ne pas prendre trop de poids. Un Malfoy qui ne mangeait pas de viande parce qu'il aimait tellement les animaux qu'il ne pouvait pas accepter le principe d'en tuer pour les manger, c'était tout simplement impensable. Mais un Malfoy qui ne mangeait pas de viande pour garder la ligne était tout à fait normal.

"- Le lapin... il est mort... comme l'écureuil... sauf que là, c'est moi... mon sort du devoir... pourquoi il est mort... Je déteste la métamorphose..."

C'était simple de comprendre ses mots étouffer, mais il fallait être accroché pour comprendre de quoi il parlait. C'était comme s'il n'avait pas vraiment conscience qu'il parlait, que la plupart des mots étaient juste des pensées. Draco ne s'arrêtait pas, il avait continué de parler. Si seulement, il se rendait compte qu'il devait se taire avant de dire quelque chose de trop. Un mot de trop que les oreilles de Potter ne devaient pas entendre.

"- Je ne voulais pas faire ça... je n'avais pas le choix... ils étaient là aussi... la folle et le loup... je ne voulais pas me faire dévorer... trop de noirceur au manoir... comment faire pour aller vers la lumière si personne ne me montre le chemin... c'est trop tard de toute façon, je suis un monstre..."

Tout se mélangeait dans son esprit, un vrai tourbillon de catastrophe sans nom. Il se revoyait au manoir, tout ses mangemorts qui croisaient son chemin. Sa tante et Greyback qui l'accompagnaient pour son initiation en tant que serviteur du lord noir. Les souvenirs qui dataient de quelques mois, mais qui pourtant étaient frais dans son esprit. Il avait une mémoire trop grande, qui perverse lui montraient les horreurs encore et toujours en lui montrant les choix qu'il n'avait pas osé prendre par peur. Il aurait pu fuguer, mais pour aller où ? Il n'avait personne vers qui se tourner, personne qui avait eu l'idée de lui montrer le chemin de la lumière. Toujours ce même mur sans échelle. Depuis toujours, aucun professeur ou camarade n'avait eu l'idée de lui demander s'il voulait se tourner vers le bon côté. Non, bien sûr que non, il était un méchant pur et dure, il n'avait pas de cœur, tout ces choix étaient les siens, il pouvait tuer et torturer sans ciller. C'était sûrement ça que pensaient la majorité des gens. Même Granger qui pourtant se vantait d'être la plus intelligente n'était même pas capable de se glisser trente secondes dans sa peau d'héritier Malfoy pour comprendre ce qui se passait de son côté. Lui, des fois, il avait imaginé ce que serait sa vie s'il était né du bon côté, un quelconque élève. Cela faisait tellement mal de voir le bonheur qui aurait pu être le sien, qu'il n'espérait alors que de s'effacer du véritable monde pour l'éternité. Mais la peur de l'échec, de se rater, de devoir s'expliquer, de devoir subir le jugement des autres, leurs pitiés, tout ça l'empêchait de faire le pas. La vérité amère restait dans son esprit, s'il partait de cette façon...

"-… personne ne va me pleurer..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry J. Potter
Elève
avatar

Localisation : Poudlard
Emploi/loisirs : Élève à Poudlard, Capitaine et Attrapeur de l'équipe de Quidditch, Champion du Tournoi des Trois Sorciers et Co-Fondateur/Professeur de l'Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: [libre] Les démons aussi peuvent pleurer des larmes du coeur   Sam 22 Sep - 18:19



Les démons aussi peuvent pleurer des larmes du cœur


Plus je l’observai et plus je découvris un Malefoy d’une extrême pâleur qui se répandait sur ses joues, et une certaine teinte de mélancolie attristait ses traits. Mais en plus de la pâleur livide de son visage, je pouvais constater l’air souffrant qui perçait à travers son attitude calme. Lui, qui d’habitude avait une apparence si soignée, n’était maintenant plus que l’ombre de lui-même. Il semblait avoir perdu ce qui faisait sa grandeur et sa noblesse au sein des Serpentards et il y avait de quoi se poser des questions. Jamais je ne l’avais vu dans un tel état, sa fierté atteignant le plus souvent la sphère de l’orgueil, montrer une quelconque émotion et surtout celle de la tristesse était impossible chez la famille Malefoy, c’était paraitre bien trop faible. Et, pourtant, le dernier de la famille semblait déroger à la règle.

Lorsque quelqu’un s’introduisait dans les toilettes de Mimi Geignarde, c’était le plus souvent parce que cette personne avait quelque chose à cacher et qu’elle ne voulait être surprise par personne, comme c’était le cas pour Ron, Hermione et moi lorsqu’on nous préparions du Polynectar en deuxième année. Pour Malefoy, je ne savais pas pourquoi il était ici ni ce qui expliquait son état mais une chose est sûre, j’étais déterminé à lui tirer les vers du nez. Il se passait quelque chose, j’en étais certain, mon intuition ne m’avait pas trahie et la présence de Drago ici confirmait bien les doutes que j’avais pu avoir durant ces dernières semaines.

Quand il me demanda de partir, sa voix tremblait, comme s’il était démuni, perdu. Ca ne ressemblait pas du tout au Drago que je connaissais, moi-même j’étais choqué. Ne sachant pas trop quoi dire ni comment réagir, je dis la première chose qui me vint à l’esprit.

« Euhh… est-ce que ça va ? »

Je n’attendais pas vraiment une réponse de sa part, d’autant plus que je savais bien qu’il n’allait surement pas me répondre mais même si lui et moi, nous nous détestions, j’étais humain et je pouvais sentir le mal être dans lequel il était emprisonné à ce moment-là. Alors qu’il s’éloignait, je restais à ma place et le suivais du regard. Il s’était même pris les pieds dans son sac jusqu’à tomber sur le sol, ça s’était passé bien trop rapidement pour que j’intervienne. Je m’étais alors avancé de quelques pas et pouvais l’entendre pleurer de plus en plus fort et un flot de paroles incohérentes s’échappait de ses lèvres. « C’était quoi ce délire, était-il victime d’un sortilège ? Avait-il une crise existentielle ? Etait-ce parce que son père était à Azkaban » Je l’ignorais.

« Ecoute euh.. Je vais aller chercher de l’aide ! »

Prêt à faire demi-tour, je l’entendis parler d’une folle, d’un loup, du manoir, ce qui attira aussitôt mon attention. Cette fois, ses paroles étaient devenues très claires. Je me précipitais pour lui faire face.

« Qu’est-ce…  qu’est-ce que tu ne voulais pas faire ? La folle, tu parles de Bellatrix ? Alors c’est là-bas que vous vous cachez tous ? Dis le moi ! »



codage par Laxy Dunbar.

_________________
We've got one thing that Voldemort doesn't have. Something worth fighting for.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draco Malfoy
Elève
avatar

Localisation : Poudlard
Emploi/loisirs : Élève de 6ème année, mangemort, prince de Serpentard

MessageSujet: Re: [libre] Les démons aussi peuvent pleurer des larmes du coeur   Mer 26 Sep - 1:27

Quand on commençait à plonger dans la noirceur des pensées interdites, celles que l'on essayait de refouler au plus profond de soit, le pire se faisait. Il suffisait juste d'un souvenir qui revenait, montrant l'horreur qui s'était passé. Et le simple souvenir ne venait pas seul, il était vite suivit par les autres. C'était ce que l'on appelait broyer du noir, d'être dans un état dépressif. Voilà dans quel état était le prince de Serpentard.

Son cœur avait mal tout comme son esprit, il s'était contenter de tout mettre de côté au fur et à mesure de son existence. Le résultat n'était pas fameux. En manque de confident tout le rongeait de l'intérieur et il explosait à la goutte de trop. La goutte de trop était pourtant qu'un simple sortilège raté de métamorphose. La noirceur l'entourait de toute part, il ne trouvait pas de sortie à ses problèmes. Enfin si, il y avait la sortie qui s'illuminait de toute part, pointer de mille flèches dorées, celle de la mort qui coupait tous les problèmes. Pourquoi ne pas l'emprunter cette fois-ci ? Personne ne pouvait le retenir, il n'avait rien en restant ici dans ce monde où il était le méchant.

Ses pensées noires le bouffant de l'intérieur, les larmes dévalant sur ses joues et les bras crisper, l'adolescent de seize ans était persuadé d'avoir fait un bon choix. Un bon choix depuis tout ses faux pas, il ne lui restait que de se jeter le sortilège de mort, rien que ça. Faire les bons choix comme lui avait dit, quelques temps avant, le professeur Fenwick. Ses larmes s'étaient faites silencieuses, comme s'il s'était calmer d'un débat intérieur. Mais la voix avait remis de l'ordre dans ses idées, claquante, raisonnante. C'était comme recevoir une grande baffe dans la face, cela remettait les choses en place.

Doucement, comme au ralenti, le Serpentard s'était redresser sur ses bras, levant la tête pour regarder son ennemi avec des yeux surpris. Il l'avait complètement zapper, tellement qu'il n'avait même pas capter les deux premières prises de paroles du Gryffondor. Là, il se sentait très con d'un coup. Draco avait rabaissé les yeux, complètement paumé. Il avait dit des choses qu'il n'aurait pas dû. De plus Potter venait de juste empêcher un drame de se produire, mais bon, ce point-là, le binoclard n'avait pas besoin de le savoir. Sa voix, fatiguer des événements avait réussi à s'échapper de sa bouche pour les oreilles de son auditoire.

"- Évidemment, c'était trop demander que tu prennes la porte ?"

Le Serpentard s'était redressé, se mettant assis sur ses genoux. Il avait sorti un mouchoir Malfoyen, se mouchant dedans. C'était un acte non-gracieux pour le commun des mortels, mais apparemment Draco restait un être à part car se moucher était un art délicat dans lequel il excellait. Pas de bruit disgracieux, cela paraissait limite surnaturel. Une fois cela fait et le mouchoir magiquement de nouveau propre, Draco avait regardé de nouveau Potter, claquant sa langue contre son palet.

"- Rien, je suis entièrement libre de mes faits et gestes."

Il n'aurait peut-être pas dû mettre autant de sarcasme dans ses paroles. Mais il ne pouvait rien dire à haute voix, il ne pouvait pas dire les crimes de tortures qu'il avait causé comme ça, c'était plus fort que lui. L'adolescent avait croisé les bras, jetant un regard noir, ou plutôt rouge à cause de ses pleurs récents, à Potter.

"- Tante Bellatrix n'est pas folle, Potter. Elle est juste socialement inapte et dérangé."

Parler famille avec son ennemie, vraiment où allait le monde ? Le Serpentard allait se réveiller de ce cauchemar, malheureusement c'était la réalité. Évidemment, il avait sous-entendus que les mangemorts étaient au manoir, quel débile. Un sourire taquin sur ses traits, les yeux néanmoins paniquer.

"- Je ne te le dirais pas Potter."

Et même s'il le voudrait, il en serait incapable. Le manoir Malfoy était coupé du monde, sous le sortilège de fidelitas et bizarrement il n'en était pas le gardien. Oh comme c'était étrange ! Potter n'avait pas de cerveau, quoi que cela ne datait pas d'hier.

Prenant son faible courage à deux mains, Draco s'était relevé. Dans son ascension, il s'était légèrement croûter sur son ennemi, s'éloignant dès que possible. Il s'était approché du lavabo qui était vers ses affaires, se mettant dos contre celui-ci pour avoir Potter dans son champ de vision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [libre] Les démons aussi peuvent pleurer des larmes du coeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
[libre] Les démons aussi peuvent pleurer des larmes du coeur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F/LIBRE) Crystal Reed ≮ j'ai deux amis qui sont aussi mes amoureux
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Snare :: Poudlard :: Intérieur :: Hall, toilettes, couloirs et autres-
Sauter vers: